Ski Labo n°9 2007
Ski Labo n°9 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de 2007

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Free Presse

  • Format : (270 x 355) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 38,1 Mo

  • Dans ce numéro : ski tests 2007... 180 skis et 30 modèles de chaussures au banc d'essai.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
44 FREERIDE PRIOR Doughboy• longueur testée/disponibles : 167/175/183• Prix public conseillé : 1 099 € sans fixations• Lignes de cotes (en mm) 146 107 122 Dans le catalogue : La petite marque canadienne propose des skis exclusifs poudreuse fabriqués à la main, avec noyau bois tremble/peuplier. Sur la neige : Un ski nouveau et « bluffant ». Le nose est le plus imposant qu’on a vu cette année et les testeurs ont pu le mettre à l’épreuve dans la poudreuse qui a béni les tests. Poudreuse, poudreuse ou poudreuse, vous pouvez faire ce que vous voulez : son shape est très sympa, la portance est excellente et le confort est encore supérieur à tout cela. Évidemment, on ne peut pas s’en servir pour le slalom ou la neige dure, son truc à lui, c’est plutôt des virages à rayon moyen, à vitesse moyenne, dans une neige très légère. A grande vitesse, il a tendance à survirer. En grandes courbes, il est bien stable. Le ski pour rider les faces vierges de votre spot (si vous habitez Whistler !). On regrettera une seule chose : le prix. La rareté, c’est connu, ça se paye. Pour qui : Pour bons à très bons skieurs qui recherchent un ski différent pour les grosses conditions. Efficacité HP Précision HP Confort tolérance Aptitude piste Polyvalence Scott Pure• longueur testée/disponibles : 188• Prix public conseillé : 600 € sans fixations• Lignes de cotes (en mm) 135 101 119 Dans le catalogue : Le plus gros freeride de la gamme Scott (noyau bois laminé triaxial) qui compte deux modèles avec le Mission. Sur la neige : Cette nouvelle version du Pure a grandi par rapport à l’ancienne : plus gros patin, plus grand rayon et encore plus de qualités. La première sensation est la bonne, le Pure porte bien son nom, ce ski est une crème qui se laisse monter sans tour de chauffe. Très bonne skiabilité, disent les spécialistes. Assez polyvalent, il passe partout. Remarquable en poudreuse, il n’oublie pas de montrer ce qu’il vaut sur piste damée et permet de belles conduites coupées. Avec d’imposantes lignes de cotes, c’est un vrai fat qui remplit bien son programme : il aime la poudreuse et les grands espaces, il déjauge parfaitement et reste confortable dans toutes les neiges. Relativement doux, il n’a pas besoin d’un technicien hors pair pour bien fonctionner et préfère les vitesses moyennes à rapides. Il manque peut-être d’un peu de vivacité à vitesse réduite et dans des virages courts. C’est un ski freeride facile, performant, parfait pour tout faire sauf peut-être du slalomentre les sapins. On a aimé son caractère global jamais agressif. Pour qui : Pour des skieurs moyens à bons qui aiment le freeride. Un modèle parfait pour des derbys. Efficacité HP Précision HP Confort tolérance Aptitude piste Polyvalence• RAYON (en m) 20• RAYON (en m) 23,5 ROSSIGNOL B Squad• longueur testée/disponibles : 164/174/• Prix public conseillé : 849 € avec fixations• Lignes de cotes (en mm) 130 100 120 Dans le catalogue : Un ski de référence qui pousse à l’attaque. Pas trop exigeant mais ultraperformant, le Squad est une superbe réussite. Sur la neige : La où il passe, la neige trépasse ! Ce nouveau ski de la gamme Bandit est un genre de B4 survitaminé. Plus gros, plus vite, plus fort que le B4. On a ici affaire à un ski 100% freeride qui a reçu des notes maximum pour son comportement en neige irrégulière et en poudreuse. Il est stable et précis dès qu’il y a de la neige, mobile malgré ses mensurations, et ce, même sur piste (le