Soft & Micro n°99 septembre 1993
Soft & Micro n°99 septembre 1993
  • Prix facial : 32 F

  • Parution : n°99 de septembre 1993

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (198 x 276) mm

  • Nombre de pages : 240

  • Taille du fichier PDF : 210 Mo

  • Dans ce numéro : les 30 marques qui font la micro-informatique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 114 - 115  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
114 115
Wordperfect LA RESERVE 11, MISE ri Partenariat avec Borland, introduction en Bourse, rachat de sociétés le numéro un américain du traitement de texte s'ouvre enfin au monde extérieur. La mise en place de solutions facilitant la circulation des informations en entreprise reste son cheval de bataille. Si la domination qu'exerce Wordperfect sur le monde du traitement de texte ne se fait pas beaucoup sentir en France, elle est manifeste aux Etats-Unis ou encore en Angleterre. A la fin de 1992, l'éditeur revendiquait plus de 9,3 millions d'utilisateurs dans le monde. Son leadership est aujourd'hui contesté par Microsoft, qui affirme être récemment devenu le numéro un de ce type d'application grâce aux ventes cumulées des diverses versions de Word. Wordperfect s'inscrit bien évidemment en faux contre ces allégations. Mais aucune des parties ne semble pouvoir étayer ses dires de données aisément vérifiables. Il est clair que le logiciel Wordperfect est l'application la plus répandue aux Etats- Unis depuis 1989, époque à laquelle il n'existait encore que pour Dos. Suprématie confirmée ensuite par le succès de sa version pour Windows. Cette dernière a été diffusée à 2 millions d'exemplaires en l'espace de un an et représentait, à la fin de 1992, 51% du marché du traitement de texte sous Windows. Une enquête menée par Gallup Organization a du reste déterminé que Wordperfect détenait 71% du secteur du traitement de texte, tous environnements confondus, en avril 1992. Cette performance a permis à l'éditeur de prendre le sixième rang du classement mondial des éditeurs, derrière Microsoft, Computer Associates, Oracle, Novell et Lotus, avec un chiffre d'affaires s'élevant à 650 millions de dollars. Une partie de ce succès est due à l'excellence de l'assistance technique qu'il fournit dans son pays d'origine. En 1992, les 1 500 techniciens affectés au support technique ont géré une moyenne quotidienne de 19 000 appels. Wordperfect est le deuxième vendeur de traitements de texte en France, où sa part de marché serait proche de 15%. La filiale française, dirigée par Jean- Loup Desamaison, affirme avoir diffusé environ 350 000 logiciels en 1992, toutes catégories confondues. Mais, pour des raisons liées à sa structure juridique, elle ne com- munique aucun chiffre relatif à ses propres résultats financiers. Le fleuron de la gamme de l'éditeur est bien évidemment le traitement de texte Wordperfect, adapté à un grand nombre de plates-formes  : PC (Dos et Windows), Macintosh, Unix, VMS, AS/400, Next, Data General, IBM 370... Une version pour OS/2 2.1 vient d'être publiée. L'atout majeur pour l'entreprise qui choisit Wordperfect vient de ce que les fichiers peuvent être librement échangés  : leur format est identique sur toutes les machines et systèmes supportés. Ce serait pour cela que certains grands comptes français disposant de parcs fortement hétérogènes ont retenu Wordperfect (le ministère de l'Industrie, celui de la Justice, Airbus, Thomson, la Société Générale...). Signalons que le logiciel est disponible en vingt-sept langues, dont le turc, le japonais, le serbo-croate et l'hébreu. A la recherche d'une deuxième vedette Désireux de se défaire de l'étiquette d'éditeur monoproduit, Wordperfect a longtemps tenté de produire un nouveau bestseller. Il semble y être arrivé dans une certaine mesure avec deux logiciels  : Presentations (un logiciel de PréAO diffusé à près de 10 000 exemplaires par semaine) et Office (une messagerie qui aurait dépassé le million d'unités). En revanche, la firme n'a pas réussi à s'imposer sur le secteur des tableurs et des bases de données. Wordperfect Corporation résume sa stratégie actuelle par l'acronyme Wise, qui L'activité de Wordperfect en 1992 Chiffre d'affaires dans le monde (en millions de dollars) 650 Nombre de logiciels vendus en Fronce 350 000 114• SOFT & MICRO — N°99 SEPTEMBRE 1993
Fichier Edition% oirmaire:• Un pei pli, d,• Re. Mi "/Mine » P i• Xi » V ". ; MI:, op,• 199 49 de MO.. t:.'•, '‘-'. signifie Wordperfect Information Systems Environment. L'objectif poursuivi est d'aider les utilisateurs à traiter, partager et présenter l'information, et ce, précise le président de la firme, Alan Ashton, « sans qu'ils aient à se soucier de leur environnement, de leur langue ou de leur situation géographique ». Wise place le document — et donc le traitement de texte — au coeur de la bureautique de l'entreprise, mais lui associe comme compagnon presque inséparable un moteur de messagerie extrêmement puissant, Office. Un gestionnaire de formulaires, Informs, est dédié à la saisie des informations de bases de données. Enfin, Presentations est chargé de la mise en valeur des informations à des fins de communication. Notons que Wordperfect a opté pour une harmonisation de l'aspect graphique de l'ensemble de ses logiciels, y compris de ceux destinés à Dos. La filiale française diffuse sa gamme par des canaux classiques — essentiellement des grossistes et des revendeurs. Elle fournit gratuitement une assistance technique à tous les utilisateurs enregistrés. Une dizaine de ses cinquante employés sont affectés à ce service. Depuis mars dernier, Wordperfect France propose aux grands LA BONNE IMPRESSION atblr6 polir notre ciàstiele Moere ilieetit ketnig,, prre de,',encli, heu,ésIeleice de. et Rad, re-erbe able. FP » ; P.'rilebtlitati » calames dee *bée de prodige/. d de Mec tiereartat pri.e.ste• demierldbale Encadré Utk : 2 - Utiliser le bouton DROIT ! pour le menu Graohioues torseiwres déptur,mb&St à romplimeetes pebémein, 60. 1993. raccreeseerert rapporte,. de, 4,10tOG dà luta, ri",rtrer, bone perriessweipri pua redéré den, pins 60, kateur. 111 » pailtei Pundlre errà Naos propteoea do « • eauspries escorte ploc ajeatemeat initiai de aseripme pie le 4.54. 3 implémerows Ileec 1993. Vsecrekemeear agermitsiale does lee der rentre ràdien du aras perricitri b pute prà modéré de soi pesrcosape de repaire men lote Rot. eattat, amer... easyeetr po, I< : Mût ribiteKe, ",•111V1 Oak>, Car 31Die ♦ Wordperfect 5.2 se révèle moins souple que certains traitements de texte apparus plus tôt sous Windows.comptes pour des quantités dépassant 500 logiciels — un Contrat d'achat privilégié (CAP), qui autorise la libre duplication du logiciel avec paiement à la consommation et ouvre le droit à des licences multiplates-formes, ainsi qu'à divers services. Parmi ces derniers, citons un contrat de maintenance permettant la réception de produits en version bêta et la mise à niveau des logiciels. L'ouverture au monde extérieur Créé vers la fin des années 1970 dans l'Utah, Wordperfect a longtemps vécu replié sur lui-même. Vu l'importance de sa base installée aux Etats-Unis, il pouvait se le permettre. Le départ de l'un de ses principaux fondateurs, Pete Peterson, lui a fourni l'occasion de connaître une évolution importante. La société s'est alliée à Borland pour proposer, sous la forme d'une offre groupée, un ensemble d'applications de bureautique capable d'entrer en concurrence avec Microsoft Office et Lotus Smartsuite. Cet ensemble réunit le SGBD Paradox, le tableur Quattro Pro et le traitement de texte Wordperfect. Il porte le nom de Bor- land Office (c'est Borland, en effet, qui est chargé de le commercialiser). Selon Jean-Loup Desamaison, cette opération permet à Wordperfect d'entrer dans de grandes entreprises où il n'était pas référencé auparavant. Le changement de politique se manifeste également par le fait que la firme a recours, désormais, à une croissance par acquisition. Elle a ainsi racheté Reference Software (créateur d'un intégré pour Macintosh) et Beagle Works (qui édite le correcteur grammatical Beagle Works). Plus important encore apparaît le fait que Wordperfect s'est résigné à entrer sur le marché boursier américain. Enfin, il met sur pied des opérations de communication qui contrastent de façon nette avec sa réserve ancienne, tel le parrainage d'une équipe cycliste lors du Tour de France. Cette volonté tardive de jouer le jeu du marché devrait être salutaire pour une société qui a longtemps semblé freinée dans son évolution par l'ampleur de son succès initial. Depuis deux ans, Wordperfect a prouvé à maintes reprises ses capacités à développer des logiciels de haut niveau. La fidélité des utilisateurs américains semble en outre attester la qualité de ses prestations. Gageons que sous l'oeil de Wall Street Wordperfect s'ouvrira encore davantage au monde extérieur. Wordperfect 5.2 pour Windows Wordperfect se devait de garantir la compatibilité des formats de fichiers entre les versions Dos et Windows de son traitement de texte. Il y est parvenu, mais au prix d'une relative lourdeur et au détriment des macrocommandes  : la différence entre les deux types d'interfaces est trop grande pour que les macros créées sous SEPTEMBRE 1993 SOFT & MICRO — N°99• 115



