Spécial Enquêtes n°4 mai/jun/jui 2012
Spécial Enquêtes n°4 mai/jun/jui 2012
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°4 de mai/jun/jui 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 33,5 Mo

  • Dans ce numéro : les scandales de la République.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 92 - 93  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
92 93
Françafrique 92 - SPECIAL ENQUETES N°4 Le général de Gaulle, en compagnie de Jacques Foccart, reçoit le président du Gabon, Léon Mba, à l’Elysée le 7 octobre 1967.
Forgé, semblerait-t-il à l’origine, par l’ancien président ivoirien Félix Houphouët-Boigny en 1955, le néologisme de « Françafrique » désignait les relations privilégiées qu’entendaient conserver les dirigeants africains avec la France, et ce malgré leur volonté d’indépendance. Ce n’est qu’à la parution, en 1998, du livre « La Françafrique, le plus long scandale de la République » de François-Xavier Verschave, économiste de formation et fondateur de l’association « Survie », que le mot glisse sémantiquement pour désigner ces zones grises et troubles de la diplomatie française en Afrique. Une histoire secrète qui commence en mai 1958 avec l’arrivée du général de Gaulle au pouvoir. La délicate question de la décolonisation Mai 1958, quatre années après sa défaite en Indochine, la France est en pleine guerre d’Algérie et incapable d’imposer une solution au conflit. La IV e République, secouée par une instabilité chronique et incapable de statuer sur la question coloniale, se trouve dépassée. A la faveur d’un putsch des généraux français le 13 mai 1958, elle instaure un pouvoir insurrectionnel à Alger. Le 15 mai, le gouvernement de Pierre Pflimlin, par l’entremise de généraux français, exhorte le général de Gaulle à un retour aux affaires. Officiellement rappelé au pouvoir par le président René Coty, le général est investi par l’Assemblée nationale le 1 er juin 1958, mettant fin à sa traversée du désert. Le lendemain, désormais détenteur des pleins pouvoirs, il entame une révision de la constitution qui aboutit le 28 septembre, par voie de référendum, à l’adoption massive de la Vème République par les Français. L’une de ses premières préoccupations demeure l’avenir de l’empire colonial, à un moment où la France compte de plus Pierre Guillaumat, alors ministre adjoint de la Défense Nationale, quitte le Palais de l’Elysée le 2 juin 1958, sous le regard de Michel Debré. Il deviendra en 1966 le PDG de l’Entreprise Elf. en plus important de partisans en faveur de la décolonisation, révulsés par la guerre d’Algérie. Si le conflit algérien ne trouve sa résolution qu’en 1962, de Gaulle accorde en grande pompe les indépendances à la quasi-totalité des anciennes colonies françaises à partir de 1960. Pour autant, il est hors de question pour le président de quitter l’Afrique. Les colonies, véritable « domaine réservé » de la République, ne doivent pas échapper à l’emprise française. Il confie alors à son éminence grise, Jacques Foccart, une mission de la plus haute importance, celle de maintenir les pays d’Afrique francophone sous la tutelle française par un ensemble de moyens illégaux et occultes. Jacques Foccart, père et symbole de la « Françafrique » « Tous les pays sous-développés qui hier dépendaient de nous et qui sont aujourd’hui nos amis préférés demandent notre aide et notre concours. Mais cette aide et ce concours, pourquoi les donnerions-nous si cela n’en vaut pas la peine ? » déclare le général de Gaulle en 1960, peu après avoir, contraint, satisfait aux désirs d’émancipation des quatorzes colonies françaises d’Afrique Noire. Si le général de Gaulle n’entend pas rompre le cordon avec le continent africain, c’est avant tout pour y préserver et favoriser les intérêts français, ceux-ci étant autant d’ordre économique, diplomatique et stratégique. Dès 1958, il place Jacques Foccart au poste de secrétaire général de l’Elysée aux affaires africaines et malgaches. Cet homme, très actif lors du retour au pouvoir du général lors de l’opération « Résurrection » et dont ce dernier a pu mesurer le dévouement à la SPECIAL ENQUETES N°4 - 93



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 1Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 2-3Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 4-5Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 6-7Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 8-9Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 10-11Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 12-13Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 14-15Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 16-17Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 18-19Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 20-21Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 22-23Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 24-25Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 26-27Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 28-29Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 30-31Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 32-33Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 34-35Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 36-37Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 38-39Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 40-41Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 42-43Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 44-45Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 46-47Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 48-49Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 50-51Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 52-53Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 54-55Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 56-57Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 58-59Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 60-61Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 62-63Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 64-65Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 66-67Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 68-69Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 70-71Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 72-73Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 74-75Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 76-77Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 78-79Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 80-81Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 82-83Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 84-85Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 86-87Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 88-89Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 90-91Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 92-93Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 94-95Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 96-97Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 98-99Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 100