Soft & Micro n°98 jui/aoû 1993
Soft & Micro n°98 jui/aoû 1993
  • Prix facial : 32 F

  • Parution : n°98 de jui/aoû 1993

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (198 x 276) mm

  • Nombre de pages : 192

  • Taille du fichier PDF : 153 Mo

  • Dans ce numéro : les meilleurs PC du monde... 12 micros de rêve au banc d'essai.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
DU SERVICE APRES-VENTE AUX Interventions de plus en plus rapides, garanties étendues, gestion de parc... Si les sociétés de maintenance et les constructeurs injectent davantage de souplesse dans les contrats qu'ils proposent, et s'ils déploient toute une panoplie de prestations sur mesure, c'est parce que les formules standards ne suffisent plus, désormais, à satisfaire un public aux exigences variées. La maintenance à la carte ment appelées «tierce partie mainteneurs», ou TPM), etc. Quant aux prestations, elles sont de plus en plus évoluées: extensions de garantie, interventions personnalisées, hot fines performantes, contrats de gestion de parc micro... A travers ces propositions de gestion globale, on commence à voir se dessiner les nouveaux contours du marché. PAR FABIENNE DUBOIS On assiste actuellement à une réduction significative des budgets alloués à l'informatique au sein des entreprises. Cette technologie est désormais placée sous surveillance et soumise à des impératifs de rentabilité. Parallèlement, les entreprises se recentrent sur leur propre métier et délèguent davantage les activités liées à l'entretien de leur équipement informatique. C'est pourquoi le marché de la maintenance s'oriente fortement vers la mise en place de formules qui prennent en compte l'ensemble de l'environnement de travail (ordinateurs, logiciels, périphériques, réseaux...), alors que les contrats classiques considéraient isolément chaque produit. Lorsqu'on sait que certaines études prévoient que 70% à 80% des micros seront connectés en réseau d'ici à trois ans, on mesure l'importance de cette évolution. La maintenance des parcs informatiques reste un marché où il est difficile de faire son trou, mais il n'en est pas moins prometteur. Il regroupe, à ce jour, un assez grand nombre d'acteurs, d'origines diverses: constructeurs, distributeurs, sociétés de maintenance (égale- À Yann Bréban (Snecma) reconnaît que pour investir judicieusement il faut disposer d'un inventaire précis du parc. 52 • SOFT & MICRO — N° 98 JUILLET-AOUT 1993
PRESTATIONS PERSONNALISEES La plupart des parcs informatiques ressemblent à de véritables patchworks. A tel point que bien des sociétés ont une vision assez floue de leur équipement et qu'il leur est difficile, dans ces conditions, d'en maîtriser l'évolution. Alors, loin des nements répétés, nous avons pris la décision d'investir dans des produits de haut de gamme. Ce choix fut pour nous plus que rentable puisque, aujourd'hui, alors que notre parc a augmenté de 25 %, le nombre de pannes est resté stable,» Il est certain que, Six conseils pour optimiser la maintenance il Choisir un fournisseur aux reins solides, la pérennité du matériel étant très importante pour la suite. 2 Bien définir le niveau d'intervention nécessaire pour chaque poste de travail. Ils ne sont pas tous d'une grande importance stratégique, et il est inutile de prévoir un dépannage sous quatre heures pour l'ensemble du parc. 3 Veiller à ce que le prestataire s'engage de façon contractuelle à fournir des services répondant à la norme de qualité IS0-9000. S'assurer que son offre est structurée mais qu'elle offre suffisamment de souplesse pour prendre en compte l'organisation interne propre à l'entreprise. 4 S'adresser à un prestataire (qu'il soit constructeur ou tierce partie mainteneur) maîtrisant parfaitement l'environnement réseau. Faire spécifier dans le contrat tous les éléments qui sont pris en compte dans les opérations de maintenance (quelles pièces de rechange ? quelle garantie pour ces pièces ? etc.). • Yves Larroumet (Thomainfor) observe que les SSII s'orientent vers une facturation à l'intervention, et non plus au forfait. investissements débridés des années fastes, elles optent pour une politique d'achat plus raisonnable et pour des configurations plus homogènes. IRationaliser les investissements «Il y a quelques années, raconte Yann Bréban, acheteur des moyens informatiques à la Snecma, nous retenions des micros de milieu de gamme conformément au raisonnement suivant : à fonctions équivalentes, autant acheter moins cher. Or, face au peu de fiabilité de ces matériels et à leurs dysfonction- avec une bonne connaissance de l'existant et une gestion rigoureuse des investissements, on réalise à terme de substantielles économies dans un domaine qui est encore fort onéreux pour l'entreprise. Intégrer la gestion de parc dans les prévisions budgétaires semble donc aujourd'hui une véritable priorité. Mais beaucoup d'entreprises se trouvent confrontées, lorsqu'elles établissent leur budget, à une situation paradoxale: «Puisque le coût des matériels neufs baisse fortement, explique Jean-Jacques Besnault, directeur de l'informatique du Semam, la maintenance revient cé d 5 Demander un compte rendu régulier des interventions. Des réunions mensuelles ou bimensuelles permettront d'obtenir toutes les informations sur la machine qui a été réparée, la cause de la panne, la durée de l'intervention... Il sera ainsi possible de dresser des statistiques et, par conséquent, de gérer le parc avec plus de finesse. En outre, ces éléments permettront de justifier auprès de la direction les dépenses (souvent élevées) liées à la maintenance. 6 Préférer un prestataire géographiquement proche de l'entreprise. S'il doit intervenir sur des sites disséminés, s'assurer qu'il offre une bonne couverture en France, voire en Europe. proportionnellement de plus en plus cher. Elle représente près de 33 % du prix d'achat des produits, ce qui est énorme.» Investir de façon sûre relève donc du pari permanent! Aussi, les entreprises s'orientent-elles souvent vers le partage des tâches: un ou plusieurs prestataires de services (constructeur, TPM, etc.) sont chargés de l'entretien du parc, de sa gestion et de son évolution, conformément aux grandes lignes stratégiques définies par la cellule informatique interne de l'entreprise, qui, elle, JUILLET-AOUT 1993 SOFT & MICRO — N° 98 • 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 1Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 2-3Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 4-5Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 6-7Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 8-9Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 10-11Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 12-13Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 14-15Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 16-17Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 18-19Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 20-21Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 22-23Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 24-25Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 26-27Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 28-29Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 30-31Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 32-33Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 34-35Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 36-37Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 38-39Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 40-41Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 42-43Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 44-45Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 46-47Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 48-49Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 50-51Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 52-53Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 54-55Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 56-57Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 58-59Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 60-61Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 62-63Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 64-65Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 66-67Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 68-69Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 70-71Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 72-73Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 74-75Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 76-77Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 78-79Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 80-81Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 82-83Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 84-85Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 86-87Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 88-89Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 90-91Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 92-93Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 94-95Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 96-97Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 98-99Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 100-101Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 102-103Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 104-105Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 106-107Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 108-109Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 110-111Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 112-113Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 114-115Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 116-117Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 118-119Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 120-121Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 122-123Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 124-125Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 126-127Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 128-129Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 130-131Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 132-133Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 134-135Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 136-137Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 138-139Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 140-141Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 142-143Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 144-145Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 146-147Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 148-149Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 150-151Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 152-153Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 154-155Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 156-157Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 158-159Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 160-161Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 162-163Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 164-165Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 166-167Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 168-169Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 170-171Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 172-173Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 174-175Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 176-177Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 178-179Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 180-181Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 182-183Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 184-185Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 186-187Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 188-189Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 190-191Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 192