Ski Labo n°10 2008
Ski Labo n°10 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de 2008

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Free Presse

  • Format : (235 x 300) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 42,3 Mo

  • Dans ce numéro : tests 2008... 200 skis et chaussures.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
G I R L LIBERTY JINX III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 171 cm (157/164)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 125 93 115• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 560 Dans le catalogue Le ski de big mountain dédié aux femmes, avec ses chants inclinés à 78° et noyau bambou. Chaque longueur a son programme : 157 cm pour le park et 164 cm pour du all mountain. Sur la neige Les testeuses sont formelles : ce ski nous a été livré monté trop sur l’avant, du moins pour un ski de freeride. Du coup, les sensations en peuf s’en ressentent, en dehors d’enfournages intempestifs toujours possibles, le talon est trop présent et gène en sortie de courbe. Ceci dit, après quelques virages pour s’adapter, le Jinx se révèle « très élastique », avec un gros rebond. « C’est surprenant au début, mais ça confère au ski un comportement très joueur, avec beaucoup de pop ». Ce sont de vrais jouets, maniables, tolérants, performants… « On peut sans problème les utiliser en FSBC ». Sur piste, le ski carve bien en moyennes et grandes courbes, il est très vif une fois lancé. Les expertes apprécieront son côté très joueur, les moins expérimentées aimeront sa facilité de déjaugeage et son accessibilité. Pour qui ? Pour rideuses de tous niveaux orientées FSBC aimant les skis bien réactifs. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE SALOMON SCARLET III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 174 cm (164/181)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m)• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 550 Dans le catalogue Pas de changement notoire cette saison sur le ski de freeride féminin Salomon. Construction fibres de verre monocoque lite double paroi. Sur la neige « Comme bon nombre de FR testés cette année, le Scarlet est globalement accessible et assez facile à déclencher ». Il déjauge très bien en pow pow, il est stable, maniable et met bien en confiance. Il est également très stable quand la pente s’accentue et que la neige se durcit : il passe avec aisance en trafole et se montre très rassurant dans ce type de neige. Sur piste, pas de surprise, il préfère les neiges douces. Il taille alors de très belles courbes, « il tient le pavé, mais demande quand même un investissement physique non négligeable ». Un freeride polyvalent qui contentera un grand nombre de rideuses. Pour qui ? Une skieuse physique recherchant un ski performant en poudre et pas ridicule ailleurs. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE F R E E R I D E 130 96 124 54\S K I L A B O\LE NEWS GRATUIT DU MATOS SKI NUMERO 1 0 NC 18,6 MOVEMENT BLACK ROSE III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 175 cm (165/185)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 121 88 110• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 529 Dans le catalogue Le ski de freeride pour les dames de la marque suisse gagne une taille supplémentaire. Toujours avec un noyau ultra léger, bois karuba/okume/peuplier. Sur la neige Annoncé comme un pur freeride, il apparaît après test que le Black Rose se rapproche plus d’un ski polyvalent, certes orienté freeride. Sur piste, en neige trafolée ou en peuf, il reste facile et précis. Sur les neiges dures, il est « réactif et nerveux », facile dans les pivotements. En poudreuse, il marche du moment qu’on le skie « un peu à cul » et vite, sa flottabilité étant un peu juste malgré sa taille. On ne reprochera qu’une chose à ce ski très homogène, sa neutralité : « ce ski se comporte bien dans toutes les neiges et sur tous les terrains, mais le plaisir qu’il délivre est « limité ». Dommage ! » Un ski très polyvalent, qui aurait mérité un caractère plus affirmé. Pour qui ? Rideuse de tout niveau, cherchant un ski de freeride sûr en toutes conditions. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE STÖCKLI STORMRIDER PIT PRO III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 174 cm (154/164/184)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 113 77 96• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 600 Dans le catalogue Le Pit Pro bénéficie d’une construction sandwich Titanal et fibres de verre et d’un noyau synthétique. Clairement orienté ski polyvalent/rando, c’est un des plus légers du fabricant suisse. Sur la neige Belle polyvalence pour ce Stöckli ultra-léger, une qualité très appréciée par les skieuses. Très faciles à tourner et à skier, ils s’adaptent vraiment à tous les terrains. Sur piste, le Pit Pro affiche un gros rendement : « maniable et accrocheur, on fait varier les rayons de courbes facilement, pour un carving ludique à n’importe quelle vitesse ». Quand on le skie plus doucement, il alterne très bien les petits et grands virages, on continue à se faire plaisir à tailler des courbes bien propres. En profonde, pas de soucis non plus, il est « rassurant et stable ». C’est d’autant plus dommage que le Pit Pro se comporte nettement moins bien dans les neiges croûtées ou redurcies. Ce ski léger sera également à sa place monté avec des fixs de rando. Pour qui ? Techniciennes qui cherchent un ski de freeride polyvalent et léger, à monter en rando. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE 23 23,1 ROXY BLACK MAGIC III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 176 cm (166)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 124 92 114• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 600 Dans le catalogue Ce twin tip aux mensurations généreuses bénéficie d’un noyau bois, de chants droits et de la technologie Spring Blade. Sur la neige Très polyvalent, le Black Magic est également un ski très ludique. Très maniable même sur les terrains durs et bosselés (mention spéciale à son confort dans les changements de neiges), il est très réactif. Ajoutez-y un poids mini sous les pieds et vous obtenez un ski au pop généreux, avec « de belles aptitudes en freestyle backcountry ». En peuf, il déjauge facilement et se révèle très stable dès qu’on prend de la vitesse et de l’angle. Sur piste, il offre la possibilité de carver, « les sensations en grandes courbes sont bonnes » et le comportement du ski est sain. Rien à reprocher à ce ski, une référence dans sa catégorie, « un ski facile sur lequel on peut se lâcher ! » Pour qui ? De la freerideuse de bon niveau à une pratiquante plus orientée freestyle. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE ZAG LADY GOLD III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 165 cm (175)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 132 83 112• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 699 Dans le catalogue Le plus typé freeride des deux ski femmes de la gamme ZAG. Construction noyau bois à chants droits. Sur la neige « Bien pêchu ce petit Zag ! », dira une testeuse. Nerveux et polyvalent, c’est le ski à sortir dès qu’il tombe un peu de neige fraîche, « il passe partout, dans les petites comme les grosses conditions ». Le Lady Gold est très agréable et ultra maniable en hors-piste et tout terrain. Le Lady déjauge tout seul et absorbe les changements de terrain sans broncher, c’est un pur bonheur. Logiquement, vue sa tendance naturelle à boucler tout seul les virages il fait moins le fier quand on tente les hautes vitesses. Sur piste, il se comporte honorablement, même si on sent que l’on s’éloigne de son programme, « si on prend bien de l’angle, il reste précis dans les conduites de courbes ». Un bon petit freeride, tolérant et accessible, parfait les jours où ça pose. Pour qui ? Pour les skieuses de niveau bon à expert, qui pratiquent la poudre et le tout terrain « à la cool ». COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE 20 11,2
NE PRIEZ PAS POUR LA NEIGE. AGISSEZ. JON OLSSON coolearth.org



