Ski Labo n°14 2012
Ski Labo n°14 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de 2012

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Free Presse

  • Format : (200 x 250) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 21 Mo

  • Dans ce numéro : tests 2012... 122 skis passés au crible !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
Apo ARMADA HUTCH EL REY 86 SKITESTS 2012 LONGUEUR TESTÉE EN CM (disponibles) 178 (166/172) LIGNES DE CÔTES (en mm) 109/84/114,8 RAYON (en m) 21,3 PRIX PUBLIC CONSEILLÉ 425 € (skis nus) Le Hutch est l’un des cinq skis de la marque mythique créée par Régis Roland. Avec son cambre normal, il est dédié au park et au pipe. Les testeurs sont formels, le Hutch 2012 est un très bon ski pour la pratique du freestyle. Sans être un ski très typé, il a toutes les bases pour ça (pop bien présent, tolérance sympa, largeur pas extrême pour passer sur tous les types de module, rails compris). Sa force, c’est de pouvoir en plus offrir ne vraie polyvalence tout terrain. Nickel pour sauter des cliffs et pour la pratique du FSBC en général, puisqu’on peut se permettre d’affronter les petits jours de peuf avec et que les testeurs ont apprécié son comportement sain et confortable en neige trafollée. Dommage qu’il manque un peu de performance sur le dur, mais ça tourne nickel en courbe, RAS. Tous niveaux sauf experts qui ne sortent jamais du park. POUR QUI : bon gabarit recommandé, assez costaud quand même pour les plier, ou alors bien puissants des cuisses pour les autres. LONGUEUR TESTÉE EN CM (disponibles) 178 (157/164/171/185) LIGNES DE CÔTES (en mm) 123/87/113 RAYON (en m) 19 (178cm) PRIX PUBLIC CONSEILLÉ 369 € (skis nus) Le El Rey se situe au milieu de la gamme Armada, il s’oriente All Mountain/Park. Léger, résistant et réactif grâce à sa construction cap et la boîte de torsion en fibres de verre. Avant d’entrer dans les caractéristiques freestyle du El Rey, il convient de mettre en avant ses bonnes qualités alpines, qui le rendent efficace et précis sur neiges damées. Que ce soit en grands virages ou dans des rayons plus petits, il tient bien la courbe. Une fois dans le snowpark, le El Rey en a encore sous le capot, mais demandera un certain engagement de la part du skieur : « Il est bien raide et réactif, parfait pour se mettre de gros tirs ou pour déchirer le pipe, à condition d’être toujours bien placé sur ses skis. » Et si vous êtes de ceux qui montent leur skis centrés, la conduite ou les réceptions en switch ne seront qu’une formalité. Bien équilibré, il est aussi bien à l’aise sur les rails. Il ne lui aurait fallu qu’un peu plus polyvalence, en tout-terrain notamment, pour en faire un ski à rider tout l’hiver, quelles que soient les conditions. Mais ne boudons pas notre plaisir, le El Rey reste une valeur sûre sur le marché du freestyle. POUR QUI : Riders énervés amateurs de pipe et de gros vols, ou saisonniers qui veulent un ski freestyle/piste. De moyens à bons gabarits.
Atomic PUNX LONGUEUR TESTÉE EN CM (disponibles) 173 (155/164/173/182) LIGNES DE CÔTES (en mm) 110,5/82/110,5 RAYON (en m) 20 (173 cm) PRIX PUBLIC CONSEILLÉ 459 € (avec fixations FFG12) Le Punx est un Twin Tip en cambre traditionnel. Il fait partie des deux modèles Park & Pipe du catalogue Atomic. Fidèle à l’impression qu’il nous avait laissé l’an dernier, le Punx a une fois encore régalé nos testeurs. Son comportement homogène fait des merveilles, quel que soit le terrain ou le niveau de ride. Facile à prendre en main, le Punx est « l’uns des meilleurs ski de freestyle pur », parole de testeur. Joueur et maniable, le flex du ski délivre un bon pop ; ajoutez à cela stabilité et équilibre et vous tenez sous vos pieds une arme de freestyle. Rails, boxes, nose/tail press, rien ne lui résiste dans un park… À une exception près : sur les grosses tables du park, le Punx se révèle un poil court et les skieurs les plus puissants (enfin, les plus lourds quoi) risquent de se faire des frayeurs en réceptions. Un petit peu plus de nervosité et tout le monde aurait été content. Sur piste, son comportement alpin est très correct, ça pivote facilement et c’est à l’aise dans les différents rayons de courbes en coupés comme en conduites dérapées. Bref, un bon jouet qu’on se lasse pas de rider chaque hiver. POUR QUI : Pour tous les gabarits, tous les niveaux, du moment que l’on passe 80% de sa journée dans le park. CoreUpt Banger FREESTYLE TESTS FREE PRESSE/2012 LONGUEUR TESTÉE EN CM (disponibles) 174 (164/184) LIGNES DE CÔTES (en mm) 109/90/113 RAYON (en m) 17 PRIX PUBLIC CONSEILLÉ 389 € (skis nus) Le double rocker fait son apparition cet hiver dans la gamme freestyle avec le Banger ; rockers qui amènent une belle facilité et tolérance, sans oublier plus de polyvalence toutes neiges. Si ce nouveau modèle conviendra parfaitement à vos premiers pas en freestyle, il n’en est pas pour autant insipide ou limité sous les pieds de riders plus chevronnés : « faciles à tourner et pour déclencher les rotations au premier abord, on découvre au fil du ride une tenue du flex conséquente, qui permet d’envoyer en confiance sur de bonnes tables ». Dommage qu’à cause de fixations pas au niveau du ski, nous n’avons pas pu le pousser dans ses retranchements, les testeurs perdant le ski dès qu’ils poussaient plus fort... Reste que selon nous ce n’est de toute façon pas un ski pour les experts, mais parfait pour les débutants dans le park, qui seront rassurés par sa tolérance et sa marge de progression en freestyle. Le tout sur un ski tout à fait capable de s’exprimer en toutes neiges grâce à sa spatule généreuse, de quoi aborder en confiance tous les terrains. POUR QUI : Parfait pour un skieur débutant ou intermédiaire, qui pourra progresser avec en le skiant toute la saison. SKITESTS 2012 87



