Soft & Micro n°97 juin 1993
Soft & Micro n°97 juin 1993
  • Prix facial : 32 F

  • Parution : n°97 de juin 1993

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (198 x 276) mm

  • Nombre de pages : 244

  • Taille du fichier PDF : 198 Mo

  • Dans ce numéro : Windows NT... un système d'exploitation multi-plateforme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
REAGIR AUX ANNONCES Difficile de tempérer l'enthousiasme des utilisateurs face aux annonces en cascade de nouveaux logiciels et matériels, La voie de a prudence lorsqu'on est responsable de l'informatique. Ou de décider de bouleverser leurs habitudes avec un produit innovant (que l'on aura bien sûr testé et dont on aura mesuré l'efficacité), mais qui pourrait remettre en cause les standards adoptés au sein de l'entreprise. Le public touché par l'informatique, qu'il s'agisse des responsables ou des utilisateurs, est-il attentif à l'apparition de nouveaux produits ? La plupart des personnes que nous avons interrogées répondent positivement à cette question. Ainsi, le responsable de la micro-informatique chez Elf Atochem, Christian Wallon, déclare rester vigilant, cultiver une certaine curiosité même pour les produits les plus anodins et se demander sans cesse s'ils peuvent vraiment apporter un plus en termes d'ergonomie et de productivité. Valérie Marquette, en charge de la bureautique au sein de SDV Data (cette filiale de l'armateur et transporteur maritime SDV joue un rôle de prescripteur en matière d'informatique pour l'ensemble du groupe), fait la part des choses entre la réaction des utilisateurs, avides de nouveauté et qui s'emballent souvent, et celle des responsables de l'informatique, plus 52• SOFT & MICRO — N°97 PAR MICHELE PONS modérés  : « En ce qui concerne les logiciels, les usagers tiennent en général à migrer absolument vers les nouvelles versions. Cependant, dans neuf cas sur dix, ce n'est pas possible, car la capacité du matériel en place est limitée. » Chez GMP BTP, l'entité informatique, dirigée par Olivier Judalet, fonctionne comme une centrale d'achat, de support et de conseil. Olivier Judalet explique lui aussi qu'il est obligé de se tenir au courant afin de faire les bonnes propositions aux utilisateurs  : « Dans un minilaboratoire interne, nous faisons des tests sur les logiciels, prêtés ou achetés. » Pour tous les responsables de l'informatique, cette veille permanente suppose bien évidemment une lecture approfondie de la presse spécialisée : certains ingurgitent jusqu'à dix revues par mois ; d'autres se focalisent sur la presse anglosaxonne. En outre, ils sont directement informés par les éditeurs et les constructeurs du lancement des nouveaux logiciels et matériels. I Évoluer sans précipitation Mais, si la surveillance du secteur est de mise, l'intérêt suscité par un produit n'est pas forcément suivi par un acte d'achat. Pour Denis Huré, responsable du marketing microinformatique chez Computer Associates, la décision d'achat dépend du type de produit. Par exemple, l'utilisateur manifestera un certain attentisme en matière de bases de données  : « Les nouveaux SGBD sous Windows sont trop récents et trop nombreux, et dans ce domaine la notion de pérennité est très importante », explique-t-il. En revanche, on achètera facilement un logiciel de bureautique standard (ne serait-ce qu'à un seul exemplaire), afin de le tester. La taille de l'entreprise, elle aussi, entre en ligne de compte ; d'un point de vue financier, les JUIN 1993
DE NOUVEAUX PRODUITS plus petites sont sans doute plus souples que les grosses sociétés, qui sont soumises à des contraintes budgétaires très strictes. Les investissements informatiques varient aussi d'un secteur professionnel à l'autre. Si l'environnement économique est extrêmement concurrentiel, comme dans la banque ou la distribution, le souci primordial sera d'être performant à tout prix, fait remarquer un responsable de Toshiba. Ce qui se traduira souvent par une réaction plus rapide aux annonces de nouveaux produits. Les principaux freins à la décision d'achat sont les considérations budgétaires et les contraintes de fidélité à un standard. « Le budget alloué à chacun de nos 1350 terminaux est établi pour cinq ans, témoigne Phi- lippe Dupont, responsable de la bureautique au Crédit agricole du Nord, à Lille. Il n'y a, entretemps, aucune rallonge, sauf dans des cas bien spécifiques ; par exemple, si le service du marketing a besoin d'une base de données plus puissante. » Christian Wallon, lui, s'en tient à la prudence : « Le parc informatique d'ElfAtochem compte 3 000 machines. Or le nombre de micros est un facteur multiplicateur des risques de dérive budgétaire, à une époque où l'on cherche plutôt à optimiser les budgets, autrement dit à faire plus avec la même somme. » « Les grands comptes sont obligés de réfléchir, confirme Valérie Marquette, chez SDV Data. Installer la nouvelle version d'un logiciel, facturée 1000 francs, sur 600 postes, cela représente une 7 conseils pour bien aborder les nouveaux produits 4 Surveiller les nouvelles annonces, mais ne pas s'emballer pour chaque produit qui sort. Demander aux éditeurs et aux constructeurs de faire des démonstrations de leurs produits. Lire la presse. 2Vérifier que l'adoption d'un produit ne mettra pas en péril l'homogénéité du parc installé. Autant que possible, tester soi-même les 3nouveaux produits. En ce qui concerne les logiciels, effectuer les tests à partir de versions complètes, et non de versions d'évaluation. Ne jamais se précipiter  : quelques mois après la sortie d'un produit, il est fréquent que ce dernier soit proposé dans une nouvelle version, parfaitement stabilisée, ou même plus avancée. aFaire tester un produit à quelques utilisateurs, sans soutien pédagogique, pour mesurer son degré de convivialité. Conserver la maîtrise de la veille technologique, 6 mais en n'hésitant pas à consulter revendeurs, SSII, éditeurs et constructeurs. Ne jamais perdre de vue l'utilisateur. 7 Communiquer avec lui de façon approfondie. somme de 600 000 francs ! Ce n'est pas rien ! » L'adoption de nouvelles versions ou de nouveaux standards est donc reportée au budget suivant. Pour Jim Kirkness, directeur financier et administratif d'Iddex France, fabricant d'outils de diagnostic pour les vétérinaires, le premier critère de décision est la pérennité de la marque et la qualité de ses prestations d'après-vente. « Nous achetons environ une machine par mois, confie-t-il. Si un nouveau standard se présente, j'attends l'échéance suivante, et je cherche à améliorer en priorité les postes importants. » Valérie Marquette fait en outre remarquer que tout nouveau produit n'est pas nécessairement bon, du moins pas dès.4 Denis Huré (Computer Associates)  : « On ne change pas de SGBD comme on remplace un utilitaire. » sa sortie, et que l'attentisme est souvent préférable  : « La première version de Winword 2.0, par exemple, souffrait de nombreux défauts. Il nous a fallu attendre deux mois et demi la version 2.0c, exempte de bogues. » Quand il s'agit de réinstaller 600 logiciels, on mesure à quel point la précipitation entraîne perte de temps et surcharge de travail. Stéphane Landré, responsable de l'informatique de la société Dalle Verra, filiale du groupe Bouygues, abonde dans ce sens  : « Chez nous, la première version de 1-2-3 pour Windows ne convenant pas aux utilisateurs, ces derniers préfèrent attendre la suivante et s'en tenir, pour l'instant à la version Dos. La qualité intrinsèque d'un produit peut donc entraîner une forme