Ski Labo n°10 2008
Ski Labo n°10 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de 2008

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Free Presse

  • Format : (235 x 300) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 42,3 Mo

  • Dans ce numéro : tests 2008... 200 skis et chaussures.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
T E S T S AvAnT/Après, les résulTATs Au final, tous les skieurs n’ont pas précisément skié le même nombre d’heures. Un coefficient est donc ajouté pour palier les différences (le vieillissement d’un ski étant régulier, quasi linéaire). TEmpS dE viEilliSSEmEnT Ski En heures Coefficient ATOMIC – Snoop Daddy 120 1,5 BLIZZARD – Titan Nine 240 3 DYNASTAR – Legend 8800 80 1 HEAD – Mojo 90 80 1 SALOMON – X Wing Fury 120 1,5 Voilà donc les résultats bruts des variations des mesures faites lors des tests, en tenant compte du coefficicent : lES TESTS STATiquES AidE à la lECTuRE : On peut par exemple dire que la flexion du ski Head a vieilli de 5,44% en statique, c’est-à-dire qu’on pourrait penser que le ski sera plus mou et donc moins réactif. En vrai, il n’en est rien, car ce n’est qu’une donnée statique. Dans le comportement du ski sur le terrain, cette augmentation de flexion pourrait bien amener un certain rebond par exemple… Ce sont des données brutes, à ne pas interpréter trop rapidement. 88\S K I L A B O\LE NEWS GRATUIT DU MATOS SKI NUMERO 1 0 ET dES TESTS dynAmiquES (« erreur » étant dans le discours scientifique un synonyme de « amplitude de variation, de vieillissement) AidE à la lECTuRE : On peut par exemple remarquer qu’en torsion dynamique, le ski Atomic est celui qui a le moins vieilli, c’est-à-dire que c’est le ski pour lequel la torsion dynamique en début de tests est la plus proche de la torsion dynamique en fin de tests. Mais on ne peut rien en déduire sur son comportement sur neige. Attention, il ne faut pas comparer les résultats statiques et les résultats dynamiques… Une spatule rigide par exemple, peut très bien avoir une grande torsion dynamique, et un ski faiblement usé en torsion dynamique peut cacher un ski très usé en flexion. On ne peut donc pas faire une moyenne de tous ces résultats, ils permettent chacun d’avoir une idée différente de l’état de vieillissement de chaque ski. ET lE gAgnAnT EST… Pour finir ces tests et en tirer les bonnes conclusions, tous les intervenants se sont réunis et ont échangé sur les résultats, comparés les ressentis… Pour en tirer un certain nombre de conclusions intéressantes : • tous les skis vieillissent en fait très peu. On estime qu’on ne ressent pas vraiment de changements en termes de sensations de ski avant 20% de vieillissement, or ici, le ski ayant le plus tourné n’atteint même pas les 7%.• il n’y a pas vraiment de ski meilleur qu’un autre, mais aucun n’a mal vieilli.• les variations majeures mises en avant par les tests en laboratoire avaient la plupart du temps été remarquées par les testeurs-terrain et inscrits dans leurs carnets.• le vieillissement des skis semble à peu près linéaire, c’est-à-dire régulier dans le temps. Il n’y a pas un moment où le ski se met à perdre toutes ses performances radicalement.