Ski Labo n°10 2008
Ski Labo n°10 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de 2008

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Free Presse

  • Format : (235 x 300) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 42,3 Mo

  • Dans ce numéro : tests 2008... 200 skis et chaussures.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
C H A U S S U R E S HEAD RAPTOR 120 RS III• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 429,95• UTILISATION : RACING• INDICE DE FLEX : 130/120/110• POIDS (UNE CHAUSSURE) : 2 518 gr Les plus La Raptor 120 RS dégage une forte impression de solidité qui met le skieur en confiance pour attaquer. Très performante, on a apprécié les possibilités de customisation de la chaussure : les crémaillères s’ajustent sans que l’on ait besoin de faire sauter les rivets, l’avancée de la tige se personnalise facilement, le spoiler se positionne par scratch. Le chausson est bien travaillé, avec la languette rigide et la mousse confortable, presque trop pour une chaussure typée racing ! L’avant du pied ne souffre d’aucune surcompression, le volume en hauteur est suffisant. Les moins On regrette que Head n’ait pas pourvu sa Raptor de pièce amortissante en semelle ni de renforts talon pour les gros appuis puissants, indispensables en racing. La pince talon, à l’intérieur du chausson, est très présente au début mais se tasse après quelques heures de ride. Le bas de la coque se déforme pas mal en flexion, occasionnant une perte de précision qui pourrait gêner les skieurs techniques, mais qui ne devrait pas déranger les autres. Pour qui Tous ceux qui veulent une chaussure faite pour durer, précise et rigide, sans pour autant se martyriser les pieds avec des chaussures 100% Racing. Un bon compromis pour bons skieurs. NORDICA BLOWER III• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 469• UTILISATION : FREERIDE• INDICE DE FLEX : 100 - 90• POIDS (UNE CHAUSSURE) : 2 477 gr Les plus Dès le premier coup d’œil, on est séduit par l’accueillant chausson de la Blower. Nordica a pensé au confort du skieur avant tout, le compromis entre la rigidité de la mousse et le confort apporté par la fourrure est parfait. À noter que la fourrure n’est plus réservée aux femmes et se généralise à plusieurs modèles hommes. Les crochets du haut se manipulent avec aisance, un système coulissant facilite le serrage. Le strap « Twin Energy Driver » apporte un plus en réactivité et en élasticité. Les moins Fort cou-de-pied, passe ton chemin ! La Blower est étroite à ce niveau ce qui peut provoquer une zone de compression désagréable. On a aussi été un peu déçu par l’absence de zone anti-dérapante sous la semelle de la chaussure, pas très pratique pour crapahuter dans les rochers, dommage pour une chaussure dont le programme est all mountain/freeride. Prévoyez les crampons ! Pour qui Pour un rider polyvalent, qui fait aussi bien de la piste que du freeride. H O M M E S HEAD S13 III• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 369,95• UTILISATION : PERFORMANCE/POLYVALENCE• INDICE DE FLEX : 120/110• POIDS (UNE CHAUSSURE) : 2 743 gr Les plus Très bon compromis entre précision et confort, la S 13 séduit tout de suite par son maintien irréprochable. Le pied est bien calé, en particulier au niveau du talon, avec par exemple une pince talon qui joue pleinement son rôle. Idem en largeur de l’avant-pied et au niveau des malléoles : le chausson est renforcé aux chevilles et plus souple aux orteils et l’insert FCS enveloppe bien le pied. Les crochets ont été aussi très bien pensés, avec un système de bras de levier pour faciliter le serrage. Autre bon point, le strap « Double Power », une bande velcro avec deux points d’attache qui apporte un maximum de puissance de serrage et plus de réactivité. Les moins La semelle aurait mérité d’être pourvue de plaques interchangeables anti-dérapantes, même si on peut se consoler avec la partie centrale crantée. En flexion, la coque a tendance à se déformer au niveau du cou-de-pied si on appuie vraiment, créant une zone de surcompression pas forcément agréable si on a un fort volume de pied à cet endroit. Pour qui Pour les skieurs de bon niveau à la recherche de chaussures performantes et confortables. ROSSIGNOL RADICAL PRO COMPOSIT III• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 449,95• UTILISATION : RACING 76\S K I L A B O\LE NEWS GRATUIT DU MATOS SKI NUMERO 1 0• INDICE DE FLEX : 125• POIDS (UNE CHAUSSURE) : 2 423 gr Les plus Précision et réactivité : les maîtres mots de la Radical Pro Composit. Le chausson, renforcé de plaques rigides, offre un maximum de précision sur les appuis latéraux. Le pied est bien enrobé par le chausson, sans zone de compression. Les empiècements en cuir facilitent beaucoup le chaussage, bien pratique sur une chaussure aussi rigide. Les deux crochets du bas sont bien pratiques, grâce au système de levier