Soft & Micro n°98 jui/aoû 1993
Soft & Micro n°98 jui/aoû 1993
  • Prix facial : 32 F

  • Parution : n°98 de jui/aoû 1993

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (198 x 276) mm

  • Nombre de pages : 192

  • Taille du fichier PDF : 153 Mo

  • Dans ce numéro : les meilleurs PC du monde... 12 micros de rêve au banc d'essai.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 118 - 119  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
118 119
d'impression : sous Dos, il s'agit d'éditer un fichier texte de 10 pages et un aplat noir au format A4; sous Windows, les tests consistent à imprimer un document de 15 pages réalisé avec Write, un dessin sous Corel Draw, deux fichiers sous Image-In (dont l'un n'est soumis qu'aux imprimantes dont la résolution est supérieure ou égale à 600 ppp) et un document composite réalisé avec Pagemaker 4. Cette dernière épreuve diffère selon la quantité de mémoire installée dans l'imprimante, allant de I page pour 512 Ko à 3 pages complexes pour plus de I Mo. Les temps réalisés sont ensuite comparés à ceux de la machine choisie comme référence pour la catégorie à laquelle appartient l'imprimante testée, cette référence ayant arbitrairement reçu la note 20. Un modèle très rapide pour sa catégorie peut donc fort bien obtenir, par exemple, la note 25. MS-Dos, 10 pages MS-Dos, aplat noir Write, 15 pages Corel Draw Image-In (test 1 Pagemaker 5 10 15 20 25 30 2 min 44 sec 13 sec 4 min 38 sec 2 min 13 sec 3 min 13 sec 1 min 54 sec . L'édition de 4 documents créés avec des logiciels divers sous Windows permet de mesurer la qualité d'impression. Il s'agit de reproduire une page composite constituée avec un logiciel de PAO, un dessin selon plusieurs agrandissements, HP LASERJET 4L Imprimante à laser non Postscript 20 20 20 20 20 20 Moyenne : 20 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Moteur : 4 ppm Résolution : 300 ppp Polices : 26 Mémoire :1 Mo Emulation : PCL 5 étendu QUALITE Capacités techniques : 7,6 Ergonomie :16,3 Coût d'exploitation : 20 Gestion du papier : 9,5 Garantie :16,7 Moyenne :13,2 un aplat noir de grande taille accompagné d'une palette de différents niveaux de gris, des figures géométriques sur fond noir. Ces différentes épreuves donnent donc une idée très précise de la capacité de chaque imprimante à faire face à différents types de difficultés. Comme la vitesse d'impression, les tirages sont comparés à ceux de l'imprimante de référence. Les machines de référence sont susceptibles de changer au fur et à mesure qu'apparaîtront des modèles plus performants, procédé qui confère une longue durée de vie à notre nouveau standard de performances. eader incontesté am sur le marché de l'imprimante à laser, Hewlett-Packard a fait reculer un peu plus les frontières du possible en lançant, en début d'année, les Laserjet 4, dotées d'une résolution de 600 ppp. Le constructeur américain enrichit aujourd'hui cette gamme avec la Laserjet 4L, une petite surdouée économique proposée aux alentours de 5 300 F HT dans sa version PC (notons qu'il en existe une version compatible avec le monde Apple, la Laserjet 4ML, qui coûte environ 8 500 F HT). Modèle de compacité, cette imprimante de 7 kilos édite 4 pages par minute selon une résolution de 300 ppp améliorée par l'emploi simultané de la technologie de lissage RET (Resolution Enhancement Technology) et d'une version étendue du langage de description de page PCL 5. De 118 • SOFT & MICRO — N° 98 HP Laserjet 4L, une petite surdouée plus, cette imprimante utilise la même encre microfine que les Laserjet 4 et 4M, ce qui lui permet de reproduire les détails les plus fins de façon parfaitement nette. A l'épreuve du papier La première particularité de la Laserjet 4L est l'absence d'interrupteur de mise sous tension. Elle reste donc en permanence en mode veille et s'active automatiquement quand elle reçoit un ordre d'impression. Un bouton vert situé sur le capot de la machine commande l'impression d'une feuille d'autotest. Trois voyants permettent de vérifier la présence de papier dans le bac ou d'encre dans le chargeur. L'utilitaire HP Explorer, livré avec la machine, gère l'affichage sur l'écran de l'ordinateur d'un panneau de contrôle complet et facilite l'installation de l'imprimante, ainsi que son exploitation à distance : affichage des fontes disponibles, diagnostic sommaire des incidents les plus fréquents, etc. La tête du cordon d'alimentation se loge dans un renfoncement pratiqué sur le côté droit de la machine et protégé par un capot; si ce dispositif empêche toute déconnexion accidentelle, il est moins bien fini que les autres équipements de cette imprimante (le capot manque de rigidité et ne s'emboîte pas facilement dans les encoches prévues à cet effet). La Laserjet 4L est livrée avec une dizaine de pilotes d'impression pour Windows 3.1 et pour les logiciels de bureautique usuels sous MS-Dos : Wordperfect 5.1, Word 5.5 et 6.0, 1-2-3 version 2.3 ou 2.4, Works 3.0... Dotée d'une mémoire vive de I Mo (extensible à 2 Mo) et d'un utilitaire de gestion de la mémoire (Memory Enhancement Technology), la Laserjet 4L imprime tout type de document en silence (48 décibels au maximum, selon le constructeur) et rapidement : 13 secondes pour un aplat noir sans bavures ni effets de saut de ligne visibles à l'oeil nu, 2 min 13 sec pour une image reproduite selon 5 formats, 3 min 13 sec pour une palette de niveaux de gris et 1 min 54 sec seulement pour 3 pages composites sous Pagemaker 4. Puisque cette imprimante nous JUILLET-AOUT 1993
La netteté des contours et la qualité des grisés sont mis en évidence au travers d'une batterie de tests comprenant l'édition de dessins, de photos numérisées et de figures géométriques. Aee sert de modèle de référence dans sa catégorie (les laser non Postscript), nous lui avons attribué la note de 20 à chacune de ces épreuves. Contrairement à ses aînées 4 et 4M, la Laserjet 4L n'est pas équipée d'un moteur 600 ppp, susceptible de donner une représentation particulièrement fidèle des images numérisées. L'édition du fichier réalisé sous Pagemaker met toutefois en évidence une bonne gestion des plans complexes peu contrastés. Si la Laserjet 4L ne fonctionne que selon une résolution de 300 ppp, elle le fait intelligemment : outre qu'elle bénéficie des technologies RET et PCL 5 étendu, qui lui permettent de surpasser en qualité la Laserjet III, elle propose un dispositif inédit, nom- mé «économode». Conçu spécifiquement pour que l'on puisse procéder à des tirages d'évaluation avant de lancer l'impression définitive d'un document, il réduit de moitié la consommation d'encre et permet ainsi d'augmenter d'autant la durée de vie du toner, estimée à 3 000 pages. Un seul bac à papier, d'une capacité de 100 feuilles, accepte les formats A4, Letter, Legal et Executive. En complément, une alimentation manuelle, feuille à feuille, permet d'imprimer sur des enveloppes, des étiquettes ou des transparents. Les 26 fontes qu'offre la Laserjet 4L sont toutes d'origine Intellifont et à taille variable. On imprime ainsi rapidement tout document comprenant les polices les plus courantes du marché. IComme deux gouttes d'eau... Pourquoi débourser près de 8 500 francs pour une Laserjet 4ML, alors que la 4L, qui en est apparemment la copie conforme, coûte 3 000 francs de moins ? La différence réside essentiellement dans la connectique de ces deux machines. Alors que la 4L ne