Soft & Micro n°99 septembre 1993
Soft & Micro n°99 septembre 1993
  • Prix facial : 32 F

  • Parution : n°99 de septembre 1993

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (198 x 276) mm

  • Nombre de pages : 240

  • Taille du fichier PDF : 210 Mo

  • Dans ce numéro : les 30 marques qui font la micro-informatique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
Zenith Data Systems L'En UEB,POLiTIOUE Racheté par Bull il y a près de quatre ans, Zenith Data Systems (ZDS) s'est vu confier l'intégralité de l'activité micro-informatique de la société française. Il s'agit d'une des rares opérations réussies par Bull ces dernières années, ce qui n'empêche pas certains politiques de gloser sur l'opportunité d'un divorce... Mais comment peut-on donner d'une entreprise en bonne santé l'image d'un boulet dégageant des pertes effroyables ? Zenith Data Systems se voit en effet imputer tous les péchés de l'ancienne division microinformatique de Bull. Certains comiques industriels français vont même jusqu'à rendre ZDS responsable d'une grande partie du déficit du groupe, omettant de préciser que les investissements réalisés étaient uniquement liés au rachat et à la restructuration de la société. L'industrie informatique française aime décidément l'autoflagellation. Il est vrai que d'importants plans sociaux sont mis en oeuvre afin de rendre enfin Bull bénéficiaire, ce qui, en ces temps de crise, ne réjouit personne. L'histoire de Bull est pavée de bonnes intentions politiques et d'hasardeuses décisions industrielles, et vice versa. Un chroniqueur habile se chargera sans doute un jour de tner dans les différentes variétés de bois qui habillent la communication du groupe (d'après Le Canard enchaîné, Jean-Pierre Brulé, ex-président de Bull, publiera un ouvrage décapant sur ce sujet en septembre prochain). Pour aller à l'essentiel, précisons que le rachat de ZDS, en 1989, a été suivi, fin 1990, du transfert de l'activité micro de Bull. Rachat et fusion ont évidemment coûté de l'argent, mais l'investissement était indispensable à la survie du grand constructeur français. Que deviendrait-il sans un pôle micro-informatique de qualité ? Si les performances de ZDS ne méritent pas un cocorico enthousiaste — son chiffre d'affaires en France stagne aux alentours de I milliard de francs depuis trois ans —, elles sont pourtant bonnes en termes d'unités vendues. Ainsi, dans l'Hexagone, ZDS a vendu 70 000 unités en 1991 et 90 000 en 1992, et il prévoit d'en vendre 120 000 en 1993. Pourtant, la société n'est pas réputée pour ses tarifs attractifs, et elle a souffert plus que d'autres de la guerre des prix. La situation du constructeur dans le monde est difficile à cerner, du fait que ses comptes internationaux sont intégrés dans ceux du groupe Bull. On sait toutefois que ZDS se situe dans la deuxième partie du Top Ten, avec 500 000 unités vendues dans le monde en 1992, et détient la quatrième place en France. La recherche du bon rapport qualité/prix Arrivé discrètement mais avec succès dans les Fnac, puis dans la grande distribution, ZDS est allé à la rencontre de l'utilisateur final grâce à ses portables d'entrée de gamme. Ces derniers ont d'ailleurs fait l'objet de promotions intéressantes amenant leurs prix en dessous des 10 000 francs. Les portables ont représenté 20% du chiffre d'affaires du constructeur en 1992, et leur part devrait monter à 25% en 1993. Dans le domaine des machines de bureau, ZDS réalise le plus gros de ses ventes auprès des administrations et des grands comptes. Mais la préférence nationale joue peu en sa faveur. Les expériences Goupil et Micral ont sans doute « refroidi » l'Administration française, qui préfère laisser le marché ouvert. Heureusement, la compétitivité des micro-ordinateurs ZDS est bonne et leur permet de séduire de plus en plus de PME, de membres des professions libérales et de particuliers. Très classique, la gamme du constructeur comprend une famille de portables et deux familles de machines de bureau  : une ligne « tout public » et une ligne composée de micro-ordinateurs conçus pour être utilisés comme serveurs de réseau ou adaptés à des applications requérant des ressources importantes. La quasi-totalité de l'offre ZDS sera renouvelée en septembre. Elle intégrera notamment quinze nouveaux portables, dotés de processeurs plus puissants que ceux qui équipent les modèles actuels et, pour certains, d'écrans couleur. Par exemple, le Z-Lite testé ici sera équipé d'un 486SX. Les machines à processeur 486SX/25 seront dotées de 486SX à 33 MHz. ZDS utilisera également des processeurs AMD et Cyrix pour son entrée de gamme. Depuis l'année dernière, les performances des PC ZDS ont été nettement améliorées, et leurs prix revus à la baisse. La majorité des machines restent généralement fidèles au Bios maison développé par Bull, bien que certains portables utilisent un Bios IBM. Les machines de bureau adoptent le bus local Vesa pour la vidéo. Toutes les 8Z• SOFT & MICRO — NI° 99 SEPTEMBRE 1993