• le topsheet est une des parties qui s’abîme le plus, mais ce vieillissement ne semble pas jouer de manière importante sur le comportement du ski. La première grande conclucion de ces tests nous indique la grande qualité des skis livrés par les marques, leurs skis sont faits pour durer. La seconde, le point le plus important de ces essais en réalité, nous ramène à l’entretien des skis. Si certains testeurs ont senti un léger vieillissement de leur modèle respectif, ce sont surtout les finitions qui ont ramassé, les carres n’étant plus aussi aiguisées et la semelle aussi bien fartée. « Une paire de skis, c’est comme une voiture, ça s’entretient régulièrement », comme dirait l’autre. Merci à Salomon pour l’aspect scientifique, à Thierry Le Pivert qui a géré la logistique terrain des tests et à toutes les équipes de Paradiski qui ont permis de mettre tous ces tests en place. Précisions importantes sur certaines conclusions• Si le ski Head n’est pas très bien placé sur les tests de flexion statique, c’est notamment car une de ses deux spatules est plus souple que l’autre. les tests poussent à penser que c’est soit à cause d’un défaut de fabrication, soit à cause de la déco de cette spatule, un logo plus ou moins embossé sur le ski, en relief.• il faut bien noter que le ski Blizzard a été au moins deux fois plus skié que les autres. S’il semble donc toujours le moins bien placé, il n’est en fait absolument pas mauvais. C’est le plus « fatigué », mais c’est normal, c’est le plus skié. Au contraire, ça permet de voir que le ski vieillit quasiment de façon linéaire et qu’au bout de 70 jours de ski (en prenant 4 heures de ski par jour, soit la moyenne d’un skieur moyen), il marche encore bien.• les différences de souplesse ou de torsion peuvent aussi être expliquées en partie par des chocs portés sur le ski : réceptions de sauts de barres rocheuses, cailloux, chutes… des chocs qui ne sont pas toujours importants ou ressentis par les skieurs, mais qui vont détériorer sensiblement la structure du ski.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ski Labo numéro 10 2008 Page 1Ski Labo numéro 10 2008 Page 2-3Ski Labo numéro 10 2008 Page 4-5Ski Labo numéro 10 2008 Page 6-7Ski Labo numéro 10 2008 Page 8-9Ski Labo numéro 10 2008 Page 10-11Ski Labo numéro 10 2008 Page 12-13Ski Labo numéro 10 2008 Page 14-15Ski Labo numéro 10 2008 Page 16-17Ski Labo numéro 10 2008 Page 18-19Ski Labo numéro 10 2008 Page 20-21Ski Labo numéro 10 2008 Page 22-23Ski Labo numéro 10 2008 Page 24-25Ski Labo numéro 10 2008 Page 26-27Ski Labo numéro 10 2008 Page 28-29Ski Labo numéro 10 2008 Page 30-31Ski Labo numéro 10 2008 Page 32-33Ski Labo numéro 10 2008 Page 34-35Ski Labo numéro 10 2008 Page 36-37Ski Labo numéro 10 2008 Page 38-39Ski Labo numéro 10 2008 Page 40-41Ski Labo numéro 10 2008 Page 42-43Ski Labo numéro 10 2008 Page 44-45Ski Labo numéro 10 2008 Page 46-47Ski Labo numéro 10 2008 Page 48-49Ski Labo numéro 10 2008 Page 50-51Ski Labo numéro 10 2008 Page 52-53Ski Labo numéro 10 2008 Page 54-55Ski Labo numéro 10 2008 Page 56-57Ski Labo numéro 10 2008 Page 58-59Ski Labo numéro 10 2008 Page 60-61Ski Labo numéro 10 2008 Page 62-63Ski Labo numéro 10 2008 Page 64-65Ski Labo numéro 10 2008 Page 66-67Ski Labo numéro 10 2008 Page 68-69Ski Labo numéro 10 2008 Page 70-71Ski Labo numéro 10 2008 Page 72-73Ski Labo numéro 10 2008 Page 74-75Ski Labo numéro 10 2008 Page 76-77Ski Labo numéro 10 2008 Page 78-79Ski Labo numéro 10 2008 Page 80-81Ski Labo numéro 10 2008 Page 82-83Ski Labo numéro 10 2008 Page 84-85Ski Labo numéro 10 2008 Page 86-87Ski Labo numéro 10 2008 Page 88-89Ski Labo numéro 10 2008 Page 90-91Ski Labo numéro 10 2008 Page 92