Soldats de France n°3 sep/oct 2017
Soldats de France n°3 sep/oct 2017

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Directeur de la publication  : GBR Dominique Cambournac Rédacteur en chef  : LCL Rémy PORTE Rédacteur en chef adjoint  : LTN (R) Rémi MAZAURIC Comité de rédaction  : COL Thierry NOULENS, LCL Vincent ARBARETIER, LCL Jean BOURCART, LCL Frédéric JORDAN, CDT Rémi SCARPA, CNE Julien MONANGE Adresse mail  : emat-histoire.referent.fct@intradef.gouv.fr En couverture  : Avril 1983 - Poste du 2e RIMa à Chatila, Beyrouth Benoît Dufeutrelle/ECPAD Réalisation  : SIRPA Terre/CPIT 5 Cesson-Sévigné SOMMAIRE Témoignage  : Liban 1980.3 Opérations  : L’intervention française au Liban en 1860...4-7 Equipements  : Le Zouave de Napoléon III (1860)... 8-9 Batailles  : La nuit de Thaï Binh - 3 décembre 1853.10-11 Matériel  : La radio dans les armées, de 1940 aux années 1990 12-14 Traditions  : La tenue des chasseurs à pied des origines à nos jours..15-16 Unité  : Le 92 e régiment d’infanterie, le régiment d’Auvergne..17-18 Cas concret  : Couper la guérilla de sa base-arrière  : la ligne « Morice » en Algérie..19-20 L'INTERC BARRAG E N AL.ACHRFIGZ PC C) nermmAteren LIEU 0E FRATI CM I eeEPA aecr e VHS «.PAP ALEHTE ELECTRICLUE demeregn, "ge.. PA,1ROUILLG » tee » OU PAZGAUE EFFECTIF Pt. 1 elA -... CTVI AC ES I H OU e  : mewt Mt..4 2 En partenariat avec l'ECPAD ecpa AGENCE D'IMAGES DE LA DÉFENSE
François-Xavier Roch/ECPA/ECPAD Témoignage ecpai.cr num. eu'. Liban 1980 « Quand j’ai entendu la déflagration, je suis allé sur le balcon avec Daniel. Il y avait aussi Éric et Fassi. Quelqu’un a dit « les Américains ont morflé. » Je suis rentré dans le bâtiment pour finir de me préparer et, à ce moment-là, il y a eu l’explosion. Le souffle est passé par la cage d’escalier. J’ai vu un bloc de béton m’arriver en pleine figure. Je me suis senti projeté sur le balcon contre les sacs de sable. J’ai senti le bâtiment monter, tous les étages monter et après, en une fraction de secondes, l’immeuble entier s’est effondré. J’étais KO. Mes tympans avaient explosé, je n’entendais plus rien, juste un bourdonnement énorme. Je sentais les morceaux de ferrailles qui me tailladaient. Au-dessus, audessous de moi, il y avait les étages qui m’écrasaient. J’étais complètement dans les vaps. Ce sont les sacs de sable qui m’ont sauvé. […]Tout à coup ça s’est arrêté. Plus rien. Le noir complet. Je suis conscient, j’ai du mal à respirer. Je ne sais pas où je suis, des gravats, une poussière irrespirable. Je n’ai plus d’air, je suffoque. Je ne sais pas ce qui se passe. J’entends que ça marche au-dessus mais je ne sais pas si c’est des ennemis. J’ouvre l’œil, je vois un trou, du jour au-dessus de moi. Je ne peux pas rester comme ça. Je gratte, je me glisse à travers les morceaux de ferraille, j’arrive à sortir du trou. Un parachutiste me chope  : « ça y est, arrête, calme toi, calme toi ! — Non ! Je veux retourner dans le bâtiment, ils sont là, mes camarades ! » Je retourne la tête la première dans le trou, il me retire, on m’amène dans une ambulance. Je suis en pantalon de rangers, torse nu, je suis esquinté, surtout les bras […] ». 3 Farid, Caporal au 9ème RCP en 1983 (cité dans Paroles de soldats, Tallandier, 2015) ecpai d...eD4Se9, re)l'— mue 90 111111011111111 7:2= ". Joël Brun/ECPA/ECPAD



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :