Ski Labo n°10 2008
Ski Labo n°10 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de 2008

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Free Presse

  • Format : (235 x 300) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 42,3 Mo

  • Dans ce numéro : tests 2008... 200 skis et chaussures.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
F R E E R I D E MOVEMENT GOLIATH III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 184 cm (191)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 134 99 118• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 619 Dans le catalogue Le modèle d’Evariste Barney gagne une taille supplémentaire, 184 cm. Toujours avec noyau bois okoumé/peuplier, le Goliath est, dans sa plus grande taille, le plus large au patin du fabricant suisse. Sur la neige Même si la version 191 est plus performante pour du freeride puissant, il y a largement de quoi rassasier les amoureux de belles courbes en 184. En hors-piste, la spatule souple du Goliath déjauge super bien et le ski rentre très bien en courbes. Les appuis sont solides, le ski est relativement stable en grands virages et « le rebond est excellent en fin de courbe ». Sur piste, c’est « très performant », surtout dans les grands rayons, « il demande toujours à aller plus vite » et ne décroche pas sur la glace. « Un des meilleurs de sa catégorie en coupé sur neige dure », osera même un testeur. En contrepartie, le Goliath demande beaucoup d’énergie pour le conduire là où on veut, « c’est un ski quelque peu directif ». Mais si on a les cuisses solides, c’est un pur ski de freeride ! Pour qui ? Pour un skieur puissant, qui va envoyer de grandes courbes dans la poudreuse. Les plus gros gabarits le préfèreront en 191. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE SCOTT PURE III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 193 cm (188)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 135 101 119• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 679 Dans le catalogue On ne change pas une équipe qui gagne : le Pure est toujours en structure sandwich à noyau bois avec laminé composite triaxial et chants inclinés. Sur la neige Habitué des pages de Ski Labo, le Pure a fait des ravages cette année encore : « un ski très sain, très homogène entre freeride et poudreuse. Il ne demande qu’à être skié à grande vitesse ». La spatule « travaille super bien, elle apporte un excellent contrôle » et comme on se sent à l’aise on ne demande qu’à élever son niveau de performance. En grande courbe, avec de la vitesse, le ski est très maniable et encaisse très bien les changements de rythme et les passages de neige dure à neige souple. « Même sur les neiges difficiles, il demeure assez stable et précis », rapportera un testeur. Sur piste, il se défend bien, il est efficace et précis en conduite coupée. Juste ce qu’il faut de polyvalence, une excellente skiabilité comme disent les spécialistes, pour un ski « proche de la perfection » ! Pour qui ? Glisseur qui aime envoyer du gros sans se poser de questions. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE 38\S K I L A B O\LE NEWS GRATUIT DU MATOS SKI NUMERO 1 0 23 23,5 ROSSIGNOL BANDIT B94 III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 185 cm (158/168/178)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 122 94 112• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 800 Dans le catalogue Le B94, orienté 80% freeride et 20% piste, bénéficie du système FAT 2 et des technologies Shark Nose et Free Dualtec (insert alu sous la spatule et chants inclinés de 20°). Sur la neige Le B4 change de peau et de nom et devient le B94 (pour sa largeur au patin). Toujours considéré comme une valeur sûre, nos testeurs auraient cependant aimé que son shape évolue un peu, mais bon, quand ça marche, pourquoi changer ? Très à l’aise hors des pistes, il aime être skié en puissance : stable à grande vitesse et en grandes courbes, on peut lui rentrer dedans. Sur piste, ce n’est pas le plus polyvalent de la catégorie (pour plus d’accessibilité en tout terrain et sur piste, on lui préfèrera le B83), mais les riders techniques sauront l’exploiter sur les neiges travaillées. Un vrai ski de freeride à l’aise en poudre et en terrain pentu, sous réserve d’être sous les pieds d’un skieur de très haut niveau. Pour qui ? Les riders experts qui cherchent un ski 100% hors piste. