Soft & Micro n°99 septembre 1993
Soft & Micro n°99 septembre 1993
  • Prix facial : 32 F

  • Parution : n°99 de septembre 1993

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (198 x 276) mm

  • Nombre de pages : 240

  • Taille du fichier PDF : 210 Mo

  • Dans ce numéro : les 30 marques qui font la micro-informatique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 96 - 97  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
96 97
Claris L r\/'J),/P -pc-j-r -r, ) nor LJ r\NiWS Deuxième éditeur de logiciels pour Mac, derrière Microsoft, Claris est arrivé sur le marché fort encombré des applications de bureautique pour PC en 1992. Il y a rapidement gagné ses galons, grâce à Filemaker Pro et à Claris Works. Riche d'une longue expérience du développement en environnement graphique, la filiale d'Apple applique à Windows les recettes qui ont fait son succès sur Macintosh.comme Microsoft, Claris affiche une santé florissante. Si Apple lui a longtemps interdit de publier ses résultats, l'éditeur s'émancipe enfin et consent à livrer quelques chiffres. Pour l'année fiscale 1992 (du l er octobre 1991 au 30 septembre 1992), son chiffre d'affaires a été de 570 millions de dollars. Il devrait s'élever à 780 millions en 1993 (estimation faite par Claris, d'après les résultats des trois premiers trimestres), ce qui représenterait une progression de 40%, principalement due au succès des logiciels pour Windows. Cette progression s'accompagne d'un important bénéfice, de l'ordre de 100 millions de dollars. Claris garde le silence sur l'activité de sa filiale française. Cette dernière, si l'on se fie aux parts de marché qu'elle a conquises dans l'Hexagone, n'est pas la plus performante des émanations de l'éditeur. Selon nos estimations, son chiffre d'affaires devrait se situer aux alentours de 100 millions de francs. Grâce à ses excellents résultats, Claris a été l'une des rares entreprises à recruter à la fin de l'année dernière ; ses effectifs mondiaux sont ainsi passés de 500 à 600 personnes. Claris France s'est montré plus modeste et n'a effectué que 2 embauches, ce qui porte aujourd'hui à 15 le nombre de ses salariés. Mais comme les produits de l'éditeur ne sont commercialisés que par le biais de grossistes, il peut limiter sa force de vente au strict minimum et consacrer l'essentiel de ses ressources humaines au support technique. La gamme Windows est appelée à se développer Lors de sa création, en 1987, Claris a hérité de Macwrite, de Macpaint et de Macdraw, qui furent les premiers logiciels développés pour le Macintosh — à l'origine, Macwrite et Macpaint étaient du reste offerts avec la machine. A partir de ces produits, alors dépassés par la concurrence, l'éditeur s'est 96• SOFT & MICRO — N°99 constitué une gamme complète de logiciels de bureautique, même s'il n'a pas toujours eu la main heureuse. Le rachat de Filemaker est sans doute le plus beau succès de Claris. Cette excellente gestion de fichiers pour Mac offre un parfait compromis entre simplicité d'emploi et richesse des fonctions. Filemaker Pro est sorti sous Windows dans le courant de 1992. Les deux versions partagent les mêmes fichiers sur Mac et sur PC, sans que l'utilisateur ait à intervenir. Quant à l'intégré Claris Works, après avoir remporté un brillant succès sur Macintosh, il a soulevé un très vif intérêt des distributeurs comme des utilisateurs lors de sa sortie sous Windows, au mois de juin. Son originalité par rapport à ses concurrents est de fonctionner à partir d'un document central depuis lequel l'utilisateur appelle les outils nécessaires à son travail (tableur, traitement de texte, module de dessin, etc.). Pour l'instant, la gamme Windows de l'éditeur se limite à ces deux produits. Son offre pour Macintosh est bien plus étendue. Outre Claris Works et Filemaker, elle se compose de l'application de dessin vectoriel Macdraw Pro ; du traitement de texte Macwrite Pro, qui ne réussit pas à entamer le quasi-monopole de Word ; du gestionnaire de projets Macproject Pro, qui souffre du peu d'intérêt des utilisateurs de Macintosh pour ce domaine d'application ; et du logiciel de dessin professionnel Claris Cad, qui a du mal à faire le poids face aux ténors du marché, solidement implantés dans le monde des stations et du PC. Le tableur Resolve n'a pas su faire oublier les défauts de Wingz, d'Informix, dont il est issu, ni mettre en valeur les qualités de ce dernier. C'est l'opération la moins réussie de Claris, qui comptait pourtant se servir de ce produit pour combattre l'hégémonie d'Excel. Enfin, le vieux Macpaint, désormais proposé en version 2.1, continue à offrir ses bons et loyaux services aux amateurs de tradition. L'éditeur enrichira prochainement son catalogue avec Claris Draw, inspiré de Macdraw Pro, et Claris Impact, que l'on peut SEPTEMBRE 1993