d'attentisme ou de rejet, même si cela paraît illogique. Nous sommes une société où l'informatique n'est pas vraiment stratégique. SOFT & MICRO — Nl'97• 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 1Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 2-3Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 4-5Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 6-7Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 8-9Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 10-11Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 12-13Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 14-15Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 16-17Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 18-19Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 20-21Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 22-23Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 24-25Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 26-27Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 28-29Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 30-31Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 32-33Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 34-35Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 36-37Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 38-39Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 40-41Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 42-43Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 44-45Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 46-47Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 48-49Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 50-51Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 52-53Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 54-55Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 56-57Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 58-59Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 60-61Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 62-63Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 64-65Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 66-67Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 68-69Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 70-71Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 72-73Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 74-75Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 76-77Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 78-79Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 80-81Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 82-83Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 84-85Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 86-87Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 88-89Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 90-91Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 92-93Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 94-95Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 96-97Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 98-99Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 100-101Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 102-103Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 104-105Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 106-107Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 108-109Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 110-111Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 112-113Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 114-115Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 116-117Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 118-119Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 120-121Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 122-123Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 124-125Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 126-127Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 128-129Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 130-131Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 132-133Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 134-135Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 136-137Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 138-139Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 140-141Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 142-143Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 144-145Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 146-147Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 148-149Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 150-151Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 152-153Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 154-155Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 156-157Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 158-159Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 160-161Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 162-163Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 164-165Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 166-167Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 168-169Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 170-171Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 172-173Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 174-175Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 176-177Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 178-179Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 180-181Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 182-183Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 184-185Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 186-187Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 188-189Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 190-191Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 192-193Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 194-195Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 196-197Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 198-199Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 200-201Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 202-203Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 204-205Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 206-207Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 208-209Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 210-211Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 212-213Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 214-215Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 216-217Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 218-219Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 220-221Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 222-223Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 224-225Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 226-227Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 228-229Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 230-231Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 232-233Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 234-235Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 236-237Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 238-239Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 240-241Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 242-243Soft & Micro numéro 97 juin 1993 Page 244