Soft & Micro n°99 septembre 1993
Soft & Micro n°99 septembre 1993
  • Prix facial : 32 F

  • Parution : n°99 de septembre 1993

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (198 x 276) mm

  • Nombre de pages : 240

  • Taille du fichier PDF : 210 Mo

  • Dans ce numéro : les 30 marques qui font la micro-informatique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 102 - 103  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
102 103
Lotus Le numéro deux des logiciels de bureautique a parfaitement réussi sa reconversion sous Windows. De plus, Lotus s'est doté d'une gamme de logiciels remarquables qui lui permettent de confirmer sa place de principal challenger de Microsoft. il n'en reste qu'un... je serai celuilà. » Telle pourrait être la devise de Jim Manzi, le président de Lotus Development Corporation, qui, contre vents et marées, tente de résister à la montée en puissance de Microsoft. Il est difficile, lorsque l'on a été le numéro un mondial des logiciels de bureautique — entre 1984 et 1986 —, de devoir se contenter d'une place de deuxième. D'autant que l'écart s'est creusé. En 1987, lorsque Microsoft a ravi la première place à Lotus, il ne le dépassait que de 15 millions de dollars. Aujourd'hui, l'écart s'élève à près de 2 milliards de dollars ! A l'époque de sa gloire, au milieu des années 1980, Lotus tirait l'essentiel de ses énormes profrts des ventes du tableur 1-2-3 pour MS-Dos. De toute évidence, la société s'est alors endormie sur ses lauriers et n'a pas jugé nécessaire de faire évoluer son logiciel vedette, qui a dès lors prêté le flanc aux attaques d'Excel pour Windows, de Microsoft, et de Quattro Pro, de Borland. En dépit de l'importance de sa base installée, Lotus n'a pu empêcher une relative érosion de ses parts du marché des tableurs. De plus, l'éditeur s'est longtemps montré incapable de produire un nouveau best-seller. En 1987, Jim Manzi décide de porter 1-2-3 sur le plus grand nombre de platesformes possible  : grands systèmes IBM, stations de travail Unix, Sun, etc. Cette straté- gie de développement ne se révèle pas fructueuse. Le géant du tableur a cru pouvoir ignorer Windows, alors jugé peu performant et pas assez fiable pour réussir à s'imposer. En revanche, Lotus a beaucoup investi dans le développement de logiciels sous OS/2. Or, cet environnement, après avoir été soutenu par IBM et Microsoft, a été abandonné par ce dernier. Au début des années 1990, Lotus est surpris par le succès de Windows, qui, de plus, entraîne une progression importante des ventes d'Excel. Une politique d'acquisitions Pour se constituer un catalogue complet d'applications sous Windows, la firme se lance dans l'acquisition de produits fonctionnant dans cet environnement. Le rachat d'Ami Pro à Samna Corporation s'avère hautement judicieux. Celui de cc:Mail plus encore — Lotus prend immédiatement le leadership dans le domaine de la messagerie électronique. Plus récemment, le rachat du gestionnaire d'informations personnelles Organizer et du SGBD Approach s'est révélé fort avisé. Un autre axe a été le développement d'applications. Le logiciel de présentation Les résultats de Lotus en 1992 Chiffre d'affaires dans le monde (en millions de dollars) 900 Résultats dans le monde (en millions de dollars) 80 Part du chiffre d'affaires attribuée à la R& D 13% Répartition des ventes par type de logiciel Traitement de texte Tableur PréAO Communication * Estimations de l'éditeur. Freelance, une fois porté sous Windows, n'a cessé de recueillir les suffrages des magazines spécialisés. La version 3.0 d'Ami Pro, remaniée par Lotus, a remporté à son tour la plupart des comparatifs consacrés aux traitements de texte. Une seule ombre persistait  : la première version sous Windows de 1-2-3 fut un ratage complet, essuyant les foudres de la critique. Malgré la fraîcheur de cet accueil, Lotus a réussi à prendre 30% du marché des tableurs sous Windows. Avec la version 4.0 de 1-2-3, qui est disponible depuis quelques mois et qui, elle, est réellement performante sous Windows, Lotus peut raisonnablement espérer conquérir le leadership du marché des tableurs fonctionnant sous l'environnement graphique de Microsoft. La société a également édité un tableur novateur, Improv, qui tente de révolutionner le modèle initialement établi par Visicalc et repris par 1-2-3. En l'espace de quelques années, Lotus a donc réussi à se forger une image d'éditeur extrêmement dynamique en matière de développement, capable de tenir tête à Microsoft grâce à la qualité technique de ses logiciels. Enfin, le troisième axe stratégique de Lotus s'appelle le groupware et correspond à un thème cher au coeur de Jim Manzi  : les outils facilitant le travail en groupe. Commercialisé en 1989, Notes est un produit destiné aux grandes entreprises désireuses d'améliorer le travail des individus en favorisant la mise en commun des informations. Notes a eu le plus grand mal à s'imposer lors de sa sortie, mais, au fil des années, il a réussi à pénétrer un nombre de plus en 1992 1993* 13,50% 15,20% 67,60% 60,00% 12,20% 14,80% 6,70% 10,00% 102• SOFT & MICRO — NP 99 SEPTEMBRE 1993
