Spécial Enquêtes n°4 mai/jun/jui 2012
Spécial Enquêtes n°4 mai/jun/jui 2012
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°4 de mai/jun/jui 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 33,5 Mo

  • Dans ce numéro : les scandales de la République.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
Monde L’industrie pétrolière est une des plus florissantes au monde, générant des profits si astronomiques qu’ils peuvent changer la face d’un pays entier. Paradoxalement, le pétrole peut asseoir la domination économique d’un Etat comme l’entraîner dans la misère la plus totale. « On dit que l’argent n’a pas d’odeur : le pétrole est là pour le démentir ». (Pierre Mac-Orlan) 74 - SPECIAL ENQUETES N°4 La géopolitique du pétrole Les chocs pétroliers de 1973, 1979 et 2008 l’ont prouvé : un pétrole trop cher est une menace pour l’économie mondiale, dont le pouls bat selon la cadence imposé par le cours du baril. Pendant longtemps, l’OPEP (l’Organisation des pays exportateurs de pétrole) agissait en « deus ex machina », le cartel pouvant décider d’en hausser ou d’en abaisser le prix. Lors du premier choc pétrolier de 1973, afin de compenser les effets de l’effondrement du dollar, elle procède à une augmentation massive des prix pratiqués ainsi qu’au contingentement de la production. La chute de la monnaie américaine n’en fut pas l’unique raison. La même année éclate la guerre du Kippour, et par solidarité avec les Palestiniens, les pays arabes utilisent le pétrole comme une arme redoutable : réduction du volume des exportations, embargo contre de nombreux pays occidentaux dont les Etats-Unis (soutiens à Israël) ou encore quadruplement du prix du pétrole brut. L’OPEP vient alors de provoquer une crise mondiale. r ii.,_Aepi.,- il. i-L iik,-, 441-1,1rt i'1"■ i ■ - I,*, 71t i I..9rnifeereile14.\vaselillUwarrewiettreiizerr En 1979, le second choc pétrolier est le produit d’une combinaison des effets de la révolution iranienne, de la guerre Iran-Irak et d’une forte reprise de la demande mondiale. Il en résulte une multiplication par 2,7 du prix de l’or noir entre la moitié de l’année 1978 et 1981. Ce court résumé traduit bien ce que l’on appelle la géopolitique du pétrole, un réseau d’enjeux politiques et stratégiques pesant considérablement sur l’évolution du prix du baril, davantage que certaines faiblesses structurelles qu’accusent les marchés. Objet de passions et de convoitises Depuis la Seconde Guerre mondiale, le pétrole est l’objet de passions et de convoitises, encourageant parfois les élans bellicistes de certaines nations, obnubilées par la manne financière qu’il génère. L’année 1991 est celle de l’acte de naissance de la Tchétchénie indépendante. Boris Eltsine n’accepte pas de voir sortir la province du giron de la Russie et déclare l’Etat d’urgence. Il envoie des troupes dans la capitale. Rien n’y fait, le peuple est porté par les promesses de son président Djokar Doudaev : l’or noir va apporter richesse et prospérité à la nation. Il est vrai que le sol tchétchène recèle d’importantes réserves de pé- USA Le saviez-vous ? Il existe bien une « géopolitique » du pétrole. Il y a aujourd’hui encore aux États-Unis de nombreux petits producteurs de pétrole (près de 10 000 avec 500 000 puits, contre 3 000 puits seulement au Moyen-Orient). Ceux-ci vendent le pétrole aux grandes compagnies, qui le transportent, le raffinent et le commercialisent. _
À RETENIR L’Europe occidentale en manque Contrairement au continent africain ou aux États-Unis, les pays de l’Europe occidentale sont quasiment dépourvus de ressources pétrolières en raison des données géologiques (massifs granitiques et structures tectoniques très morcelées par les contrecoups de l’orogénie alpine). trole, ainsi son extraction focalise l’attention de tous. Mais le peuple tchétchène voit ses espoirs déçus. En lieu et place de la promesse faite par son président de bâtir un Koweït local, la population assiste à sa dérive autoritaire et mafieuse. Différents clans d’opposants prennent les armes contre le gouvernement, aidés, pour certains, par les services secrets russes. Après la tentative ratée d’un coup de force contre Doudaev, Moscou déploie trente mille hommes pour remettre au pas l’Etat rebelle. Pour les Tchétchènes, il est évident que le pétrole est à l’origine de la première guerre de Tchétchénie (1994-1995). « Il est gênant politiquement d’admettre ce que chacun sait », écrit Alan Greenspan, ancien président de la Réserve fédérale des Etats- Unis, dans ses mémoires « The Age of Turbulence : Adventures in a New World », parues en 2007. Il fait référence à la guerre d’Irak entamée en 2003 par les Etats-Unis au prétexte fallacieux de rechercher des armes tlYIIIIISTRV OF OIL < Statue de Saddam Hussein devant le ministère du Pétrole. de destruction massive. La lutte contre le terrorisme, qui régente le monde post-11 septembre, fournit un argument supposément inattaquable au président Georges W. Bush pour envahir l’Irak, sous le joug de la dictature de Saddam Hussein depuis plus de vingt ans. En réalité, cette guerre est moins animée par un idéal démocratique que par la possibilité unique de mettre la main basse sur une des plus grosses réserves pétrolifères du monde (10% du total mondial). Selon une édition du journal anglais « The Gardian » datée de 2003, le secrétaire adjoint de la Défense, Paul Wolfowitz, ne s’en cachait même pas. Au cours d’un sommet à Singapour, il répondit ainsi à une question posée sur la Corée du Nord, épargnée alors qu’il est avéré qu’elle dispose de la puissance nucléaire : « La principale différence entre la Corée du Nord et l’Irak réside dans le fait qu’au point de vue économique, nous n’avions pas le choix car le pays regorge de pétrole. » Le Le pétrole a été au cœur des enjeux de la guerre contre l’Irak. SPECIAL ENQUETES N°4 - 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 1Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 2-3Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 4-5Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 6-7Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 8-9Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 10-11Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 12-13Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 14-15Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 16-17Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 18-19Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 20-21Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 22-23Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 24-25Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 26-27Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 28-29Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 30-31Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 32-33Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 34-35Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 36-37Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 38-39Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 40-41Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 42-43Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 44-45Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 46-47Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 48-49Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 50-51Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 52-53Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 54-55Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 56-57Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 58-59Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 60-61Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 62-63Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 64-65Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 66-67Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 68-69Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 70-71Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 72-73Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 74-75Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 76-77Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 78-79Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 80-81Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 82-83Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 84-85Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 86-87Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 88-89Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 90-91Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 92-93Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 94-95Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 96-97Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 98-99Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 100