LE DOSSIER Lai micros vendus dans le monde 500 000 micros vendus en Fronce 90 000 Répartition des ventes par type de processeur 286, 386DX 5,70% 386SX 74% 4865X 15,70% 486DX, 486DX2 4,60% en baisse en forte baisse en forte housse en hausse La répartition des ventes par circuit de distribution Grossistes Chaînes Gronde distribution Revendeurs nationaux Revendeurs régionaux, VAR• Estimations du constructeur. Les résultats de ZDS Nombre de sociétés distributrices 1991 Chiffre d'affaires dans le monde (en millions de francs) 7 000 Chiffre d'affaires en France (en millions de francs) 1 005 Personnel dans le monde Personnel en France Sites en France (Bull et ZDS) unités centrales sont livrées en standard Pourcentage du chiffre d'affaires global 6 3% 5 30% 3 3% 10 30% 70 environ 34% avec MS-Dos 6.0, et la plupart avec Windows 3.1. OS/2, Windows NT et Unix sont proposés en option. Priorité à la vente indirecte La distnbution des produits ZDS est avant tout assurée par des revendeurs agréés  : dix de dimension nationale, qui réalisent 30% des ventes, et soixante-dix travaillant à l'échelle régionale (certains sont considérés comme des VAR), qui effectuent 34% des ventes. Les cinq chaînes qui ont mis ZDS à leur catalogue représentent, quant à elles-, 30% des ventes. Les grossistes et la grande distribution (Fnac, Auchan, Boulanger, Conforama) ne comptent que pour 3% chacun dans le chiffre d'affaires du constructeur. Les effectifs et l'implantation 2 800 personnes 120 personnes 38, dont 30 techniques (surtout SAV) et 8 commerciaux Les ventes de ZDS ZDS vend très peu en direct. En dehors d'un ou deux grands comptes qui ont toujours été en contact direct avec Bull, le seul canal de vente directe par lequel on peut se procurer un PC ZDS est Bull Express, une structure de VPC mise en place par Bull pour la commercialisation de consommables et de périphériques, dont le catalogue intègre une partie de l'offre de ZDS. Les ventes effectuées dans le cadre de Bull Express ne représentent qu'un 1992 1993* pourcentage margi- 5 500 — nal du chiffre d'affaires de 1013 1 200 ZDS. Le délai de livraison est au minimum de deux jours et peut atteindre trois se- 1992 1993 mines en cas de non-disponibilité. Les machines ZDS sont garanties un an pièces et maind'oeuvre, sur site pour les ordinateurs de bureau, avec retour en atelier pour les portables. Le service après-vente est assuré par Bull, dans ses trente centres de service aprèsvente communs aux micros et aux autres machines, ainsi que par les distributeurs agréés pour la maintenance. Outre ses trente sites techniques, ZDS peut aussi compter sur les huit implantations commerciales de Bull dans l'Hexagone. Le constructeur emploie 2 800 personnes dans le monde, dont 120 en France. Il fait des économies sur la recherche, qui est passée de I I% de son chiffre d'affaires en 1991 à 8% en 1992, pourcentage qui devrait rester stable en 1993. ZDS doit-il sortir de sa bulle ? Depuis son acquisition par Bull, il est sans arrêt question de revendre ZDS. Ce n'est pas le souhait de Bemard Pache, qui, lorsqu'il s'exprime dans la presse, ne cesse de prôner le non-démantèlement du groupe. Mais ces rumeurs persistantes ne peuvent manquer de déstabiliser encore un groupe qui a du mal à trouver sa voie. Quel que soit l'avenir du couple Bull- ZDS, ZDS a suffisamment d'arguments à faire valoir pour conserver sa place dans le Top Ten des constructeurs dans les années à venir. ZDS a su prendre le virage des prix bas et améliorer les performances de sa gamme. Le constructeur n'a pas trop souffert de l'image désastreuse de Bull. Il n'a pas tout misé sur les marchés protégés de l'Administration, se créant une clientèle diversifiée. Sa situation aux Etats-Unis n'est pas mauvaise, essentiellement grâce au contrat (même amputé) passé avec l'US Air Force et au récent achat de 20% des actions de Packard Bell. De quoi regarder l'avenir avec sérénité. ZDS Z-Lite 320L 60, Z-433S+, Z-433D+ Proposées aux alentours de 10 000F HT, les trois machines que nous avons testées pour ce dossier présentent un excellent rapport qualité/prix. Les deux ordinateurs de bureau sont très performants ; le portable, quant à lui, est un modèle déjà ancien et ne se voit attribuer que des notes assez moyennes. Z-LITE 320L 60 Intel 386SL à 20 MHz - Mémoire vive  : 2 Mo Disque dur  : 60 Mo - Ecran  : VGA monochr. o 100 200 Processeur Coprocesseur Memoire Vdeo texte V,deo graphique Transfert de donnees Disque Systeme Compilation Base de données Windows ■ Tableur ■ Traitement de texte II 24 31 80 34 56 68 57 47 62 21 18 28 À Note globale  : 42 ERGONOMIE  : 18,6 EVOLUTIVITE  : 4,5 ELECTRICITE  : 8,2 PORTABILITE  : 13,1 ECRAN  : 15,5 MOYENNE  : 12,8 1111 ZENITH Mita systems SEPTEN1BRE 1993 SOFT & MICRO - N" 99• 83