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ski Labo numéro 10 2008 Page 1Ski Labo numéro 10 2008 Page 2-3Ski Labo numéro 10 2008 Page 4-5Ski Labo numéro 10 2008 Page 6-7Ski Labo numéro 10 2008 Page 8-9Ski Labo numéro 10 2008 Page 10-11Ski Labo numéro 10 2008 Page 12-13Ski Labo numéro 10 2008 Page 14-15Ski Labo numéro 10 2008 Page 16-17Ski Labo numéro 10 2008 Page 18-19Ski Labo numéro 10 2008 Page 20-21Ski Labo numéro 10 2008 Page 22-23Ski Labo numéro 10 2008 Page 24-25Ski Labo numéro 10 2008 Page 26-27Ski Labo numéro 10 2008 Page 28-29Ski Labo numéro 10 2008 Page 30-31Ski Labo numéro 10 2008 Page 32-33Ski Labo numéro 10 2008 Page 34-35Ski Labo numéro 10 2008 Page 36-37Ski Labo numéro 10 2008 Page 38-39Ski Labo numéro 10 2008 Page 40-41Ski Labo numéro 10 2008 Page 42-43Ski Labo numéro 10 2008 Page 44-45Ski Labo numéro 10 2008 Page 46-47Ski Labo numéro 10 2008 Page 48-49Ski Labo numéro 10 2008 Page 50-51Ski Labo numéro 10 2008 Page 52-53Ski Labo numéro 10 2008 Page 54-55Ski Labo numéro 10 2008 Page 56-57Ski Labo numéro 10 2008 Page 58-59Ski Labo numéro 10 2008 Page 60-61Ski Labo numéro 10 2008 Page 62-63Ski Labo numéro 10 2008 Page 64-65Ski Labo numéro 10 2008 Page 66-67Ski Labo numéro 10 2008 Page 68-69Ski Labo numéro 10 2008 Page 70-71Ski Labo numéro 10 2008 Page 72-73Ski Labo numéro 10 2008 Page 74-75Ski Labo numéro 10 2008 Page 76-77Ski Labo numéro 10 2008 Page 78-79Ski Labo numéro 10 2008 Page 80-81Ski Labo numéro 10 2008 Page 82-83Ski Labo numéro 10 2008 Page 84-85Ski Labo numéro 10 2008 Page 86-87Ski Labo numéro 10 2008 Page 88-89Ski Labo numéro 10 2008 Page 90-91Ski Labo numéro 10 2008 Page 92