rayon de courbe est quand même énorme...). Son gros point fort : ce n’est pas nécessaire d’avoir ni le niveau ni la condition physique d’un triple champion du monde de freeride pour pouvoir l’exploiter. Assez souple tout de même, il permet un bon pivotement et un très bon déjaugeage, que ce soit en réception de barre comme en grandes courbes en profonde. Un gun de freeride pour aller vite et bien. Il existe un B Squad pro avec 104 au patin. Pour qui : Pour tous les types de skieurs, de moyens à très bons, même légers. Efficacité HP Précision HP Confort tolérance Aptitude piste Polyvalence Stöckli Stormrider DP• longueur testée/disponibles : 174/184/193/201• Prix public conseillé : 720 € sans fixations• Lignes de cotes (en mm) 125 94 111 Dans le catalogue : Titanal et bois pour le noyau de ce modèle exclusif (notez sa plus grande longueur disponible) qui domine une gamme de quatre modèles. Sur la neige : Les commentaires des testeurs vont de « Pfff ! Epoustouflant ! » à « un bijou pour qui sait le piloter ». Vous l’aurez compris, il faut vraiment être bon et se prendre pour Dominique Perret pour skier ce Stormrider, surtout en plus de 2 mètres. Il a cependant gagné en accessibilité, il est moins « Perret » qu’avant. On applaudit bien fort Stöckli qui ose sortir un ski de cette taille ! Grâce à une ligne de « cassure » dans le flex au niveau du talon, on ne sent jamais la longueur, au contraire, le talon est souple et ne guide pas. On a un effet de relance (il est très énergique) et une maniabilité (on a noté une grosse élasticité) rare pour cette longueur. Accrocheurs et glisseurs en même temps, souples et exigeants, ce sont des skis fantastiques pour la vitesse Attention, ils ne pardonnent pas la faute et demandent au rider d’être très vigilant. Donnez lui de l’espace, de la neige et de la vitesse : ces skis ne craignent rien. Pour qui : Pour grands costauds très techniques ou jeunes fous « born to be wild ». Efficacité HP Précision HP Confort tolérance Aptitude piste Polyvalence• RAYON (en m) 25• RAYON (en m) 34,3 SALOMON XW Sandstorm• longueur testée/disponibles : 173/187• Prix public conseillé : 600 € sans fixations• Lignes de cotes (en mm) 135 101 126 Dans le catalogue : Nouveauté dans la gamme freeride du fabricant qui comprend trois modèles : le Sandstorm(construction cap et noyau isocell) est au milieu. Sur la neige : Le modèle Salomon le plus freeride de prouve le savoir-faire de la marque annécienne (et aussi finlandaise maintenant) dans le domaine des skis pointus. Ce Sandstormest un ski de référence qui pousse à l’attaque. Une arme de performance, précis et exigeant, qui pourtant fait rimer tout cela avec un bon caractère de polyvalence. Il pivote même sur piste, malgré des côtes assez gigantesques. Quand l’expérience parle... En poudre, sa répartition de souplesse lui autorise une entrée en courbe facile. Et c’est cette aisance qui frappe dans les évolutions du Sandstorm. Un ski fat qui a le bon goût de ne pas être exclusif. Dans la gamme, au-dessus du Sandstorm, on trouve le XW AK Rocket. Pour qui : Ski typé hors piste, pour bons et très bons skieurs. Efficacité HP Précision HP Confort tolérance Aptitude piste Polyvalence Titicaca Solo• longueur testée/disponible : 193• Prix public conseillé : 769 € sans fixations• Lignes de cotes (en mm) 125 95 115 Dans le catalogue : Deuxième année d’existence pour cette petite marque typée et leur ski emblématique (noyau bois et construction sandwich), le Solo. Sur la neige : Nous avons toujours autant de plaisir à skier le Solo... Si la piste n’est pas son domaine (il ne permet pas de conduite coupée ni d’erreurs), c’est un très bon ski freeride. Rigide, il est stable et précis et rebondit très bien. Il pousse à l’attaque et rend bien l’énergie que le skieur mettra dans son ride. A condition qu’il y ait un peu de