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ski Labo numéro 14 2012 Page 1Ski Labo numéro 14 2012 Page 2-3Ski Labo numéro 14 2012 Page 4-5Ski Labo numéro 14 2012 Page 6-7Ski Labo numéro 14 2012 Page 8-9Ski Labo numéro 14 2012 Page 10-11Ski Labo numéro 14 2012 Page 12-13Ski Labo numéro 14 2012 Page 14-15Ski Labo numéro 14 2012 Page 16-17Ski Labo numéro 14 2012 Page 18-19Ski Labo numéro 14 2012 Page 20-21Ski Labo numéro 14 2012 Page 22-23Ski Labo numéro 14 2012 Page 24-25Ski Labo numéro 14 2012 Page 26-27Ski Labo numéro 14 2012 Page 28-29Ski Labo numéro 14 2012 Page 30-31Ski Labo numéro 14 2012 Page 32-33Ski Labo numéro 14 2012 Page 34-35Ski Labo numéro 14 2012 Page 36-37Ski Labo numéro 14 2012 Page 38-39Ski Labo numéro 14 2012 Page 40-41Ski Labo numéro 14 2012 Page 42-43Ski Labo numéro 14 2012 Page 44-45Ski Labo numéro 14 2012 Page 46-47Ski Labo numéro 14 2012 Page 48-49Ski Labo numéro 14 2012 Page 50-51Ski Labo numéro 14 2012 Page 52-53Ski Labo numéro 14 2012 Page 54-55Ski Labo numéro 14 2012 Page 56-57Ski Labo numéro 14 2012 Page 58-59Ski Labo numéro 14 2012 Page 60-61Ski Labo numéro 14 2012 Page 62-63Ski Labo numéro 14 2012 Page 64-65Ski Labo numéro 14 2012 Page 66-67Ski Labo numéro 14 2012 Page 68-69Ski Labo numéro 14 2012 Page 70-71Ski Labo numéro 14 2012 Page 72-73Ski Labo numéro 14 2012 Page 74-75Ski Labo numéro 14 2012 Page 76-77Ski Labo numéro 14 2012 Page 78-79Ski Labo numéro 14 2012 Page 80-81Ski Labo numéro 14 2012 Page 82-83Ski Labo numéro 14 2012 Page 84-85Ski Labo numéro 14 2012 Page 86-87Ski Labo numéro 14 2012 Page 88-89Ski Labo numéro 14 2012 Page 90-91Ski Labo numéro 14 2012 Page 92-93Ski Labo numéro 14 2012 Page 94-95Ski Labo numéro 14 2012 Page 96-97Ski Labo numéro 14 2012 Page 98-99Ski Labo numéro 14 2012 Page 100-101Ski Labo numéro 14 2012 Page 102-103Ski Labo numéro 14 2012 Page 104-105Ski Labo numéro 14 2012 Page 106-107Ski Labo numéro 14 2012 Page 108-109Ski Labo numéro 14 2012 Page 110-111Ski Labo numéro 14 2012 Page 112-113Ski Labo numéro 14 2012 Page 114-115Ski Labo numéro 14 2012 Page 116