Ski Labo n°14 2012
Ski Labo n°14 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de 2012

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Free Presse

  • Format : (200 x 250) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 21 Mo

  • Dans ce numéro : tests 2012... 122 skis passés au crible !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
CoreUpt Elan DIRTY BASTARD PUZZLE 88 SKITESTS 2012 LONGUEUR TESTÉE EN CM (disponibles) 183 (163/173/183) LIGNES DE CÔTES (en mm) 116/88/116 RAYON (en m) 20 (183) PRIX PUBLIC CONSEILLÉ 389 € (skis nus) Le Dirty Bastard est un ski freestyle basé sur le shape de l’ancien TJ Pro, avec une plaque titanale entre la carre et le chant pour plus de solidité sur les rails. Si vous êtes fan de rap, les références au Wu Tang Clan ne vous échapperont pas sur la déco du ski... Quand on a demandé à nos testeurs quels étaient les points forts de ce Dirty Bastard, leur réponse a été pour le moins claire : « Tout ! Stabilité, prise en main, efficacité, déco… Une arme de guerre ! » Son flex, jugé plutôt nerveux, est un véritable atout pour du gros FS, mais aussi en alpin, où il a montré des qualités de précision et d’efficacité impressionnantes, même sur neige gelée. En tout terrain, là encore, bravo, ça écrase tout sur son passage grâce à la relative grande largeur au patin (pour un freestyle). Ce patin assez large est en fait la seule chose qui a un peu gêné notre équipe de test, en particulier sur les rails. Avant d’ajouter : « quoique, j’ai vu Julien Lange skier avec et... rien à signaler, il passe partout ! » POUR QUI : Riders expérimentés qui veulent un ski relativement polyvalent pour un pur freestyle, performant en alpin et dans le park. « À skier tous les jours si tu peux, pour progresser ! » LONGUEUR TESTÉE EN CM (disponibles) 176 (156/166/171/176/181) LIGNES DE CÔTES (en mm) 125,5/82/110,5 RAYON (en m) 17,2 (176 cm) PRIX PUBLIC CONSEILLÉ 399 € (skis nus) Cette arme de destruction massive de rails nous arrive tout droit de chez Elan. Son noyau est composé en bois laminé et le ski intègre la fibre de verre dans sa construction. Contrairement à ce que le nom de ce ski pourrait laisser penser, il n’est pas compliqué. Le Puzzle s’apprivoise même très rapidement, surtout sous les pieds d’un pur freestyler. « Ski très joueur, bien fun à skier » : c’est clair, nos testeurs lui reconnaissent de nombreuses qualités dans son programme, notamment sur la partie Jib : « à l’aise en flat, le Puzzle est un bon ski pour les rails avec son comportement Street ! » Que du bon donc, y compris du côté des riders les plus techniques qui ont pu lâcher les gaz tant le Puzzle se montre plaisant et joueur, à même d’exploiter toutes les possibilités qu’offrent un snowpark. Sur piste, nous avons été agréablement surpris par son aptitude aux conduites coupées, assez précises, un vrai plus sur ce ski déjà très bon dans son programme 100% Fresstyle. POUR QUI : Les riders intermédiaires qui souhaitent progresser, tout autant que les experts qui se cherchent une paire de ski dédiée aux rails.
Faction Head KENNEDY J.O. PRO LONGUEUR TESTÉE EN CM (disponibles) 181 (153/163/168/173) LIGNES DE CÔTES (en mm) (153/163/168/173) RAYON (en m) 20 (181 cm) PRIX PUBLIC CONSEILLÉ 389 € (skis nus) Avec son noyau peuplier et sa déco façon « Zebre », le Kennedy est parfaitement taillé pour le freestyle et le pipe. Symétrique dans sa construction, il est vraiment stable en l’air comme sur neige ou sur rails. « Un ski bien dur, pour les jambes solides ! », s’est exclamé un de nos testeurs. Dans son domaine, rien à redire, le Kennedy offre du répondant et de l’efficacité. Tolérant dans les réceptions, maniable et vif dans les déclenchement de rotations, il est clairement taillé pour déchirer tous les modules du park, des grosses tables aux barres de fer. Si l’envie vous prend de vous échapper du park, on vous prévient tout de suite, oubliez les virages coupés : « le ski dérive en virages, il est assez difficile à déclencher ». Préférez donc les conduites dérapées, plus confortable. Le Kennedy s’est montré bien efficace en tout terrain, un bon point au niveau de la polyvalence, sachant que ce n’est pas ce qu’on lui demande à l’origine. POUR QUI : Riders énervés (180 cm/75 kg) qui veulent des skis avec du répondant, solides et efficaces. FREESTYLE TESTS FREE PRESSE/2012 LONGUEUR TESTÉE EN CM (disponibles) 181 (161/171/176) LIGNES DE CÔTES (en mm) 121/84/110 RAYON (en m) 20,2 (181 cm) PRIX PUBLIC CONSEILLÉ 499,95 € (avec fixations MOJO 12) Construction twin tip, chants ABS renforcé, le Jon Olsson 2012 ne se révolutionne pas, mais reste ce ski performant et joueur que l’on connait. Il est toujours le haut de gamme de la catégorie freestyle du fabricant. Le J.O. Pro réussit cette année encore l’exploit d’être à la fois très bon dans son domaine de prédilection tout en affichant une belle polyvalence. Et ça ce n’est pas donné à tous ses concurrents ! Joueur et dynamique, il s’est révélé très performant dans les gros tirs, bien réactif et tolérant en réceptions. Toujours aussi léger, c’est un vrai bonheur en l’air et dans les déclenchements de rotations. Une fois sorti du park, ses bonnes capacités alpines sont un régal : efficace et précis dans les différents rayons de courbes, sa (bonne) nervosité rend possible les passages rapides de carre à carre. En tout terrain, là encore ça marche, le JO Pro est confortable et passe partout, même dans des neiges difficiles et/ou transformées. Pour finir, mais ça n’engage que nous, on préférait largement les photos de ses copines sur ses skis plutôt que sa voiture du Gumball 3000 ! POUR QUI : Pour des riders de park qui aiment s’en échapper de temps à autres. SKITESTS 2012 89



