Ski Labo n°13 2011
Ski Labo n°13 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de 2011

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Free Presse

  • Format : (200 x 250) mm

  • Nombre de pages : 106

  • Taille du fichier PDF : 21,8 Mo

  • Dans ce numéro : tests 2011... du ski de Racing à celui de poudre, toutes les catégories pour trouver votre ski de l'hiver !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
FREESTYLE BLACK CROWS Viator Prix public conseillé 529 euros Longueur testée (en cm) (disponibles) 177 (167) Lignes de cotes (en mm) 120/86/108 Rayon (en m) 19,5 84 TESTS FREE PRESSE 2 0 10-2011 Positionnement dans le catalogue Deux skis dans la catégorie Freestyle chez Black Crows. Le Navis en 103 mm en patin pour la pratique du FSBC, et le Viator « ski typé freestyle polyvalent et park ». Sur la neige On peut avoir envie de faire du freestyle de temps en temps, sans pour autant désirer devenir un spécialiste. Si c’est votre cas, le Viator est fait pour vous. Avec son shape franchement directionnel, il offre « un comportement alpin sans faille ». Sans être une arme à découper la glace, il est super agréable et confortable en courbe, à même de s’exprimer sur tous les rayons. N’hésitez pas non plus à tâter du tout terrain. Tolérant et accessible, il se faufilera partout, avec une mention spéciale pour son confort dans les neiges pourries. Après avoir ridé la montagne toute la journée, c’est l’heure d’un petit passage par le park. Si vous rêvez de devenir le roi du switch, passez votre chemin. Une fois encore, ski directionnel associé à des fix montées par le fabricant pour une pratique All Mountain : la messe est dite. Pour le reste, c’est plus sa tolérance que sa vivacité que les freestylers mettront en avant. De quoi faire quelques passages dans le park, sans y passer sa vie. Un ski pour tous, hormis les spécialistes de la chose, tous ceux qui veulent un ski 50% piste ; 35% All Mountain et 15% FS. Un ski pour tous les jours, fait pour tracer absolument partout « sauf la zone de rail et la grosse Bertha, sous peine de sanction immédiate ». Efficacité dans un park 5,75 polyvalence 7,75 COREUPT Justin Dorey Prix public conseillé 349 euros Longueur testée (en cm) (disponibles) 183 (163, 173) Lignes de cotes (en mm) 112/79/105 Rayon (en m) 20 Positionnement dans le catalogue Pas moins de 8 Pro Models sur les 11 skis de la gamme CoreUPT.com. Parmi les 5 nouveautés de l’hiver, le ski de Justin Dorey, conçu pour une pratique agressive du pipe. Sur la neige Experts et autres bons freestylers vont se régaler. Les autres… contentez-vous de regarder. Les testeurs sont formels, ce ski n’est pas à mettre entre toutes les mains. Ça tombe bien, des skis de Freestyle accessibles, il y en a à foison sur le marché. Mais des qui marchent aussi bien sur le dur, il n’y en a pas tant. Super accrocheur et vivant sur piste, « avec une excellente relance », son efficacité alpine a bluffé les testeurs. Pas de doute, on est bien sur un ski conçu pour le pipe, « y a pas que l’étiquette ! ». Accroche et relance sur le dur, précision redoutable avec ses lignes de cotes spécifique et tendues, ne rêvez pas pour ce qui est de la tolérance, on est sur « un ski très exigeant qui ne supporte pas les à peu près ». Rendement élevé dans le pipe donc, mais pas seulement. Le ski est très sain et super équilibré (en l’air comme en switch), du coup il affiche « un haut niveau de performance sur tous les modules ». Pour les rails, légèreté et maniabilité font que ça passe, mais vu son nerf qui en a surpris plus d’un, mieux vaut maîtriser la chose. Un ski « pour retourner le park », « manger du pipe tout l’hiver ». Pour experts donc, mais également pour les bons freestylers « qui cherchent un ski de FS pur et dur, pour progresser encore, sans jamais atteindre les limites du ski ». Pour tout gabarit, « sauf crevette, ou alors monstre énervée ». Efficacité dans un park 8,5 polyvalence 6,5
K2 Revival Prix public conseillé 569,95 euros avec Griffon Schizo Frantic Longueur testée (en cm) (disponibles) 174 (159, 164, 169, 177) Lignes de cotes (en mm) 121/90/115 Rayon (en m) NC (20 en 179 cm) Positionnement dans le catalogue Dans la série Factory Team (Park Pipe et Backcountry) on compte 3 skis de Park. Le Revival est celui des tueurs. Jib Rocker (spatule et talon avec rocker, pas de cambre entre les deux) pour tolérance et pop. Lignes de cotes bidirectionnelles (sans être symétrique) pour le rendement en switch. Sur la neige « Park, piste, ou juste à côté, c’est la polyvalence ++ ». Le tout avec une grosse accessibilité. Le flex est ludique, le ski est stable et bien équilibré et si la vivacité n’est pas énorme, son comportement est super homogène dans les moindres recoins du park. Maniabilité en l’air sans défaut ; rien à redire côté tolérance dans les réceptions pour ceux qui sont en pleine progression ; RAS côté switch : des rails aux modules en passant par le Jibb, rien ne vous sera interdit. On en trouve les limites « sur du vraiment gros et engagé », un détail qui, selon les testeurs, serait sans doute moins sensible s’ils avaient pu rider la plus grande taille. Et on parle bien de vraiment gros, puisque même dans cette taille assez courte (174 cm) les testeurs l’ont trouvé stable en l’air, largement de quoi passer les grosses tables. Sur piste, ça pivote tout seul, l’accroche et la précision sont correctes, avec un meilleur rendement en moyennes courbes. Ne lui demandez pas en plus d’avoir du jus et de la réactivité sur ce terrain : on est sur un cambre plat. « Pour amener le Freestyle sur les pistes et même un peu en dehors ». Trafolle, champs de mine, ça passe tout seul, jusqu’à des vitesses soutenues. Du skieur intermédiaire à l’expert, du moment qu’il soit bien « FS Oriented «. « Un ski pour passer une belle saison à profiter du park et de tout le domaine ». Tout gabarit, prendre la longueur équivalente à votre taille. Efficacité dans un park 7,75 polyvalence 7,25 LINE Afterbang Prix public conseillé 329,95 euros Longueur testée (en cm) (disponibles) 177 (155, 166) Lignes de cotes (en mm) 115/88/115 Rayon (en m) 18 Positionnement dans le catalogue Pour le Freestyle, vous avez le choix entre 2 catégories. Les All Terrain Freestyle (3 modèles de 85 à 100 mm en patin) et deux modèles Park, le Step Up et l’Afterbang, deux purs Twin Tip (lignes de cotes et flex symétriques). Sur la neige « Comportement général FS au top ! ». En contrepartie, côté polyvalence, ne lui en demandez pas trop. On est sur un ski de spécialistes, avec donc ses qualités et ses défauts. Parmi ceux-ci, on citera quelques difficultés sur piste, mieux vaut y aller tranquille, les gros appuis sur le dur sont… surprenants. Retournons donc tranquillement au park. Là vu sa souplesse, on vous déconseille les grosses tables où la prise d’élan ressemble à une piste de KL. Le tour de ses limites étant fait, revenons au cœur du poulet : tout le reste du park. Facile à prendre en main, bien maniable, en normal comme en switch, on a tout de suite envie de tricoter au moindre module. Le flex est « super ludique », avec « un gros pop bien agréable à exploiter, c’est sympa la construction skate ». Machine à sortir des nose press à tout va, ski « fait pour les rails », difficile de faire plus joueur que l’Afterbang. Pour freestylers de tout poil, pratique park exclusive. 75 kg max. Efficacité dans un park 8,25 polyvalence 5,25 2010-2011 TESTS FREE PRESSE 85



