Ski Labo n°12 2010
Ski Labo n°12 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de 2010

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Free Presse

  • Format : (200 x 250) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 29 Mo

  • Dans ce numéro : tests 2010... 100 skis au banc d'essai.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
DR LA CATÉGORIE DE TOUTES LES AUDACES. QUE CE SOIT EN TERMES DE RIDE OU DE SHAPE. IL FAUT OSER SORTIR DES SKIS AUSSI EXCLUSIFS, MERCI À CEUX QUI JOUENT LE JEU. ALORS OK, SOUVENT, UNE PAIRE DE FSBC NE SE CONÇOIT QU’EN DEUXIÈME PAIRE DE SKIS, LE RENDEMENT SUR LES PISTES DAMÉES N’ÉTANT PAS LA PRIORITÉ DE CES SKIS FAIT POUR ATTAQUER LA MONTAGNE, FAÇON NEW SCHOOL. EN L’AIR, EN SWITCH, ON EST LÀ POUR TENTER, OSER, SE RAMASSER, RETENTER. ON AIME ! AVEC UNE PAIRE DE FSBC AUX PIEDS, ON NE VOIT PLUS LA MONTAGNE DE LA MÊME FAÇON. NE RESTE PLUS QU’À VOUS FAIRE UN PHYSIQUE ET UNE TECHNIQUE AU NIVEAU DE VOS ENVIES. Nicky Salençon, testeur idéal pour les Freeride et FSBC. 48\S KI LABO\LE MAGAZINE GRATUIT DU MATOS SKI NUMERO 12 ARMADA III JJ ATOMIC III Chris Bentchetler BLACK CROWS III Navis BOHÊME III Forest CORE UPT III Richie FACTION III Royale K2 III Kung Fujas LINE III Blend ROSSIGNOL III Scratch S7 STORM III Strike VÖLKL III Gotama ZAG III Slap MW SALOMON III Czar
F abuleux ! » Quand les conditions sont au rendez-vous, le JJ est tout simplement enthousiasmant à rider. Bien sûr, il faut de la poudre. Mais pas seulement, puisque ça marche aussi dans la trafolle ou les neiges lourdes de printemps, où les spatules bouffent littéralement le terrain. Dans ces conditions, vous découvrirez un ski ultra facile, avec une belle tolérance. Une maniabilité qui fait des merveilles en ski en forêt ou dans la pente sérieuse (en poudre), où le contrôle du ski est tout simplement exceptionnel. Un contrôle qui permet d’ouvrir en grand, histoire de voire… Résultat : « les seules limites de ce ski sont les vôtres, qu’elles soient physiques 126 ou mentales ». Si on est bien placé, le ski ne bronche pas sous le pied, et comme les speed checks sont on ne peut plus faciles et 136 sûrs, on en reprend vite le contrôle après avoir flirté avec le mode « Panique à Bord «. Côté aérien, difficile de trouver, là encore, plus facile et sécurisant. Le ski est très joueur, les appels sortent tout seul ; les masses sont 115 on ne peut mieux centrées, ça tourne tout seul en l’air et la stabilité est là en réception. Et la piste ? On dira que son comportement est un peu flou, mais qu’il y a largement de quoi rentrer à la maison sans se faire peur. F FSBC homme 133 LONGUEUR TESTÉE EN CM (DISPONIBLES) : 185 (175) RAYON (EN M) : 14 PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 579 EUROS COMPORTEMENT GÉNÉRAL SUR PISTE : 6,5 121 COMPORTEMENT GÉNÉRAL EN FREERIDE : 9 COMPORTEMENT GÉNÉRAL EN FREESTYLE : 8,5 acile, tolérant, tout en restant stable dans toutes les conditions, le Forest est bon ski passe partout, plus tout terrain que FSBC. Si le shape est là, avec des extrémités généreuse, le flex est lui plus adapté à du cruising qu’à une version aérienne du freeride. Malgré ses 90 mm en patin, la poudre ne lui fait pas peur, il déjauge tout seul, et même si on n’est pas sur un ski à rocker, il se révèle très maniable en pivot. Un des intérêts de ce ski est de s’adapter à pas mal de skieurs : confortable et docile, il pourra convenir à des skieurs qui font leurs premières armes en freeride. 