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ski Labo numéro 14 2012 Page 1Ski Labo numéro 14 2012 Page 2-3Ski Labo numéro 14 2012 Page 4-5Ski Labo numéro 14 2012 Page 6-7Ski Labo numéro 14 2012 Page 8-9Ski Labo numéro 14 2012 Page 10-11Ski Labo numéro 14 2012 Page 12-13Ski Labo numéro 14 2012 Page 14-15Ski Labo numéro 14 2012 Page 16-17Ski Labo numéro 14 2012 Page 18-19Ski Labo numéro 14 2012 Page 20-21Ski Labo numéro 14 2012 Page 22-23Ski Labo numéro 14 2012 Page 24-25Ski Labo numéro 14 2012 Page 26-27Ski Labo numéro 14 2012 Page 28-29Ski Labo numéro 14 2012 Page 30-31Ski Labo numéro 14 2012 Page 32-33Ski Labo numéro 14 2012 Page 34-35Ski Labo numéro 14 2012 Page 36-37Ski Labo numéro 14 2012 Page 38-39Ski Labo numéro 14 2012 Page 40-41Ski Labo numéro 14 2012 Page 42-43Ski Labo numéro 14 2012 Page 44-45Ski Labo numéro 14 2012 Page 46-47Ski Labo numéro 14 2012 Page 48-49Ski Labo numéro 14 2012 Page 50-51Ski Labo numéro 14 2012 Page 52-53Ski Labo numéro 14 2012 Page 54-55Ski Labo numéro 14 2012 Page 56-57Ski Labo numéro 14 2012 Page 58-59Ski Labo numéro 14 2012 Page 60-61Ski Labo numéro 14 2012 Page 62-63Ski Labo numéro 14 2012 Page 64-65Ski Labo numéro 14 2012 Page 66-67Ski Labo numéro 14 2012 Page 68-69Ski Labo numéro 14 2012 Page 70-71Ski Labo numéro 14 2012 Page 72-73Ski Labo numéro 14 2012 Page 74-75Ski Labo numéro 14 2012 Page 76-77Ski Labo numéro 14 2012 Page 78-79Ski Labo numéro 14 2012 Page 80-81Ski Labo numéro 14 2012 Page 82-83Ski Labo numéro 14 2012 Page 84-85Ski Labo numéro 14 2012 Page 86-87Ski Labo numéro 14 2012 Page 88-89Ski Labo numéro 14 2012 Page 90-91Ski Labo numéro 14 2012 Page 92-93Ski Labo numéro 14 2012 Page 94-95Ski Labo numéro 14 2012 Page 96-97Ski Labo numéro 14 2012 Page 98-99Ski Labo numéro 14 2012 Page 100-101Ski Labo numéro 14 2012 Page 102-103Ski Labo numéro 14 2012 Page 104-105Ski Labo numéro 14 2012 Page 106-107Ski Labo numéro 14 2012 Page 108-109Ski Labo numéro 14 2012 Page 110-111Ski Labo numéro 14 2012 Page 112-113Ski Labo numéro 14 2012 Page 114-115Ski Labo numéro 14 2012 Page 116