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ski Labo numéro 13 2011 Page 1Ski Labo numéro 13 2011 Page 2-3Ski Labo numéro 13 2011 Page 4-5Ski Labo numéro 13 2011 Page 6-7Ski Labo numéro 13 2011 Page 8-9Ski Labo numéro 13 2011 Page 10-11Ski Labo numéro 13 2011 Page 12-13Ski Labo numéro 13 2011 Page 14-15Ski Labo numéro 13 2011 Page 16-17Ski Labo numéro 13 2011 Page 18-19Ski Labo numéro 13 2011 Page 20-21Ski Labo numéro 13 2011 Page 22-23Ski Labo numéro 13 2011 Page 24-25Ski Labo numéro 13 2011 Page 26-27Ski Labo numéro 13 2011 Page 28-29Ski Labo numéro 13 2011 Page 30-31Ski Labo numéro 13 2011 Page 32-33Ski Labo numéro 13 2011 Page 34-35Ski Labo numéro 13 2011 Page 36-37Ski Labo numéro 13 2011 Page 38-39Ski Labo numéro 13 2011 Page 40-41Ski Labo numéro 13 2011 Page 42-43Ski Labo numéro 13 2011 Page 44-45Ski Labo numéro 13 2011 Page 46-47Ski Labo numéro 13 2011 Page 48-49Ski Labo numéro 13 2011 Page 50-51Ski Labo numéro 13 2011 Page 52-53Ski Labo numéro 13 2011 Page 54-55Ski Labo numéro 13 2011 Page 56-57Ski Labo numéro 13 2011 Page 58-59Ski Labo numéro 13 2011 Page 60-61Ski Labo numéro 13 2011 Page 62-63Ski Labo numéro 13 2011 Page 64-65Ski Labo numéro 13 2011 Page 66-67Ski Labo numéro 13 2011 Page 68-69Ski Labo numéro 13 2011 Page 70-71Ski Labo numéro 13 2011 Page 72-73Ski Labo numéro 13 2011 Page 74-75Ski Labo numéro 13 2011 Page 76-77Ski Labo numéro 13 2011 Page 78-79Ski Labo numéro 13 2011 Page 80-81Ski Labo numéro 13 2011 Page 82-83Ski Labo numéro 13 2011 Page 84-85Ski Labo numéro 13 2011 Page 86-87Ski Labo numéro 13 2011 Page 88-89Ski Labo numéro 13 2011 Page 90-91Ski Labo numéro 13 2011 Page 92-93Ski Labo numéro 13 2011 Page 94-95Ski Labo numéro 13 2011 Page 96-97Ski Labo numéro 13 2011 Page 98-99Ski Labo numéro 13 2011 Page 100-101Ski Labo numéro 13 2011 Page 102-103Ski Labo numéro 13 2011 Page 104-105Ski Labo numéro 13 2011 Page 106