propose qu'un port parallèle Bitronics, d'un débit de 200 Ko/s en mode bidirectionnel, la Laserjet 4M dispose également d'une interface Localtalk, qui lui permet de se connecter à un Macintosh. En outre, la 4ML est compatible Postscript niveau 2, elle est livrée avec 80 polices résidantes — 35 Intellifont, 10 True Type et 35 Adobe Postscript — et elle dispose de 3 Mo de mémoire vive supplémentaires. Notons enfin que, si la 4L est équipée d'un microprocesseur Motorola, la 4ML est construite autour d'un Risc Intel 960KA à 18,5 MHz. Réputation oblige, Hewlett- Packard fournit avec la 4L (comme avec la 4ML) un large éventail de prestations, certaines offertes en standard, d'autres en option. En plus de la classique garantie de un an avec retour en atelier, HP propose un contrat optionnel, Support Pack, qui prolonge cette garantie de trois ans et implique le remplacement de la machine défectueuse sous vingt-quatre heures. Signalons enfin que les 4L et 4ML ont été conçues dans le souci constant (et de bon aloi) de la préservation de l'environnement : économes, elles sont entièrement constituées d'éléments recyclables ou réutilisables. Le mode d'emploi luimême est imprimé sur papier recyclé. Véritable prouesse technologique et pari commercial audacieux, la Laserjet 4L est, en tout cas, un outil que l'on tient à conserver une fois qu'on l'a essayé. Et son lancement constitue une annonce majeure dans le petit monde de l'impression à laser professionnelle. ❑ POUR PLUS D'INFORMATIONS SUR LES PRODUITS, REPORTEZ-VOUS A L'ESPACE LECTEURS EN FIN DE MAGAZINE. JUILLET-AOUT 1993 SOFT & MICRO — N° 98 • 119



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 1Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 2-3Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 4-5Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 6-7Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 8-9Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 10-11Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 12-13Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 14-15Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 16-17Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 18-19Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 20-21Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 22-23Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 24-25Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 26-27Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 28-29Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 30-31Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 32-33Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 34-35Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 36-37Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 38-39Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 40-41Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 42-43Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 44-45Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 46-47Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 48-49Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 50-51Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 52-53Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 54-55Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 56-57Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 58-59Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 60-61Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 62-63Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 64-65Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 66-67Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 68-69Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 70-71Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 72-73Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 74-75Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 76-77Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 78-79Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 80-81Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 82-83Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 84-85Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 86-87Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 88-89Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 90-91Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 92-93Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 94-95Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 96-97Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 98-99Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 100-101Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 102-103Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 104-105Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 106-107Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 108-109Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 110-111Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 112-113Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 114-115Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 116-117Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 118-119Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 120-121Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 122-123Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 124-125Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 126-127Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 128-129Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 130-131Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 132-133Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 134-135Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 136-137Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 138-139Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 140-141Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 142-143Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 144-145Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 146-147Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 148-149Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 150-151Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 152-153Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 154-155Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 156-157Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 158-159Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 160-161Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 162-163Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 164-165Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 166-167Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 168-169Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 170-171Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 172-173Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 174-175Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 176-177Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 178-179Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 180-181Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 182-183Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 184-185Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 186-187Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 188-189Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 190-191Soft & Micro numéro 98 jui/aoû 1993 Page 192