Ski Labo n°14 2012
Ski Labo n°14 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de 2012

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Free Presse

  • Format : (200 x 250) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 21 Mo

  • Dans ce numéro : tests 2012... 122 skis passés au crible !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
Line Movement Opus (Mr. Pollard) Super Turbo 64 SKITESTS 2012 LONGUEUR TESTÉE EN CM (disponibles) 185 (175) LIGNES DE CÔTES (en mm) 144/118/141 RAYON (en m) 17 (185 cm) PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 649 € (skis nus) Cet Opus, développé par Line en collaboration avec Eric Pollard himself, met au programme du freestyle backcountry, ses lignes de cotes le prouvent... Pour cela le ski dispose d’un cambre inversé et d’un double rocker, mais aussi d’un twin tip. L’Opus ne dénote pas dans la gamme Line 2012, c’est du bon ski ! Ce qui plaît assez unanimement c’est d’abord sa polyvalence. Park, piste, neiges pourries, poudre, on est à l’aise partout et rapidement, certains testeurs avoueront même avoir été tentés par des rails, « jouable mais engagé », diront-ils. C’est ensuite le flex, bien réactif, qui a été mis en avant, flex qui d’après nos spécialistes incite à s’amuser partout. On reconnaît là le style Pollard ! En tout-terrain, les testeurs ont apprécié son confort, on ne se fatigue pas avec l’Opus. Le passage en twin-tip profite d’un « bon fouet » dira un testeur, un régal dans cette configuration voire même une référence en neige souple. Sur piste, largeur oblige, l’Opus est un peu pataud. Ce qui bien sûr l’handicape pas mal en grandes courbes, voire même en trace directe à bonne vitesse où il ne veut pas rester à plat : « il demande toujours à être piloté en dérapant ou en slidant », préciseront ainsi les testeurs. POUR QUI : tous les gabarits de bons skieurs qui aiment pousser en tout-terrain et qui recherchent un outil polyvalent orienté backcountry. LONGUEUR TESTÉE EN CM (disponibles) 192 (182/202) LIGNES DE CÔTES (en mm) 144/115/129 RAYON (en m) 22 (192 cm) PRIX PUBLIC CONSEILLÉ 749 € (skis nus) Proposé jusqu’en 202 cm, le Super Turbo ravira les fans de grandes tailles. Ce Fat à rocker spatule contient tout ce qu’il faut pour passer partout en neige souple : noyau bois en peuplier, renforts fibre de verre... C’est en 202 cm que le Super Turbo était passé sous les pieds de nos testeurs la saison dernière. Cette fois la marque Helvète nous a confié le petit frère, 192 cm quand même ! Toujours intéressant de tester un même modèle d’une année sur l’autre, cela réservant parfois des surprises. Là, dans le cas du Super Turbo, les avis n’ont pas changé, tous les testeurs l’ont apprécié une nouvelle fois. Tout comme en 2010, ils ont beaucoup insisté sur la spatule de ce ski, au point de lui dédier une mention spéciale. A n’en pas douter, le rocker du Super Turbo joue un grand rôle dans son comportement global en toutes neiges, comme s’il assurait au skieur la possibilité d’être toujours à l’attaque, en appui languettes, sans avoir à souffrir des vibrations à l’avant. Sur des passages sur des neiges plus damées, c’est le talon cette fois que nos spécialistes ont apprécié et notamment l’assurance qu’il délivrait sur le plan de l’accroche. Du coup, si on considère l’ensemble des qualités du Super Turbo sur quasi tous les terrains et toutes les neiges, on peut dire sans se tromper qu’il se rapproche de la polyvalence d’un Salomon Rocker 2 par exemple. Il y a pire comme comparaison... POUR QUI : bons skieurs souhaitant dévaler les pentes sans trop se soucier des terrains et des neiges rencontrés excepté peut-être celle trop croûtée...
Nordica Rossignol Girish S7 LONGUEUR TESTÉE EN CM (disponibles) 193 (185/193) LIGNES DE CÔTES (en mm) 139/110/129 RAYON (en m) 29 (193 cm) PRIX PUBLIC CONSEILLÉ 599 € (skis nus) Le Girish n’est pas une totale nouveauté 2012, mais il affiche cette saison un rocker en spatule qui préserve le cambre sous le pied et en talon. Nous avions apprécié le Girish la saison dernière, on remet le couvert cette année ! Bien que sa longueur imposante le destine avant tout aux grandes courbes à grande vitesse en terrains vierges, ses qualités dépassent largement cet aspect purement « performance ». Bien sûr il est « solide » et « efficace » en toutes neiges, mais il n’en reste pas là