Les résultats de Claris 1992 * 1993* Chiffre d'affaires dans le monde 570 780 ** (en millions de dollars) Résultats dans le monde 100** (en millions de dollars) Les effectifs et l'implantation 1992 Personnel dans le monde 500 personnes Personnel en France 13 personnes Sites en Fronce 1 Traitement de texte Tableur Gestion de fichiers Intégrés Dessin La gamme de Claris Macwrite Pro Resolve 1.1 Filemaker Pro 2.1 Claris Works 2.0 (loris Works 1.0 Macpaint 2.1 Macdraw Pro Claris Cod 2.0 1993 600 personnes 15 personnes 1 Macintosh Macintosh Macintosh et Windows Macintosh Windows Macintosh Macintosh Macintosh Répartition des ventes par circuit de distribution Chaînes spécialisées 15% Grande distribution 10% Distributeurs traditionnels 10% VP (10% SSII et VAR 5% Réseau de revendeurs Apple 50% * Année fiscale du l'r octobre au 30 septembre. ** Estimations de l'éditeur. rapprocher des logiciels de présentation. Tous deux seront disponibles dans les environnements Mac et Windows. La version française de Claris Draw sera lancée au cours du premier trimestre 1994, au prix de 3 000 francs environ. Elle offrira un affichage couleur 24 bits, divers effets spéciaux et 75 fonctions de plus que son prédécesseur. Claris Impact sortira en France pour les fêtes de fin d'année et coûtera aux alentours de 2 500 francs. Les limites d'une stratégie trop sage L'ambition de Claris est de concurrencer Microsoft sur leur terrain de prédilection commun, les logiciels pour environnement graphique. La filiale d'Apple dispose de plusieurs atouts  : son expérience et sa forte implantation dans le monde Macintosh, et la qualité de ses produits, qu'ils soient destinés à Windows ou au Mac. Encore trop perçu comme un acteur limité à l'univers d'Apple, Claris France adopte une politique commerciale quelque peu timorée par rapport à celle de Microsoft ou de Lotus. Ses logiciels sont diffusés o FlieMaker Pro - [CONTACTS.Fril -1 : Q ii 13 4 16 "7 18 19, 1,0,rvi fiî 113 iit 115 11.8 117 118 I.,-..-, -f.,4:4w-s —\ouveaux contacts 15 er o o o\1 1210 0 1 -..,...:. Riente -I 5e1) , bilyin 11119 la ■IIMIMIIIIII 1 IIMBILMIMBZMI• ILIMMINIMMB• FIZZBETNI1311111M rIllIZill : 11111MLAIIIILTIZ E ■ BIClUEI  : jU-  : Tefil à... FE.=M1513 exclusivement par l'intermédiaire de trois grossistes (Feeder, Softmart et Innelec), qui fournissent les chaînes spécialisées (15% des ventes), la grande distribution (10%), les distributeurs traditionnels (10%) , les sociétés de VPC (10%), les SSII et les VAR (5%), ainsi que les revendeurs Apple (50%). Cette multiplication des intermédiaires ne facilite pas les opérations coup de poing (qui sont pourtant un bon moyen de conquérir des parts de marché), ni la négociation sur de gros volumes (dont les grandes entreprises sont assez friandes). Les logiciels sont disponibles auprès des grossistes dans un délai de six à trente-six heures. Le support technique est gratuit Claris Works est offert avec les Macintosh que l'on trouve dans la grande distri- 111É11711M1111111.• bution sous le nom de Performa. Mais Claris a dû renoncer à bien des opérations de ce genre pour ne pas mécontenter les autres éditeurs du monde Apple, toujours prêts à lui reprocher de bénéficier de traitements de faveur. En ce qui concerne ses logiciels pour Windows, l'éditeur devrait se montrer un peu plus pugnace. Ainsi, aux Etats-Unis, il mène des actions communes avec IBM et Toshiba. Mais on est loin de l'agressivité de Microsoft ou de Lotus, dont les ensembles de bureautique sont vendus avec de nombreux PC à prix cassé. S'adapter ou périr La devise de Claris pourrait être « Faire des, logiciels simples même dans les domaines complexes », ce qui correspond exactement à la demande actuelle. Mais sa politique commerciale, on le voit, ne correspond pas aux réalités du secteur. Dans le monde Mac, la société a longtemps bénéficié de son statut de filiale d'Apple ; aucun des revendeurs du constructeur n'aurait imaginé ne pas faire figurer les logiciels de Claris à son catalogue. Dans l'univers PC, la lutte est plus âpre, et les règles du jeu bien différentes. Claris n'a pas encore acquis la culture nécessaire pour s'y faire une place et ne paraît pas prêt à s'adapter à la guerre qui y fait rage. Un défi à relever d'urgence. -.elrt Ereetcor.e Tei «, c•.:_l T-'... '. ; , c -,•,-r FiÀ7t, - 4,1 1t. e4,1,,,,t1 ♦ Filemaker Pro  : des capacités limitées, mais une utilisation intuitive..r i d o SEPTEMBRE 1993 SOFT & MICRO — N" 99• 97