120 Alors qu’avec son flex bien présent sous le pied, il permettra à de bons riders un ride assez agressif, sous réserve de bien rester placé (spatules souples par rapport au « foot print «). Seul bémol, cette « rigidité « en patin nuit au côté ludique du ski, d’où ses limites en FSBC, où il sera un peu pataud, dans les rotations par exemple. 90 Un ski « toutes conditions », minimum 75 Kg dans cette longueur. 118 LONGUEUR TESTÉE EN CM (DISPONIBLES) : 185 (165/175) RAYON (EN M) : 18,3 PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 1600 EUROS COMPORTEMENT GÉNÉRAL SUR PISTE : 5,5 COMPORTEMENT GÉNÉRAL EN FREERIDE : 7,75 COMPORTEMENT GÉNÉRAL EN FREESTYLE : 5,5 JJ CHRIS BENTCHETLER L P e JJ de chez Armada a trouvé dans le CB un sérieux concurrent. Tout comme le JJ, c’est « l’arme absolue pour jouer en poudreuse » et en tout terrain, neige molle ou lourde, une fois habitué à garder une position bien centrée (et après quelques mises au tapis sur le dos lors de tentatives sur piste raide…). Facile dans les déclenchements, stable dans les conduites (on parle en poudre…), le CB est un pur jouet, pas physique pour deux sous, « un régal sous les pieds ». Avec un nerf excellent, on va chercher le moindre relief ou cailloux à faire fumer, toutes les audaces sont autorisées (là encore, n’oubliez pas le 142 casque…). Très confortable sous le pied, les neiges pourries ne lui font pas peur, tout comme le ski en forêt, où sa maniabilité et sa docilité font des merveilles. Alors bien sûr le CB reste un ski spécifique (peut-être moins évident sur piste que le JJ), mais tous ceux qui sont passés dessus en voudraient bien une paire dans leur quiver, même si 123 « hors de son programme, ça ne sert à rien ». À consommer sans modération, pour tout freerider désireux de découvrir de nouvelles sensations. 134 eci est un vrai pro model, avis à tous ceux qui se rêvent de skier un jour comme Richard Permin. « Un vrai ski nouvelle génération, qui envoie du lourd et qui donne envie de faire le con ». Comme Rich on vous dit… Soyons clairs, si vous ne ridez pas ou n’envisagez pas de tenter le switch, vous perdrez une bonne partie de l’intérêt de ce ski, on peut plus Freestyle Backcountry. Ceux qui osent le switch et les jumps auront là un ski très intéressant, mais limité aux neiges douces et profondes. Mieux vaut en effet changer de ski le jour où la montagne est tendance jurassienne, bleu dur. Quand la neige s’y prête, vous aurez 139 un ski qui absorbe très bien le terrain ou les paquets de neige, de quoi rider vite en toute confiance. D’autant plus que le speed check est sûr et efficace, sous réserve de bien appuyer, c’est alors « un bonheur à mettre en dérive en peuf ». « Une arme en backcountry, pour sauter les barres et rider à mach 12, mais aussi pour faire le con, en forêt par exemple », 125 « un très bon compromis entre un Fat fait pour envoyer en peuf et un FSBC bien joueur et maniable ». Un ski à nul autre semblable, un gros, très gros jouet « à avoir dans son quiver, bons moments assurés ». 