Spécial Enquêtes n°4 mai/jun/jui 2012
Spécial Enquêtes n°4 mai/jun/jui 2012
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°4 de mai/jun/jui 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 33,5 Mo

  • Dans ce numéro : les scandales de la République.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Les réseaux financiers Nicolas Sarkozy et son ami Vincent Bolloré. 20 - SPECIAL ENQUETES N°4 Les élites économiques rencontrent souvent les élites politiques. Durant ces rencontres, ils parlent autant de politique que d’affaires, c’est donc des moments propices pour communiquer leurs idées politiques. En plus de leur image forte liée à leur puissance économique, ces dirigeants pèsent directement sur les décisions des dirigeants politiques, car en échange de leurs prêts, ou investissement, ils sont en situation de les assortir de conditions politiques. Les banques et les propriétaires des grandes banques (Rockefeller, Rothschild, Morgan...) représentent eux aussi un des pivots du pouvoir mondial. D’une part parce que ces propriétaires disposent de sommes énormes : Le magazine Forbes décomptait 1125 milliardaires en 2008. Ceci leur permet d’acheter potentiellement absolument, tout ce qui peut servir leur objectif de puissance : entreprises, médias, biens divers. Mais de plus, ils ont la capacité de corrompre les dirigeants politiques, qui sont susceptibles de se laissent soudoyer. La lutte contre la corruption En France, le Service central de prévention de la corruption (SCPC), créé en 1993 à l’initiative de Pierre Bérégovoy, publie chaque année un rapport sur la corruption en France et formule des propositions pour la combattre. À lire Presse & pouvoir Si la presse, en particulier les grands groupes appartenant à des hommes d’affaires proches du pouvoir, peut apparaître comme « bridée » en France, cela n’est pas le cas partout. Le rôle majeur du Washington Post dans l’affaire du Watergate aux Etats-Unis en était la preuve. L’association Anticor, créée en 2002 sous l’égide de Séverine Tessier et parrainée notamment par Éric Halphen, regroupe des élus de toutes tendances politiques qui ont décidé de s’unir contre la corruption. Des juristes et des personnalités engagées soutiennent cette association à travers son comité de parrainage. Anticor décerne chaque année un prix de la casserole à un élu
condamné pour des faits de corruption et un prix d’Éthique à une personne ayant fait preuve de courage pour dénoncer la corruption ou ayant montré une intégrité remarquable. L’Académie internationale de lutte contre la corruption (IACA) est un établissement d’enseignement supérieur qui a pour objectif d’étudier les problèmes et carences actuels dans la lutte contre la corruption. Le rôle des lobbies Certains auteurs qualifient indifféremment de lobbies, les représentants des entreprises, les syndicats patronaux, les syndicats de salariés, ou les associations. Parmi les groupes exerçants une activité de lobbying, il faut y ajouter aussi de nombreux bureaux d’études (CEPS, EPC), de cabinets de conseils, d’agences de relations publiques ou d’affaires publiques, car certains travaillent et sont financés par les transnationales, afin d’exercer une influence sur les décisions des élus politiques. A lire Les Présidents français et l’argent Le lobbying participatif consiste à entretenir des contacts étroits avec les personnels politiques, individuellement ou dans le cadre de groupes de travail, au prétexte de les assister dans leur tâche législative ou décisionnelle. Ainsi, ils en viennent souvent à rédiger des lois, qui sont ensuite votées par les élus politiques, ce qui épargne probablement du temps et du travail à ces derniers, mais nuit à l’indépendance des pouvoirs publics. Au plan mondial la BRT – (US Business Round Table-Table ronde des hommes d’affaire américains) est un des plus puissants lobbies. Il a été créé en 1972 et compte les PDG d’environ 200 transnationales, dont 37 des 50 Jean-marc Malan Urgent gens oresidents- De Gaulle, Pompidou, Giscard dEstaing, Mitterrand, Chirac, Sarkozy L’argent : un sujet encore plus tabou que le sexe dans notre République. A fortiori lorsqu’il s’agit de celui de nos chefs d’Etat. Car nos présidents sont riches, très riches. Un livre de révélations qui lève le voile sur une facette inconnue de nos dirigeants : quelle est leur origine sociale et leur fortune personnelle ? Comment ont-ils profité des largesses de la République durant leur mandat ? Quel est leur revenu et comment leur rapport à l’argent a-t-il affecté leur gestion des fonds publics ? De quoi est composé leur patrimoine ? Avec l’argent, chacun a son propre style. Mais, du mépris affiché par le général de Gaulle pour « l’intendance » au « bling-bling » de Sarkozy, les six présidents de la V e République ont, avec constance, cultivé les zones d’ombre. Ainsi, de Gaulle s’offre la Boisserie à Colombeyles-deux-Eglises grâce aux droits d’auteurs de ses livres. Féru d’art contemporain, Pompidou laisse derrière lui une collection personnelle estimée à plusieurs dizaines de millions d’euros. Mitterrand, lui, affecte de ne jamais transporter de liquide laissant ses proches régler les additions, tandis que Chirac, au contraire, se paye des vacances de luxe avec des valises pleines de billets. Enfin, quand Giscard collectionne les châteaux, Sarkozy préfère les montres et les timbres... Si le mystère demeure sur bien des points, cette enquête répond aujourd’hui pour la première fois à des questions restées jusqu’ici sans réponse : quel était le patrimoine du général de Gaulle ou de Georges Pompidou ? Que sont devenus les cadeaux officiels offerts à Valéry Giscard d’Estaing durant son mandat ? Combien les présidents de la République, auteurs de best-sellers, ont-ils tiré de leur activité littéraire ? Voici les éléments de réponse. « L’argent de nos présidents » de Jean-Marc Philibert, Editions Max Milo. Le yacht de Vincent Bolloré où la famille Sarkozy est partie se reposer après la campagne présidentielle. SPECIAL ENQUETES N°4 - 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 1Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 2-3Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 4-5Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 6-7Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 8-9Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 10-11Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 12-13Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 14-15Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 16-17Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 18-19Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 20-21Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 22-23Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 24-25Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 26-27Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 28-29Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 30-31Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 32-33Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 34-35Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 36-37Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 38-39Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 40-41Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 42-43Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 44-45Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 46-47Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 48-49Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 50-51Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 52-53Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 54-55Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 56-57Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 58-59Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 60-61Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 62-63Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 64-65Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 66-67Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 68-69Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 70-71Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 72-73Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 74-75Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 76-77Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 78-79Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 80-81Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 82-83Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 84-85Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 86-87Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 88-89Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 90-91Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 92-93Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 94-95Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 96-97Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 98-99Spécial Enquêtes numéro 4 mai/jun/jui 2012 Page 100