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 1Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 2-3Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 4-5Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 6-7Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 8-9Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 10-11Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 12-13Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 14-15Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 16-17Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 18-19Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 20-21Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 22-23Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 24-25Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 26-27Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 28-29Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 30-31Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 32-33Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 34-35Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 36-37Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 38-39Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 40-41Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 42-43Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 44-45Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 46-47Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 48-49Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 50-51Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 52-53Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 54-55Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 56-57Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 58-59Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 60-61Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 62-63Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 64-65Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 66-67Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 68-69Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 70-71Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 72-73Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 74-75Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 76-77Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 78-79Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 80-81Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 82-83Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 84-85Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 86-87Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 88-89Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 90-91Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 92-93Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 94-95Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 96-97Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 98-99Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 100-101Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 102-103Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 104-105Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 106-107Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 108-109Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 110-111Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 112-113Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 114-115Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 116-117Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 118-119Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 120-121Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 122-123Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 124-125Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 126-127Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 128-129Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 130-131Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 132-133Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 134-135Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 136-137Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 138-139Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 140-141Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 142-143Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 144-145Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 146-147Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 148-149Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 150-151Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 152-153Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 154-155Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 156-157Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 158-159Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 160-161Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 162-163Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 164-165Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 166-167Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 168-169Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 170-171Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 172-173Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 174-175Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 176-177Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 178-179Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 180-181Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 182-183Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 184-185Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 186-187Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 188-189Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 190-191Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 192-193Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 194-195Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 196-197Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 198-199Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 200-201Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 202-203Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 204-205Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 206-207Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 208-209Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 210-211Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 212-213Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 214-215Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 216-217Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 218-219Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 220-221Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 222-223Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 224-225Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 226-227Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 228-229Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 230-231Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 232-233Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 234-235Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 236-237Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 238-239Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 240