136 LONGUEUR TESTÉE EN CM (DISPONIBLES) : 183 TU RAYON (EN M) : 19 PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 699 EUROS AVEC FFG 12 COMPORTEMENT GÉNÉRAL SUR PISTE : 6 COMPORTEMENT GÉNÉRAL EN FREERIDE : 9 COMPORTEMENT GÉNÉRAL EN FREESTYLE : 8 LONGUEUR TESTÉE EN CM (DISPONIBLES) : 187 TU RAYON (EN M) : 48-28-48 PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 449 EUROS COMPORTEMENT GÉNÉRAL SUR PISTE : 5,75 COMPORTEMENT GÉNÉRAL EN FREERIDE : 8 COMPORTEMENT GÉNÉRAL EN FREESTYLE : 8,5 lus un freeride bien pêchu et joueur qu’un pur FSBC ce Navis. Ceci posé, la liste des qualités du Navis est plutôt longue, puisque « ce ski est excellent en toutes conditions ». Avec 103 mm en patin, il a bien sûr quelques lacunes en neige dure, mais comme il reste par ailleurs bien évolutif –sous les pieds d’un bon skieur, les autres n’auront qu’à le laisser vivre en grandes courbes - et agréable sur tous les rayons de courbes, on lui pardonne volontiers. Mention spéciale d’ailleurs à sa maniabilité (sur piste y compris) par rapport à ses mensurations généreuses. Stable, il fait preuve de belles aptitudes au tout terrain toutes neiges ; à la fois réactif et solide sous les appuis, on se sent bien 133 dessus, aussi bien à des vitesses raisonnables qu’en engageant plus le ride. Aucun doute, en freeride, il sait vraiment tout faire : « son flex est rigide juste ce qu’il faut pour qu’un bon rider se fasse plaisir » et en même temps juste assez souple pour être ludique en freestyle. Il n’y a guère qu’en switch que les freeriders newschool trouveront à y redire. Avec la différence de flex 103 et de shape entre les deux extrémités, faut pas rêver. « Un ski à utiliser absolument partout », pour skieur moyen désireux de progresser sur tous les terrains, au freerider assidu, quasiment tous gabarits jusque 75/80 Kg. LONGUEUR TESTÉE EN CM (DISPONIBLES) : 186,4 (175) RAYON (EN M) : 23 PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 589 EUROS COMPORTEMENT GÉNÉRAL SUR PISTE : 7 124 COMPORTEMENT GÉNÉRAL EN FREERIDE : 8 COMPORTEMENT GÉNÉRAL EN FREESTYLE : 6 e ski nous a mis la banane. « Un très bon ski de FSBC, qui reste complètement utilisable en pur freeride ». On passe sur son comportement bien flou sur piste… En profonde ou neige lourde, on est bluffé par la facilité de déclenchement et de pivot, on sait tout de suite qu’on pourra se faufiler absolument partout sans craindre de partir à la faute et de manger un sapin. Les testeurs ont particulièrement apprécié le compromis entre le shape et le flex. La disposition et le déroulé du rocker en tail font qu’on a encore une bonne tenue, proche d’un « true tail « (enfin pas trop quand même…) bien sécurisant quand on veut aller vite. Ajoutez-y un flex 150 bien nerveux, qui donne envie de jouer sans cesse avec le terrain, tout en conservant une belle capacité à allonger le rayon pour tester les grandes vitesses. Les freestylers ajouteront qu’il est en plus bien léger. Ses seules vraies limites sont en pente raide et neige gelée. Domaine d’utilisation très large quand même pour ce ski réussi, qui conviendra aussi bien au 122 pur freestyler qui veut un ski pour les journées de poudre, qu’à un adepte du hors-piste à la recherche d’un ski très joueur et beaucoup moins casse pattes qu’un Fat traditionnel. 140 NAVIS FOREST RICHIE ROYALE C C LONGUEUR TESTÉE EN CM (DISPONIBLES) : 183 TU RAYON (EN M) : 25 PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 629 EUROS COMPORTEMENT GÉNÉRAL SUR PISTE : 5,5 COMPORTEMENT GÉNÉRAL EN FREERIDE : 8 COMPORTEMENT GÉNÉRAL EN FREESTYLE : 7,75 SKILABO NUMERO 12\LE MAGAZINE GRATUIT DU MATOS SKI\49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :