Soft & Micro n°99 septembre 1993
Soft & Micro n°99 septembre 1993
  • Prix facial : 32 F

  • Parution : n°99 de septembre 1993

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (198 x 276) mm

  • Nombre de pages : 240

  • Taille du fichier PDF : 210 Mo

  • Dans ce numéro : les 30 marques qui font la micro-informatique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
IBM 1- 0 URr,\[p-[,\R\r-r)/_\f[R, - R\Pour le premier constructeur mondial, l'année 1992 a été celle des restructurations, des projets et de l'évolution. Des efforts qui devraient porter leurs fruits en 1993, même si certaines options stratégiques n'ont pas rencontré le succès escompté. BM a encore connu en 1992 une année difficile, même si elle marque le retour Ides bénéfices. Avec un chiffre d'affaires mondial toujours en baisse - 64,5 milliards de dollars contre 64,7 en 1991 -, IBM ne séduit plus Wall Street et a vu le prix de son action chuter de manière spectaculaire. Pourtant, après une année 1991 qui, pour la première fois de son histoire, s'est finie dans le rouge, le constructeur a réalisé un bénéfice de près de 5 milliards de dollars en 1992. Chiffre d'affaires dans le monde (en millions de dollars) Résultats dans le monde (en millions de dollars) Chiffre d'affaires en France (en millions de francs) Résultats en France (en millions de francs) Nombre de P (vendus en Fronce * Source Dat c- -,, est Les résultats d'IBM 1989 62 700 3 700 41 300 2 500 1990 69 010 6 020 40 400 2 200 Les ventes de micro-ordinateurs IBM ont représenté 5,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 1992, soit 18,7% de moins que l'année précédente (source Electronic Business). Bien que ses parts de marché s'érodent régulièrement sur ce secteur (d'après Dataquest, la part de Big Blue est passée de 16,3% du marché mondial en 1991 à 12,4% en 1992), le géant américain reste le premier, mais talonné de plus en plus sérieusement par son concurrent et partenaire, Apple. En France, IBM n'est guère plus performant. Il conserve d'une très courte tête sa première place, avec 12,9% des parts et 202 200 unités vendues contre 12,7% des parts et 199 400 unités pour Apple. Pour enrayer l'étiolement de ses ventes, IBM a pris la décision de réorganiser en profondeur ses structures, en créant, en 1992, une direction spécifique pour la microinformatique. Début 1993, le constructeur a 1991 64 700 - 2 800 39 600 800 1992 64 525 4 965 36 700 -2500 202 200 * annoncé que son électronique (notamment ses microprocesseurs) était disponible en OEM pour d'autres constructeurs, une manière de se rattraper sur un marché qui a fait la fortune d'Intel l'année dernière. Afin d'atteindre un autre marché porteur, celui des systèmes d'exploitation, IBM a fait d'importants efforts de promotion pour OS/2 2.0. Malheureusement, la gourmandise en ressources ainsi que certains problèmes de compatibilité avec des Bios comme celui d'AMI ont freiné l'adoption de ce système d'exploitation par les utilisateurs et par les éditeurs de logiciels. Présenté comme le sys- tème d'exploitation qui fait tourner tous les autres, Windows y compris, OS/2 2.0 a mis trop de temps à devenir compatible avec la version 3.1 de l'environnement de Microsoft. La dernière mesure destinée à redresser la situation d'IBM a été l'éviction de son président, John Akers, début 1993. C'est Louis Gerstner, ancien président d'American Express et de Nabisco, qui lui a succédé. Ce poste est sa première expérience de l'informatique. L'effet de ces dispositions ne sera visible que sur l'exercice 1993. Mais la remontée semble bien engagée  : un contrat de 16 milliards de francs a été signé avec Mac Donnell Douglas en février, et, en France, IBM a remporté, au concours lancé par l'Ugap pour l'informatisation de la Sécurité sociale, un contrat d'environ 500 millions de francs. Reste que la société vient d'annoncer un nouveau plan de réduction de ses effectifs portant sur quelque 50 000 emplois et entraînant un déficit de plus de 8 milliards de dollars sur le premier semestre 1993. Des gammes sur tous les tons IBM renouvelle sa gamme de micros deux fois par an. En novembre 1992, le constructeur a frappé un grand coup avec pas moins de soixante nouvelles machines réparties en quatre gammes  : les PS/2 Premier, les PSNalue Point (PSNP), les portatifs Thinkpad et des PS/1 revus et corrigés. IBM a conçu ces quatre lignes en fonction de ses clients potentiels. Les PS/I s'adressent avant tout aux particuliers. Les entreprises peuvent choisir entre les PSNP, d'un bon rapport qualité/prix, et les PS/2 Premier, plus onéreux mais aussi plus évolutifs. En dernier lieu, IBM vise les itinérants, avec neuf modèles de portables Thinkpad. Ces gammes ont été renouvelées au mois de juin, avec trente-trois nouvelles configurations. Les nouveaux PS/I et PSNP intègrent un bus local, un écran Super VGA et un emplacement pour l'Overdrive d'Intel. Les PS/2 Premier sont dotés de bus MCA et de disques durs SCSI. IBM a également mis sur le marché une station réseau PS/2 sans disque dur ni lecteur de disquettes, livrée avec une carte Ethernet ou Token Ring. Deux nouveaux Thinkpad sont proposés, le premier remplaçant le modèle 700 et doté d'un connecteur PCMCIA de 68• SOFT & MICRO - N°99 SEPTEMBRE 1993