pente, il permettra même des enchaînements de plus petites courbes et montrera tout son dynamisme. Il passe donc partout, en toute sécurité, si l’on est technique. Il peut même devenir amusant et joueur si on a le niveau, notamment en poudreuse, son véritable domaine d’expression. Un ski très « plein » qui ne se livre pas au premier virage et auquel, vu le prix, on pourrait reprocher sa conception qui date un peu. Pour qui : Pour très bon skieurs, surtout ceux qui ont gardé de bonnes jambes pour attaquer. Efficacité HP Précision HP Confort tolérance Aptitude piste Polyvalence• RAYON (en m) 22,2• RAYON (en m) LE NEWS GRATUIT DU MATOS SKI NUMERO 9 25
Volkl Mantra• longueur testée/disponibles : 170/177/184/191• Prix public conseillé : 549 € sans fixations• Lignes de cotes (en mm) 130 94 113 Dans le catalogue : On le savait, cela se confirme chaque année un peu plus, Völkl présente une belle gamme freeride (quatre modèles) dotée d’une construction sérieuse et solide (titanium et noyau bois). Sur la neige : « Mobile, précis, performant », résumera un testeur en rendant la paire, fumante… C’est tout simplement l’un des meilleurs skis de la catégorie, l’un de nos préférés en tout cas. Ce n’est pas surprenant : énergique, plein de vie et de caractère, il n’oublie pas d’être mobile et joueur. Si ce ski aime s’exprimer sur tous les terrains, sa préférence va au hors-piste. Il n’est nulle part mieux que dans un couloir ou dans la poudre. Il semble qu’il se soit un peu assagi et donc qu’il soit un peu plus docile, ce qui permettra à des skieurs un peu moins physiques de le skier. Avec juste ce qu’il faut de tolérance, il pardonnera donc quelques fautes. Sur piste, il est assez doux et accepte bien le carving, les petits virages ne lui font pas peur, mais on l’a dit, sa passion, c’est la neige en quantité et avec de la pente. Ensuite, il n’y a plus qu’à envoyer les pieds Pour qui : Pour tous les skieurs, bons à très bons, qui veulent se faire plaisir, surtout en poudreuse. Efficacité HP Précision HP Confort tolérance Aptitude piste Polyvalence ZAG H112• longueur testée/disponible : 192• Prix public conseillé : 749 € sans fixations• Lignes de cotes (en mm) 134 102 128 Dans le catalogue : Une nouvelle géométrie chez Zag : le H112 est le plus imposant modèle de la gamme. Une belle surprise ! Sur la neige : Tous les testeurs qui connaissaient les skis Zag ont été surpris, le H112 ne leur ressemble pas. Ce ski (« H » pour Hôpital et « 112 » le numéro de téléphone) est un vrai fat disposant d’une nouvelle géométrie (à l’instar du Rouge) : les spatules « pelle à tarte » sont réservées aux quatre modèles « classic zag concept ». La portance est très bonne, ce qui lui confère beaucoup de confort et lui permet de rentrer très facilement en courbe. Il gomme le terrain et pivote bien, il a peu de défauts. Très léger (rapport poids/skiabilité exceptionnel), on ne le sent pas vraiment sous les pieds et on pourrait l’utiliser en rando, voire en télémark. Assez sain, tout le monde l’a apprécié, le trouvant facile, maniable et sympa, avec un petit bémol en pente raide et en couloir où il manque de présence au pied, de sentiment de sécurité. Vive le nouveau Zag ! Pour qui : Bons skieurs qui cherchent un ski de fat rando car peu de skis sont aussi légers avec ces dimensions-là. Efficacité HP Précision HP Confort tolérance Aptitude piste Polyvalence• RAYON (en m) 34,3• RAYON (en m) 23 publicité SKITOURING le plaisir de skier. Pour les randonnées en haute montagne en toute sécurité et les belles descentes. www.dynafit.de FREETOURING une ascension facile combinée au plaisir d’une descente à pleine vitesse. SKIRUNNING les athlètes du Ski Running gravissent les sommets avec une rapidité à couper le souffle et excellent dans les descentes super rapides.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :