Ski Labo n°14 2012
Ski Labo n°14 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de 2012

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Free Presse

  • Format : (200 x 250) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 21 Mo

  • Dans ce numéro : tests 2012... 122 skis passés au crible !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
(AM-85) (AM-85) Atomic Atomic BLACKEYE TI Smoke Ti 30 SKITESTS 2012 LONGUEUR TESTÉE EN CM (disponibles) 181 (160/167/174) LIGNES DE CÔTES (en mm) 125,5/82/110,5 RAYON (en m) 16,5 (181cm) PRIX PUBLIC CONSEILLÉ 659 € (avec fixations XTO 12) Sur le papier Atomic nous promet un ski vraiment unique, à la fois sur piste et en dehors. La recette selon la marque ? Un noyau en bois complété par du titanal, ainsi qu’un rocker en spatule. Le Blackeye est très appréciable car il correspond plutôt très bien au programme « All Mountain ». Sur la piste, il tourne sans effort, « suffit de cligner de l’oeil », dira même un testeur pour bien imager cette facilité assez déconcertante, notamment pour Atomic, marque que beaucoup de skieurs n’identifient pas comme « facile » justement... Le Blackeye n’est ni lourd, ni difficile à bouger ou encore inaccessible aux communs des skieurs, c’est même tout l’inverse tant il ne nécessite pas d’effort pour être efficace sur piste. Les skieurs un peu justes physiquement diront merci ! Quand on augmente le rythme, là encore le Blackeye continue sur sa lancée, notamment grâce à une super accroche sur le dur ! « On peut accélérer sans prendre peur », diront ainsi les testeurs dans cette configuration, la seule finalement qui permet de vraiment se faire une idée de la capacité d’un ski à être efficace et précis. Qu’en est-il sur les neiges souples et transformées ? Là encore, rien ne bouge, « c’est du costaud aussi », disent nos spécialistes. Les reproches qu’on pourrait émettre à l’encontre du Blackeye concernent davantage les skieurs moyens ou ceux trop limités sur le plan physique. Eux le trouveront sans doute trop exigeant et aussi un peu lourd, ce qui n’est pas un avantage il est vrai quand on se « dépatouille » limite dans les neiges rencontrées en hors piste. POUR QUI : ski all mountain résolument tourné vers la piste. Il conviendra à un grand nombre de skieurs ne disposant pas forcément d’une super technique ou d’une condition physique très affûtée. LONGUEUR TESTÉE EN CM (disponibles) 178 (150/157/164/171) LIGNES DE CÔTES (en mm) 123/77/107 RAYON (en m) 15 (171 cm) PRIX PUBLIC CONSEILLÉ 529 € (avec fixations XTO 12) Sur le papier, le Smoke Ti est le grand frère du Smoke. Il dispose d’un rocker qui, selon le fabricant, lui confère des qualités d’accessibilité. Sur le terrain, les testeurs ont en effet vérifié que le rocker du Smoke Ti était réellement efficace et apportait une bonne dose de facilité dans l’exploitation du ski sur piste. Maniable, très mobile sous le pied, les changements de carres ne posent aucun soucis, c’est là qu’on apprécie les 77 mm au patin. Pareil quand on varie les rayons, ça se passe très bien et sans effort particulier. Côté efficacité, là encore le tableau est plutôt positif, « on accroche bien en courbe », diront les testeurs, en rajoutant : « du début à la fin grâce à un bon étalement des pressions. » Les ombres au tableau de ce Smoke TI concernent les skieurs moyens et proviennent notamment de son poids qui procure une sensation de lourdeur dans certaines configurations, dans les pivotements à plat par exemple, ou encore dans la difficulté à déformer le ski en neiges transformées ou lourdes, alors que sur la piste tout se passe bien à ce niveau... POUR QUI : skieurs de niveau correct qui pourront l’utiliser tous les jours, des saisonniers par exemple.
(AM-85) (AM-85) Dynamic TT 79 LONGUEUR TESTÉE EN CM (disponibles) 174 (165/174) LIGNES DE CÔTES (en mm) 119,5/79/105 RAYON (en m) 19 (174 cm) PRIX PUBLIC CONSEILLÉ 397 € (avec fixations XTO 10) De l’avis du fabricant, le TT 79 a été conçu pour représenter un bon compromis à un prix canon ! 397 €, il est vrai que le prix de ce TT est plutôt alléchant. Mais attention, ce n’est pas parce qu’il n’est pas cher qu’il ne délivre pas quelques bonnes sensations ! Disons le même carrément, le TT s’est montré efficace et précis en moyennes courbes sur piste. On en a pour son argent ! Sur la piste encore, terrain qu’il affectionne de manière assez exclusive, son rendement est globalement positif, même si certains testeurs auraient préféré une rigidité spatule et talon moins prononcée. Selon eux, cet aspect nuit au rendement du TT, notamment en grandes courbes à vitesse soutenue : « on décroche un peu en fin des grandes courbes car le ski manque de progressivité dans la déformation », ont-ils exprimé. En petits virages dynamiques, ces décrochages n’ont plus lieu, mais toujours selon nos spécialistes, dans ce contexte « on perd en précision ». La solution pour compenser ces petites lacunes ? Veiller au grain, c’est à dire rester actif sur le ski afin d’être toujours en mesure de le dominer, notamment en toutterrain où sa tolérance est toute relative, en tous les cas bien moins appréciable que sur la piste où compte tenu de son rapport qualité/prix il n’est pas loin d’être un « king » ! POUR QUI : skieurs qui aiment la piste avant tout et en bonne forme physique pour s’engager et déformer comme ce ski doit l’être pour rester appréciable... Dynastar Outland 80 Pro ALL MOUNTAIN TESTS FREE PRESSE/2012 LONGUEUR TESTÉE EN CM (disponibles) 178 (158/165/172/178/184) LIGNES DE CÔTES (en mm) 126/80/110 RAYON (en m) 16 (178 cm) PRIX PUBLIC CONSEILLÉ 600 € (avec fixations Look PX 12 Fluid) L’Outland 80 Pro est un des nombreux modèles de la gamme All Moutain « Outland » Dynastar, une gamme à doube rocker. Ce modèle conserve une déco transparente, permettant de voir certaines couches de la construction du ski. En plus d’un renfort fibre de verre, le Outland 80 Pro possède aussi de l’Aramide. Sur le terrain nos testeurs ont noté que c’était « un ski solide, vivant et énergique ». Très agréable sous le pied, l’Outland est plus maniable sur des moyens et courts rayons qu’en grands. De la même manière il est plus agréable dans la phase de conduite qu’en entrée de courbe. Dans le style de courbes qu’il affectionne sa stabilité à grande vitesse est remarquable, « on se sent fort et invulnérable », diront les testeurs. Vous l’aurez compris ce n’est pas la facilité promise par le fabricant dans son descriptif que nous avons pu observer, l’Outland est même « difficile à déformer ». Exigeant et difficile, ce ski manque de maniabilité, si on n’a pas le niveau il est alors difficile de le mater. Dans ce contexte, pivotement à plat, changement de carres rapides, petits virages dynamiques et même dérapages ne sont pas aisés à exécuter... Un ski « ancré » dans sa catégorie, pour le meilleur et pas vraiment pour le pire... POUR QUI : forts skieurs au point physiquement, avec de bonnes grosses cuisses afin de le manier et le déformer. Skieur technicien et expérimenté. Petit gabarit s’abstenir ! SKITESTS 2012 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ski Labo numéro 14 2012 Page 1Ski Labo numéro 14 2012 Page 2-3Ski Labo numéro 14 2012 Page 4-5Ski Labo numéro 14 2012 Page 6-7Ski Labo numéro 14 2012 Page 8-9Ski Labo numéro 14 2012 Page 10-11Ski Labo numéro 14 2012 Page 12-13Ski Labo numéro 14 2012 Page 14-15Ski Labo numéro 14 2012 Page 16-17Ski Labo numéro 14 2012 Page 18-19Ski Labo numéro 14 2012 Page 20-21Ski Labo numéro 14 2012 Page 22-23Ski Labo numéro 14 2012 Page 24-25Ski Labo numéro 14 2012 Page 26-27Ski Labo numéro 14 2012 Page 28-29Ski Labo numéro 14 2012 Page 30-31Ski Labo numéro 14 2012 Page 32-33Ski Labo numéro 14 2012 Page 34-35Ski Labo numéro 14 2012 Page 36-37Ski Labo numéro 14 2012 Page 38-39Ski Labo numéro 14 2012 Page 40-41Ski Labo numéro 14 2012 Page 42-43Ski Labo numéro 14 2012 Page 44-45Ski Labo numéro 14 2012 Page 46-47Ski Labo numéro 14 2012 Page 48-49Ski Labo numéro 14 2012 Page 50-51Ski Labo numéro 14 2012 Page 52-53Ski Labo numéro 14 2012 Page 54-55Ski Labo numéro 14 2012 Page 56-57Ski Labo numéro 14 2012 Page 58-59Ski Labo numéro 14 2012 Page 60-61Ski Labo numéro 14 2012 Page 62-63Ski Labo numéro 14 2012 Page 64-65Ski Labo numéro 14 2012 Page 66-67Ski Labo numéro 14 2012 Page 68-69Ski Labo numéro 14 2012 Page 70-71Ski Labo numéro 14 2012 Page 72-73Ski Labo numéro 14 2012 Page 74-75Ski Labo numéro 14 2012 Page 76-77Ski Labo numéro 14 2012 Page 78-79Ski Labo numéro 14 2012 Page 80-81Ski Labo numéro 14 2012 Page 82-83Ski Labo numéro 14 2012 Page 84-85Ski Labo numéro 14 2012 Page 86-87Ski Labo numéro 14 2012 Page 88-89Ski Labo numéro 14 2012 Page 90-91Ski Labo numéro 14 2012 Page 92-93Ski Labo numéro 14 2012 Page 94-95Ski Labo numéro 14 2012 Page 96-97Ski Labo numéro 14 2012 Page 98-99Ski Labo numéro 14 2012 Page 100-101Ski Labo numéro 14 2012 Page 102-103Ski Labo numéro 14 2012 Page 104-105Ski Labo numéro 14 2012 Page 106-107Ski Labo numéro 14 2012 Page 108-109Ski Labo numéro 14 2012 Page 110-111Ski Labo numéro 14 2012 Page 112-113Ski Labo numéro 14 2012 Page 114-115Ski Labo numéro 14 2012 Page 116