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 1Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 2-3Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 4-5Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 6-7Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 8-9Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 10-11Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 12-13Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 14-15Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 16-17Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 18-19Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 20-21Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 22-23Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 24-25Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 26-27Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 28-29Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 30-31Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 32-33Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 34-35Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 36-37Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 38-39Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 40-41Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 42-43Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 44-45Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 46-47Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 48-49Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 50-51Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 52-53Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 54-55Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 56-57Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 58-59Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 60-61Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 62-63Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 64-65Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 66-67Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 68-69Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 70-71Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 72-73Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 74-75Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 76-77Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 78-79Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 80-81Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 82-83Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 84-85Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 86-87Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 88-89Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 90-91Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 92-93Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 94-95Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 96-97Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 98-99Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 100-101Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 102-103Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 104-105Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 106-107Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 108-109Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 110-111Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 112-113Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 114-115Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 116-117Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 118-119Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 120-121Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 122-123Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 124-125Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 126-127Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 128-129Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 130-131Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 132-133Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 134-135Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 136-137Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 138-139Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 140-141Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 142-143Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 144-145Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 146-147Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 148-149Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 150-151Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 152-153Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 154-155Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 156-157Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 158-159Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 160-161Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 162-163Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 164-165Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 166-167Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 168-169Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 170-171Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 172-173Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 174-175Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 176-177Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 178-179Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 180-181Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 182-183Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 184-185Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 186-187Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 188-189Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 190-191Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 192-193Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 194-195Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 196-197Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 198-199Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 200-201Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 202-203Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 204-205Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 206-207Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 208-209Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 210-211Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 212-213Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 214-215Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 216-217Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 218-219Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 220-221Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 222-223Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 224-225Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 226-227Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 228-229Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 230-231Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 232-233Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 234-235Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 236-237Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 238-239Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 240