Soft & Micro n°98 jui/aoû 1993
Soft & Micro n°98 jui/aoû 1993
  • Prix facial : 32 F

  • Parution : n°98 de jui/aoû 1993

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (198 x 276) mm

  • Nombre de pages : 192

  • Taille du fichier PDF : 153 Mo

  • Dans ce numéro : les meilleurs PC du monde... 12 micros de rêve au banc d'essai.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
NOUVEAUTÉS LOGICIELS • Pagemaker : la version 5 arrive eet été. Aldus annonce enfin la commercialisation aux Etats-Unis de la dernière version de son logiciel de PAO, Pagemaker. La version française de Pagemaker 5 est attendue pour la première semaine de juillet. • Windows sur Mac. Soft PC 3.0, proposé par Insignia Solutions, autorise l'exécution d'applications MS-Dos ou Windows sur toute machine d'Apple. Soft PC, distribué par P-Ingenierie, se décline sous la forme de trois produits respectivement destinés aux logiciels de bureautique sous MS-Dos (2 000 F HT environ), aux programmes professionnels plus évolués (près de 3 000 F HT) et aux applications sous Windows (quelque 4 000 F HT). • Du bout des lèvres. Daio Voice Commander Library est une bibliothèque de reconnaissance vocale proposée par Daio. Compatible avec les langages C/C++ et Visual Basic, DVCL fonctionne sur toute carte Sound Blaster. Les versions MS-Dos et Windows sont proposées aux prix respectifs de 2 200 F HT et 2 900 F HT environ. 30 • SOFT & MICRO — NI° 98 3 DIMENSIONS Designer 4 lorgne vers la CAO Une version améliorée d'un logiciel plein de ressources. Le dessin vectoriel, la CAO et la séparation quadrichromique sont le domaine d'application de Designer 4, de Micrografx. En effet, la large palette de fonctions dont il est doté permet à ce logiciel d'être à l'aise aussi bien dans la constitution d'un plan d'aménagement que dans la conception d'une affiche publicitaire. Cette nouvelle version se distingue essentiellement par la richesse et la qualité de ses outils de dessin en 3D. Pour faciliter le travail de l'utilisateur, le programme comprend cinq volumes de base, sur lesquels on peut réaliser de nombreuses opérations : rotation dans l'espace, déplacement de la source lumineuse, réglage en intensité, etc. Si ces volumes ne suffisent pas, Designer 4 permet d'en créer d'autres très facilement. De plus, cette nouvelle mouture est munie de fonctions jusqu'alors spécifiques aux logiciels de CAO comme la représentation filaire et surfacique. Afin de satisfaire à la fois spécialistes du dessin technique et professionnels des arts graphiques, les concepteurs de Designer ont soigné l'ergonomie de leur programme. Sur le côté gauche de la fenêtre de travail, on retrouve la traditionnelle palette d'outils (loupe, pointeur, pot de peinture...). En sélectionnant un de ces outils, on active également la palette des différentes options laquelle commande à son tour l'apparition d'une troisième palette... On accède ainsi, de fil en aiguille, à l'ensemble des outils sans risquer de s'égarer dans un dédale de menus et de sous-menus. Enfin, signalons que cette version 4 comprend un module de séparation quadrichromique. Ce dernier intervient également sur l'angle et les points de trame, le recouvrement, la séparation en tons directs... Que peut-on demander de plus ? Le prix de commercialisation en France de Designer 4 n'a pas encore été fixé. Aux Etats-Unis, le logiciel coûte environ 700 dollars. ❑ PLANNING Super Project 3.0 pour Windows gère les projets Diagrammes, représentations graphiques, visualisation des données : des images pour le dire. Ala fois outils de gestion du temps présent et boules de cristal pour prévoir l'avenir, les logiciels de gestion de projets doivent prendre en charge toutes les tâches et toutes les ressources impliquées dans un projet. Cette troisième version de Super Project, de Computer Associates, se caractérise particulièrement par une gestion très fine des ressources. En marge des classiques diagrammes de Gantt et de Pert, avec affichage des chemins critiques, l'utilisateur dispose de divers modes de visualisation. Sur un diagramme de Gantt, on affiche, par exemple, le déroulement des opérations en privilégiant certains aspects à l'aide de l'option Mode Expert. L'affectation des ressources, tant humaines que matérielles, se fait à l'aide de la souris: pour cela, après avoir sélectionné une tâche sur un diagramme, il suffit de cliquer sur l'icône d'attribution qui permettra d'établir un plan de charge complet. La fenêtre Tâche indique alors le coût prévisionnel et le coût réel déjà engagé dans la monnaie de son choix. Super Project 3.0 pour Windows est vendu au prix de 10 000 F HT environ. CI JUILLET-AOUT 1993
NOUVEAUTES LOGICIELS • HAUTE VOLTIGE Acrobat, ou l'échange sans frontière Un logiciel pour lire des fichiers graphiques sur toutes les plates-formes. Aforce de l'attendre, on avait fini par croire qu'Acrobat était de la race des vaporware, ces logiciels dont on parle sans jamais en voir la moindre disquette. En présentant aujourd'hui un produit bien réel et doté d'une technologie très novatrice, Adobe remet les pendules à l'heure. Schématiquement, Acrobat convertit un fichier créé sous une application quelconque à un format propriétaire, .PDF (pour portable document format), afin d'en permettre la lecture (mais seule- MOT DE PASSE Barcode Tools s'affiche Les codes à barres sont omniprésents. Alors autant les maîtriser. nen 11.1.•elte Apple Expo 2035 12.• 11111111111 Ill II IKYLROIII0 PAAIS lexMa, 1.0“ Barcode Tools, proposé par un petit éditeur français, D-Log, gère aussi bien la création des codes à barres que leur mise en forme avec un numéro d'identification, un nom ou, dans certains cas, un logo. Au coeur du programme, un générateur de codes à barres qui traite ment la lecture) par le module Acrobat Reader implanté sur un poste distant. Cette solution est très utile dans le cadre d'échanges de fichiers entre des postes de travail hétérogènes. Certes, il existe le format texte, mais sa simplicité se paie par la perte de tous les enrichis- tous les standards actuellement existants (code 128, Codabar, ITF 14...). Le logiciel peut également générer le code de contrôle qui permet à la douchette de vérifier sa première lecture. Autre avantage de ce programme, il permet d'imprimer éga- --rb lement sur l'étiquette une image importée (portrait, logo...), le nom de la société ou le nom d'un visiteur dans le cas d'un badge personnalisé. Dans ce dernier cas, on peut même créer facilement une série de badges à partir d'une base de données après avoir mentionné la position des différentes variables. ❑ Aciobal Exchange ITRUC.P0FI fœrrr EFT7 c'est la première fois que vous vous appelez /king programme, prenez le temps, environ 5 à 10 min découvrir tous les éléments du package. L'application de Lotus compte un nombre de di relativement restreint, eu égard à ses possib• disquettes en comptant la disquette ATM dont l' • bon estoptionnelle. Célé manuel, on retiendraqu' un manuel de Prise en main, le Guide de Pu • • manuel d'Installation et un dczniermanuelconc feuilles de style. Le manuel de Prise en main peut Etre d'ores et d6j il en est de mémo ur le manuel concernant les sements et — cela va sans dire — il ne permet pas de traiter les documents graphiques. Les documents générés par Acrobat sont device independant, ce qui signifie qu'ils s'adaptent à la résolution du périphérique d'impression, qu'elle soit de 150 ppp ou de 1 200 ppp! La solution d'Adobe est donc bien plus subtile que la simple génération d'un simple fichier bitmap. En effet, si l'objectif n'avait consisté qu'à permettre la visualisation