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 1Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 2-3Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 4-5Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 6-7Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 8-9Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 10-11Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 12-13Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 14-15Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 16-17Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 18-19Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 20-21Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 22-23Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 24-25Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 26-27Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 28-29Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 30-31Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 32-33Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 34-35Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 36-37Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 38-39Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 40-41Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 42-43Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 44-45Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 46-47Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 48-49Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 50-51Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 52-53Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 54-55Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 56-57Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 58-59Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 60-61Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 62-63Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 64-65Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 66-67Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 68-69Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 70-71Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 72-73Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 74-75Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 76-77Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 78-79Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 80-81Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 82-83Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 84-85Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 86-87Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 88-89Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 90-91Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 92-93Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 94-95Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 96-97Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 98-99Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 100-101Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 102-103Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 104-105Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 106-107Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 108-109Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 110-111Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 112-113Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 114-115Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 116-117Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 118-119Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 120-121Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 122-123Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 124-125Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 126-127Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 128-129Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 130-131Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 132-133Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 134-135Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 136-137Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 138-139Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 140-141Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 142-143Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 144-145Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 146-147Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 148-149Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 150-151Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 152-153Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 154-155Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 156-157Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 158-159Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 160-161Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 162-163Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 164-165Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 166-167Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 168-169Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 170-171Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 172-173Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 174-175Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 176-177Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 178-179Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 180-181Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 182-183Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 184-185Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 186-187Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 188-189Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 190-191Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 192-193Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 194-195Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 196-197Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 198-199Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 200-201Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 202-203Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 204-205Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 206-207Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 208-209Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 210-211Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 212-213Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 214-215Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 216-217Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 218-219Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 220-221Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 222-223Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 224-225Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 226-227Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 228-229Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 230-231Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 232-233Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 234-235Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 236-237Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 238-239Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 240