Lotus 1-2-3 Version 4 - IMAISON.WKSI fichier Edition Yue Style Outils interrogation Fenetre',Lies sur Lyon fele ettlàbi181141-bAltAlif 121=1, g-erra mun= C D 1 2 Catalogue des fournisseurs  : 3 (Base de données  : dBase) 5 re- 1901 11 12 13 14 15 16 17 18 4141 1 Lege F 1 Asturiser 1, K Feule mois kiciisenEc asmc ADR—CeE COOE-W 00 00 Renoue Ogénateur Mii0111 0K I 00 lieniSPREC Dirk « plus important d'entreprises, à tel point que Microsoft et Borland ont décidé de rendre leurs propres applications Notesaware, c'est-à-dire susceptibles de s'intégrer à ce produit. Ces deux éditeurs se sont du reste lancés dans le développement de produits similaires, mais tout laisse penser qu'ils arriveront trop tard sur un marché où Lotus est déjà bien implanté. La société, qui réalise un chiffre d'affaires de 900 millions de dollars, emploie 5 200 personnes dans le monde. Elle consacre 13% de ses revenus à la recherche et au développement. 1-2-3 représente, encore et toujours, la majeure partie de ses revenus (67,6% en 1992). Toutefois, on note des percées dans trois secteurs  : le traitement de texte (13,5%), la PréAO (12,2%) et la communication, représentée par Notes et cc:Mail (6,7%). Jim Manzi estime que les produits de communication devraient constituer 20% des revenus de l'éditeur dès la fin de 1993, et que, à terme, 1-2-3 représentera moins de 50% du chiffre d'affaires global. La société a réussi sa reconversion de Dos au monde graphique  : 59% de ses revenus proviennent désormais de produits fonctionnant sous Windows ou sous OS/2, que Lotus n'a pas abandonné. La France en pointe La filiale française, créée en 1985, a longtemps semblée modérée dans ses actions de marketing. La nouvelle direction, arrivée aux commandes l'an passé, a voulu instaurer l'image d'une société plus agressive sur le plan commercial. Elle a pour cela lancé une série d'actions d'envergure  : distribution de logiciels de démonstration, ou même de vidéos, par l'intermédiaire des magazines spécialisés, campagnes sur le terrain — notamment en association avec le restaurateur rapide Burger King —, publicités télévisées, initiatives majeures sur le terrain des prix... Ces actions ont porté leurs fruits. Lotus France a connu au premier trimestre 1993 la plus forte croissance enregistrée dans le groupe. En France, les parts de mar- Ir 1e1 1185000 leiAnnule. 1 LEI] OU.1 I A La version 4.0 de I -2-3 est une réussite magistrale ! _3 1111 t ltl Milliers 00 00 1-1 : ché de 1-2-3 et d'Ami Pro pour Windows sont respectivement passées de 8% à 21% et de 3% à 24% entre janvier et septembre 1992. Les logiciels développés par Lotus sont diffusés majoritairement par l'intermédiaire de quelque 4 000 grossistes ou revendeurs et de 112 chaînes spécialisées. Ces deux circuits entrent à hauteur de 66% dans les revenus de la filiale française. L'éditeur de 1-2-3 est également présent dans la grande distribution. Quant à la VPC, elle reste pour l'instant marginale, ne représentant que I% du chiffre d'affaires. Le support technique est gratuit. Les grands comptes peuvent également bénéficier d'un ":'," Lotus 1-2-3 Version 4 - IMAISON.WK41 Fichier Edition yue Style Outils Çhamp Fenêtre/reiblialrrteicleiG1[10f14110'z s E e'eiTgl7r1Eil\0 o MIGD/l Maison Campagne irm,i. _1 ; 4 it  : - fr « Fouie.'• 1 5 6 7 8 9 10 1 12 13 14 15 16 17 A B L C I D E 1 F _i8Ont éte consultés pour le devis Pierre, l'architecte ainsi que le martre-d'oeuvre. Plusieurs scénarios se dégagent par rapport aux provisions envisagées. Versions] Toiture Tuile Mainnd'oeuvre Huisserie—‘1111111... Portes 25 uoi) 60 000 Huisserie Fenêtres I Ë9CLL 60 000 Volets 8 000 12 Main d'oeuvre a- no 80 ()(fleg Total 153 0 172 000 1c9°-1 Gestionnaire de versions EICI Gros oeuvre Maconnerie Platre contrat Privilège, qui donne droit à des services d'un niveau plus élevé. La persistance du succès rencontré par les logiciels de Lotus et la capacité de réaction dont a fait preuve la société au cours des dernières années laissent penser que Lotus demeurera le challenger principal de Microsoft en matière de bureautique. La qualité des logiciels proposés est exemplaire. Tout au plus peut-on s'étonner du manque d'intérêt de Jim Manzi pour les produits destinés au grand public, un marché auquel Microsoft s'intéresse pour sa part fortement. En se concentrant essentiellement sur les entreprises, Lotus pourrait une fois de plus arriver tardivement sur un marché où ses concurrents auront eu le temps de s'implanter. V La version 4.0 de I -2-3 est pourvue de fonctions très riches de mise en page des feuilles. 80 000 210 000 910 000 Bom de champ  : FENÊTRES Version ✓ Double vitrage Double vitt Simple vitrage MAISON WK4 Ariel MT 12 10/05/93 12 16 1-2-3 4.0 pour Windows Désireux d'effacer l'image peu glorieuse de la première mouture de 1-2-3 pour Windows, Lotus a réalisé, avec la version 4.0, un tableur majestueux, qui rattrape élégamment le retard technologique qu'il avait pris sur Excel ou Quattro Pro et se permet de prendre à son tour les devants, notamment en ce qui concerne l'ergonomie, Une barre d'états située au bas de l'écran donne accès aux polices de carac- 90 000 250 000 16 000 366 000 (rte n Toiture 11.71 Tuil Mai Cha Tot t Icleffel té.,104 SEPTEMBRE 1993 SOFT & MICRO — No 99• 103