et ça c’est plus rare. Les testeurs ont ainsi apprécié son confort et sa « tolérance ». Selon eux, c’est même sa « polyvalence » qui est bluffante... « On se sent bien dessus », diront-ils, « on ne se fait jamais surprendre », et ce quel que soit le terrain, piste ou hors piste, neige fraîche ou plus dure. Maniable au vu de sa taille, il permet de bien varier les rayons de courbes sans jamais nécessiter d’efforts surhumains comme c’est souvent le cas sur du matériel aux dimensions aussi imposantes. Cette tolérance couplée à une très grande polyvalence lui confèrent « un léger manque de caractère » selon nos testeurs. Un tout petit défaut lié à ses nombreuses grandes qualités... POUR QUI : un très large panel de skieurs (170 à 190 cm/70 à 85 kg) à la recherche d’un fat facile d’utilisation... FAT TESTS FREE PRESSE/2012 LONGUEUR TESTÉE EN CM (disponibles) 195 (168/178/188/195) LIGNES DE CÔTES (en mm) 145/115/123 RAYON (en m) 18m (188) PRIX PUBLIC CONSEILLÉ 599 € (skis nus) Le S7 est un ski conçu pour la poudre, et ça se voit ! Il n’y a qu’a regarder ses lignes de cotes pour se rendre compte que ce ski ne fait pas dans la dentelle. Il est équipé de technologies spécialement adaptées à son programme, comme par exemple le Powder Turn rocker qui autorise des angles et des virages plus courts. Pas de doute, le S7 est un fat ! Pourtant, sur le terrain qu’il affectionne il se montre plutôt agile. Facile à déclencher, étonnamment maniable et plein de peps, il se dévoile totalement lors de sessions backcountry. « On peut slider, varier les rayons sans problème », renchériront les testeurs, tout contents de pouvoir s’éclater en conservant une bonne dose de confort. En hors piste toujours, mais sur des neiges plus difficiles voire lourdes, le S7 ne cesse d’être super, « il avale tout », précisera l’un des spécialistes en la matière. En profonde, rare la saison dernière, la portance a été jugée « très bonne ». Sorti de son terrain de prédilection, il est clair que ce n’est plus la même musique. Sa largeur devient alors pesante, une sensation de lourdeur aux pieds s’installe et son confort s’envole ! POUR QUI : rider énergique (175 à 190 cm/75 à 90 kg) qui rêve d’un bon gros fat typé backcountry pour assurer quand les conditions sont au rendez-vous ! SKITESTS 2012 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ski Labo numéro 14 2012 Page 1Ski Labo numéro 14 2012 Page 2-3Ski Labo numéro 14 2012 Page 4-5Ski Labo numéro 14 2012 Page 6-7Ski Labo numéro 14 2012 Page 8-9Ski Labo numéro 14 2012 Page 10-11Ski Labo numéro 14 2012 Page 12-13Ski Labo numéro 14 2012 Page 14-15Ski Labo numéro 14 2012 Page 16-17Ski Labo numéro 14 2012 Page 18-19Ski Labo numéro 14 2012 Page 20-21Ski Labo numéro 14 2012 Page 22-23Ski Labo numéro 14 2012 Page 24-25Ski Labo numéro 14 2012 Page 26-27Ski Labo numéro 14 2012 Page 28-29Ski Labo numéro 14 2012 Page 30-31Ski Labo numéro 14 2012 Page 32-33Ski Labo numéro 14 2012 Page 34-35Ski Labo numéro 14 2012 Page 36-37Ski Labo numéro 14 2012 Page 38-39Ski Labo numéro 14 2012 Page 40-41Ski Labo numéro 14 2012 Page 42-43Ski Labo numéro 14 2012 Page 44-45Ski Labo numéro 14 2012 Page 46-47Ski Labo numéro 14 2012 Page 48-49Ski Labo numéro 14 2012 Page 50-51Ski Labo numéro 14 2012 Page 52-53Ski Labo numéro 14 2012 Page 54-55Ski Labo numéro 14 2012 Page 56-57Ski Labo numéro 14 2012 Page 58-59Ski Labo numéro 14 2012 Page 60-61Ski Labo numéro 14 2012 Page 62-63Ski Labo numéro 14 2012 Page 64-65Ski Labo numéro 14 2012 Page 66-67Ski Labo numéro 14 2012 Page 68-69Ski Labo numéro 14 2012 Page 70-71Ski Labo numéro 14 2012 Page 72-73Ski Labo numéro 14 2012 Page 74-75Ski Labo numéro 14 2012 Page 76-77Ski Labo numéro 14 2012 Page 78-79Ski Labo numéro 14 2012 Page 80-81Ski Labo numéro 14 2012 Page 82-83Ski Labo numéro 14 2012 Page 84-85Ski Labo numéro 14 2012 Page 86-87Ski Labo numéro 14 2012 Page 88-89Ski Labo numéro 14 2012 Page 90-91Ski Labo numéro 14 2012 Page 92-93Ski Labo numéro 14 2012 Page 94-95Ski Labo numéro 14 2012 Page 96-97Ski Labo numéro 14 2012 Page 98-99Ski Labo numéro 14 2012 Page 100-101Ski Labo numéro 14 2012 Page 102-103Ski Labo numéro 14 2012 Page 104-105Ski Labo numéro 14 2012 Page 106-107Ski Labo numéro 14 2012 Page 108-109Ski Labo numéro 14 2012 Page 110-111Ski Labo numéro 14 2012 Page 112-113Ski Labo numéro 14 2012 Page 114-115Ski Labo numéro 14 2012 Page 116