type 3, le second étant une tablette également équipée de connecteurs PCMCIA. Pour ses quatre gammes, IBM pratique les prix du marché. Une machine de bureau équipée d'un 486SX à 25 MHz, d'un bus local et d'une mémoire vive de 2 Mo, par exemple, ne coûte pas plus cher chez IBM qu'ailleurs, puisqu'elle est proposée aux environs de 8 000 F HT. Pour un 486SX à 33 MHz, un bus MCA et un disque dur SCSI, le prix n'excède pas 15 000 F HT. Il est loin, le temps où Big Blue faisait payer sa marque au prix fort. Des IBM au supermarché Toujours à la fin de 1992, IBM a décidé d'élargir son réseau français de distribution en sélectionnant, pour les PS/I, plusieurs chaînes de la grande distribution et en lançant, pour les PS/VP, un service de vente directe par couponnage, VPC ou catalogue. Ces canaux de distribution s'ajoutent à ceux déjà mis en place par le constructeur (chaînes spécialisées, distributeurs traditionnels, etc.), qui représentent au total 1 200 points de vente ! Les PS/I sont garantis un an pièces et main-d'oeuvre, de même que les PS/VP, pour lesquels IBM intervient sur site. Les PS/2 sont garantis trois ans pour les pièces et un an pour la main-d'oeuvre, avec retour en atelier. Les serveurs PS/2 sont garantis trois ans pièces et main-d'oeuvre sur site. Durant l'année 1992, le constructeur a mis en place toute une gamme de services, dont Helpware, un support téléphonique ouvert vingt-quatre heures sur vingt-quatre, auquel s'ajoute la maintenance gratuite et des offres de financement. Helpware intègre une offre plus sophistiquée, le Point Service, disponible sur abonnement et fournissant une aide avant- et après-vente ainsi qu'une maintenance adaptée à chaque cas de figure. Le Point Service vient en complément des contrats de maintenance traditionnellement proposés par IBM moyennant 11% ou 12% du prix de la machine. De nombreux projets d'avenir Après une année 1992 aussi riche en événements, Big Blue n'a pas l'intention de s'endormir sur les éventuels lauriers que pourraient lui valoir ses actions. Les projets ne manquent pas, qu'il s'agisse de définir le processeur du futur, le système d'ex- ploitation de demain, l'ordinateur écologique, les nouveaux standards du multimédia, l'assistant personnel indispensable ou le réseau sans fils... Le premier micro-ordinateur écologique signé IBM devrait être disponible dans le courant du second semestre 1993. L'Energy Desktop (voir Soft & Micro, n°94, p.36) est fabriqué à partir de matériaux entièrement biodégradables et consomme moins qu'une ampoule électrique. Après l'écologie, l'environnement du futur  : le premier processeur Risc issu de la collaboration entre IBM, Motorola et Apple, le Power PC 601, a été annoncé en novembre dernier. Composé de 2,8 millions de transistors, ce processeur sera fabriqué par IBM pour son propre usage et intégré dans ses serveurs et ses stations de travail. Le Power PC s'accompagne d'un système d'exploitation construit autour d'Unix, Power Open. En préambule, IBM a présenté, au Comdex d'automne 1992, un système d'exploitation graphique fondé sur le noyau Unix Mach 3 de l'université de Carnegie Mellon  : WOS (Workplace Operating System). WOS supportera OS/2, Dos, AIX, Windows et Mac-OS et inclura l'interface graphique Workplace Shell déjà utilisée dans OS/2. Quant à ceux qui ne veulent pas attendre ces petites merveilles du futur, ils pourront se consoler avec PC- Dos 6.2, une nouvelle mouture multitâche de Dos qui comprend utilitaires de compression et outils pour machines sans clavier. S'il a pu donner l'impression, ces dernières années, de laisser l'initiative aux autres, IBM redresse aujourd'hui la barre en montrant son savoir-faire. Si le marketing suit, si la poussière tombe définitivement du costume trois pièces de l'entreprise, l'IBM nouveau devrait voir ses actions et son chiffre d'affaires remonter en flèche. IBM PSNP 6387 MVO Ce micro-ordinateur au look IBM traditionnel présente des performances exceptionnellement homogènes. Doté d'un processeur 486DX à 33 MHz, il obtient une PSNP 6387 MVO Intel 486DX a 33 MHz - Mémoire vive  : 16 Mo Disque dur  : 340 Mo - Ecran  : Super VGA couleur o 100 200 Processeur 100 Coprocesseur lot Mémoire 103 Vidéo texte 615 Vidéo graphique 139 Transfert de données 219 Disque 101 Système 87 Compilation 102 Base de données 95 Windows 108 Tableur 114 Traitement de texte 107 A Note globale  : 152 Du processeur à la reconnaissance vocale IBM ne met pas tous ses oeufs dans le même panier. Le constructeur continue à améliorer ses propres processeurs, préparant la nouvelle génération de modèles SLC, les 486SLC3 à fréquence triplée. Dans le domaine des assistants personnels, Big Blue peaufine le Personal Communicator, un ordinateur de poche communicant qui ressemble à un téléphone cellulaire. La communication cellulaire est également utilisée dans un projet de réseau sans fils présenté au dernier Comdex d'automne par IBM. Enfin, le constructeur s'intéresse au multimédia (par l'intermédiaire de sa filiale commune avec Apple, Kaleida), à la reconnaissance vocale et à la reconnaissance de l'écriture manuscrite. PHOTOS  : CHRISTOPHE GAI LLARD ERGONOMIE  : 13,7 EVOLUTIVITE  : 13,3 FABRICATION  : 14,8 MOYENNE  : 14,2 4 ul 1_t.datslmlib t I i - - - - CCi SEPTEMBRE 1993 SOFT & MICRO — Nl'99• 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 1Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 2-3Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 4-5Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 6-7Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 8-9Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 10-11Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 12-13Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 14-15Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 16-17Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 18-19Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 20-21Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 22-23Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 24-25Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 26-27Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 28-29Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 30-31Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 32-33Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 34-35Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 36-37Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 38-39Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 40-41Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 42-43Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 44-45Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 46-47Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 48-49Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 50-51Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 52-53Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 54-55Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 56-57Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 58-59Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 60-61Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 62-63Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 64-65Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 66-67Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 68-69Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 70-71Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 72-73Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 74-75Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 76-77Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 78-79Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 80-81Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 82-83Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 84-85Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 86-87Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 88-89Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 90-91Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 92-93Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 94-95Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 96-97Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 98-99Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 100-101Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 102-103Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 104-105Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 106-107Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 108-109Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 110-111Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 112-113Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 114-115Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 116-117Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 118-119Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 120-121Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 122-123Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 124-125Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 126-127Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 128-129Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 130-131Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 132-133Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 134-135Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 136-137Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 138-139Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 140-141Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 142-143Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 144-145Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 146-147Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 148-149Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 150-151Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 152-153Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 154-155Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 156-157Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 158-159Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 160-161Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 162-163Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 164-165Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 166-167Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 168-169Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 170-171Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 172-173Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 174-175Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 176-177Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 178-179Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 180-181Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 182-183Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 184-185Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 186-187Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 188-189Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 190-191Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 192-193Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 194-195Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 196-197Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 198-199Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 200-201Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 202-203Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 204-205Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 206-207Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 208-209Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 210-211Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 212-213Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 214-215Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 216-217Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 218-219Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 220-221Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 222-223Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 224-225Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 226-227Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 228-229Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 230-231Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 232-233Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 234-235Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 236-237Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 238-239Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 240