du contenu d'un fichier, l'emploi d'un logiciel de télécopie, par exemple, aurait permis de créer une image bitmap du document. Une image qui pourrait être ouverte avec un éditeur quelconque, du moment qu'il reconnaît le format .BMP. Or, avec Acrobat, l'utilisateur a l'assurance que le fichier sera traité à la bonne résolution et apparaîtra avec tous ses attributs. Mais cela justifie-t-il de recourir à une solution comme Acrobat, bien gourmande en ressources et limitée à la consultation? Acrobat devrait bientôt intégrer des ressources permettant que les fichiers transmis soient récupérables par de nombreux logiciels sur de multiples plates-formes. ❑ r POUR PLUS D'INFORMATIONS SUR LES PRODUITS, REPORTEZ-VOUS A L'ESPACE LECTEURS EN FIN DE MAGAZINE. • Aldus aime NT. Aldus annonce le portage imminent de l'ensemble de son offre logicielle sous Windows NT et sur Macintosh Power PC. La présentation du logiciel Trap Wise pour Windows NT 32 bits, lors du dernier Comdex d'Atlanta, constitue une première concrétisation de cette évolution. Le reste de la gamme devrait suivre (en mode 16 bits) durant l'hiver. • Traiter les hiéroglyphes. Multiwriter, édité par CTI, est un traitement de texte qui gère plus de trente langues ou alphabets différents et autorise la création de caractères spéciaux, hiéroglyphes inclus. Fonctionnant sous MS-Dos, Multiwriter peut aussi être utilisé à partir de Windows. Il coûte 2 500 F HT environ . • Effets spéciaux. True Effects pour Windows donne du caractère à toute police True Type, par apposition d'effets spéciaux. Il dispose pour cela d'une palette de plusieurs milliers de possibilités parmi lesquelles la modification de l'ombrage, de la trame, des contours... True Effects est commercialisé par AB Soft au prix d'environ 450 F HT. SOFT & MICRO — N° 98 • 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 1Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 2-3Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 4-5Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 6-7Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 8-9Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 10-11Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 12-13Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 14-15Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 16-17Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 18-19Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 20-21Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 22-23Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 24-25Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 26-27Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 28-29Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 30-31Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 32-33Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 34-35Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 36-37Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 38-39Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 40-41Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 42-43Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 44-45Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 46-47Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 48-49Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 50-51Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 52-53Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 54-55Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 56-57Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 58-59Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 60-61Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 62-63Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 64-65Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 66-67Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 68-69Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 70-71Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 72-73Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 74-75Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 76-77Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 78-79Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 80-81Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 82-83Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 84-85Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 86-87Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 88-89Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 90-91Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 92-93Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 94-95Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 96-97Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 98-99Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 100-101Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 102-103Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 104-105Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 106-107Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 108-109Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 110-111Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 112-113Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 114-115Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 116-117Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 118-119Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 120-121Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 122-123Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 124-125Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 126-127Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 128-129Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 130-131Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 132-133Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 134-135Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 136-137Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 138-139Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 140-141Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 142-143Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 144-145Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 146-147Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 148-149Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 150-151Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 152-153Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 154-155Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 156-157Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 158-159Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 160-161Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 162-163Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 164-165Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 166-167Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 168-169Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 170-171Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 172-173Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 174-175Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 176-177Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 178-179Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 180-181Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 182-183Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 184-185Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 186-187Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 188-189Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 190-191Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 192