qui rend plus facile leur manipulation. La Radical est une vraie racing, précise avant tout. Les moins Peu de volume au niveau des orteils : on sent bien que l’on a affaire à une chaussure racing ! Le strap est assez basique et ne livre pas la puissance de serrage que l’on est en droit d’attendre sur un modèle aussi performant. Pour qui Les coureurs et amateurs de ski à grande vitesse. Et avec 125 de flex, il faut les cuisses qui vont avec ! LANGE WORLD CUP 130 III• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 399• UTILISATION : RACING• INDICE DE FLEX : 130• POIDS (UNE CHAUSSURE) : 2 349 gr Les plus Dès le chaussage, la World Cup 130 crée la surprise, elle est facile à enfiler et la zone au niveau des orteils offre assez de volume pour ne pas être compressé en pointe de pied. C’est presque « trop » confortable pour une racing… Non, quand même, une pompe n’est jamais trop confortable ! L’appui arrière est bien solide et on a la possibilité de customiser le chausson au niveau de la pince talon : calage parfait ! La flexion se fait progressivement, c’est assez souple au début et ça se rigidifie rapidement. La bouclerie en alu vient parfaire le travail sur cette chaussure sobre et efficace. Les moins Attention aux skieurs aux mollets très fins, il n’y a que deux positions de réglage de crémaillère sur le collier, on atteint vite le maximum de serrage. Et quitte à faire les difficiles, on aurait aimé une languette asymétrique et plus large dans sa partie haute. Pour qui Pour les bons gabarits de préférence, à la recherche d’un modèle solide et éprouvé en terme de performances. ROSSIGNOL BANDIT B SQUAD CARBON III• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 479,95• UTILISATION : FREERIDE• INDICE DE FLEX : 120• POIDS (UNE CHAUSSURE) : 2 429 gr Les plus La Bandit B Squad est une belle chaussure freeride, confortable et précise. Le chausson est bien conçu, le pied glisse facilement au chaussage et la languette, également bien faite, répartit bien les appuis. Les renforts externes sur le chausson et la partie arrière en carbone font gagner en précision et en réactivité. Au niveau du volume, c’est étroit, donc réservé aux pieds fins, mais suffisant en hauteur : pas de zone de surcompression en cou-de-pied. Et pour finir avec le chausson, bien joué la matière isolante en semelle, sous l’avant du pied. Pour les attaches, la crémaillère se règle sur trois positions sans outil, une bonne idée. Les moins Vu le programme et le niveau de performance de la Bandit B Squad, c’est étonnant de ne pas retrouver d’ajout Vibram ou autre semelle amortissante, ni embouts amovibles ou remplaçables. Pensez aux gants pour manipuler les crochets, ils sont assez durs. Pour qui Une chaussure classique, sans grosse innovation mais efficace. Pour tous les skieurs, du moment qu’ils ont le pied fin.
D. Ferrer//A. Childeric Developed with Jean Pierre Vidal, 2002 Olympic slalom Champion Dérivé de l’expérience racing, le projet Lange-Pininfarina permet, avec le Fluid Power Wrapping Shell, d’associer la puissance et la précision d’une coque de haut niveau à une grande fluidité de progression dans les virages. Sportive et racée cette gamme incarne la performance et le confort pour une skiabilité optimale.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ski Labo numéro 10 2008 Page 1Ski Labo numéro 10 2008 Page 2-3Ski Labo numéro 10 2008 Page 4-5Ski Labo numéro 10 2008 Page 6-7Ski Labo numéro 10 2008 Page 8-9Ski Labo numéro 10 2008 Page 10-11Ski Labo numéro 10 2008 Page 12-13Ski Labo numéro 10 2008 Page 14-15Ski Labo numéro 10 2008 Page 16-17Ski Labo numéro 10 2008 Page 18-19Ski Labo numéro 10 2008 Page 20-21Ski Labo numéro 10 2008 Page 22-23Ski Labo numéro 10 2008 Page 24-25Ski Labo numéro 10 2008 Page 26-27Ski Labo numéro 10 2008 Page 28-29Ski Labo numéro 10 2008 Page 30-31Ski Labo numéro 10 2008 Page 32-33Ski Labo numéro 10 2008 Page 34-35Ski Labo numéro 10 2008 Page 36-37Ski Labo numéro 10 2008 Page 38-39Ski Labo numéro 10 2008 Page 40-41Ski Labo numéro 10 2008 Page 42-43Ski Labo numéro 10 2008 Page 44-45Ski Labo numéro 10 2008 Page 46-47Ski Labo numéro 10 2008 Page 48-49Ski Labo numéro 10 2008 Page 50-51Ski Labo numéro 10 2008 Page 52-53Ski Labo numéro 10 2008 Page 54-55Ski Labo numéro 10 2008 Page 56-57Ski Labo numéro 10 2008 Page 58-59Ski Labo numéro 10 2008 Page 60-61Ski Labo numéro 10 2008 Page 62-63Ski Labo numéro 10 2008 Page 64-65Ski Labo numéro 10 2008 Page 66-67Ski Labo numéro 10 2008 Page 68-69Ski Labo numéro 10 2008 Page 70-71Ski Labo numéro 10 2008 Page 72-73Ski Labo numéro 10 2008 Page 74-75Ski Labo numéro 10 2008 Page 76-77Ski Labo numéro 10 2008 Page 78-79Ski Labo numéro 10 2008 Page 80-81Ski Labo numéro 10 2008 Page 82-83Ski Labo numéro 10 2008 Page 84-85Ski Labo numéro 10 2008 Page 86-87Ski Labo numéro 10 2008 Page 88-89Ski Labo numéro 10 2008 Page 90-91Ski Labo numéro 10 2008 Page 92