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 1Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 2-3Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 4-5Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 6-7Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 8-9Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 10-11Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 12-13Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 14-15Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 16-17Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 18-19Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 20-21Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 22-23Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 24-25Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 26-27Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 28-29Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 30-31Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 32-33Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 34-35Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 36-37Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 38-39Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 40-41Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 42-43Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 44-45Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 46-47Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 48-49Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 50-51Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 52-53Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 54-55Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 56-57Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 58-59Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 60-61Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 62-63Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 64-65Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 66-67Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 68-69Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 70-71Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 72-73Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 74-75Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 76-77Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 78-79Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 80-81Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 82-83Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 84-85Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 86-87Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 88-89Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 90-91Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 92-93Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 94-95Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 96-97Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 98-99Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 100-101Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 102-103Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 104-105Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 106-107Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 108-109Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 110-111Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 112-113Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 114-115Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 116-117Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 118-119Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 120-121Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 122-123Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 124-125Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 126-127Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 128-129Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 130-131Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 132-133Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 134-135Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 136-137Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 138-139Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 140-141Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 142-143Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 144-145Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 146-147Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 148-149Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 150-151Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 152-153Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 154-155Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 156-157Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 158-159Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 160-161Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 162-163Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 164-165Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 166-167Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 168-169Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 170-171Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 172-173Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 174-175Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 176-177Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 178-179Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 180-181Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 182-183Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 184-185Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 186-187Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 188-189Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 190-191Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 192-193Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 194-195Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 196-197Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 198-199Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 200-201Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 202-203Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 204-205Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 206-207Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 208-209Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 210-211Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 212-213Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 214-215Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 216-217Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 218-219Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 220-221Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 222-223Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 224-225Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 226-227Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 228-229Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 230-231Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 232-233Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 234-235Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 236-237Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 238-239Soft & Micro numéro 99 septembre 1993 Page 240