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE VÖLKL MANTRA III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 184 cm (170/177/191)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 133 96 116• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 550 Dans le catalogue Le Mantra est reconduit cette année avec 2 mm de plus au patin. On retrouve son noyau bois et Titanal, que les concepteurs ont laissé apparent au travers de la lame sur le top sheet. Sur la neige « Un ski abouti, efficace, avec un gros potentiel », dira un des testeurs. Comme l’an dernier, le Mantra fait partie des top skis de la catégorie, performant comme il faut en neige profonde, assez polyvalent et surtout efficace pour le tourner sur piste. Sur piste justement, il est agréable et très stable en conduite coupée. Un peu plus de confort sous le pied en neige gelée serait le bienvenu, mais dès que le terrain est lisse, les sensations sont au rendez-vous. « Un vrai régal en neige transformée pour enchaîner les changements de rayons : on ne s’ennuie pas sur ce ski de caractère ». Le Mantra mérite complètement le sabre de la déco : « c’est une véritable arme aiguisée, conçue pour tout trancher sur son passage ! » Pour qui ? Le Mantra est un ski de freeride maniable et efficace, pour des skieurs puissants, de gabarit petit à moyen. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE 26 22,5 SALOMON X-WING LAB III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 198 cm (taille unique)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 140 107 120• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 700 Dans le catalogue Noyau bois, renfort carbone et châssis XXL pour ce nouveau X-Wing, le plus grand et gros du catalogue Salomon cette année. Sur la neige « Une arme de freeride exclusivement reservée aux riders les plus rapides », dira un testeur avant d’ajouter « est-ce un ski de compétition ? » Et bien oui ! Si vous envisagez de vous inscrire à Verbier par exemple, c’est le Lab qu’il vous faut. Autres skieurs non compétiteurs ou n’ayant pas au minimum un passé en alpin niveau 80 points FIS, passez votre chemin. Dans la pow, « la portance et la stabilité sont démesurées, et malgré son gabarit, son talon permet une mise en dérive assez aisée et une maniabilité correcte ». En contrepartie, il demande une implication physique et technique de tous les instants. Une seule position pour se faire plaisir, à fond en avancée sur les languettes : si vous savez faire, vous saurez alors l’exploiter sur piste en coupé. Pour qui ? Pour un compétiteur ou freerider expert voulant tester ses limites de vitesses en hors-piste. « Une arme très exclusive ». COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE ZAG H112 III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 192 cm (taille unique)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 134 102 128• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 749 Dans le catalogue Un ski de freeride sans concession, le plus grand de chez Zag. Avec noyau bois et chants droits, comme sur le reste de la gamme. Sur la neige Même shape, même déco et même construction que la saison dernière, seul le flex a été retouché : nous, ça nous va bien, vu que ça a été un des meilleurs ski de poudre passé sous les pieds des testeurs l’an dernier ! Avec ses belles mensurations, le H112 est né pour tailler des courbes dans soixante de peuf, « la portance est excellente, ça apporte beaucoup de confort et permet d’entrer sans trop d’effort en courbe ». Son rapport poids/skiabilité est tout simplement hallucinant : une qualité qui permettra de l’utiliser en rando, voire en télémark. Sain et rassurant en neige profonde, les testeurs ne lui ont trouvé qu’un seul défaut, son comportement en terrain bien raide. Et pour info, on le rappelle, le H signifie hôpital et 112 le numéro de téléphone des urgences ! Pour qui ? Un bon skieur de préférence, qui cherche un bon ski de poudre pour avaler du dénivelé sans se faire mal aux jambes... COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE 33 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ski Labo numéro 10 2008 Page 1Ski Labo numéro 10 2008 Page 2-3Ski Labo numéro 10 2008 Page 4-5Ski Labo numéro 10 2008 Page 6-7Ski Labo numéro 10 2008 Page 8-9Ski Labo numéro 10 2008 Page 10-11Ski Labo numéro 10 2008 Page 12-13Ski Labo numéro 10 2008 Page 14-15Ski Labo numéro 10 2008 Page 16-17Ski Labo numéro 10 2008 Page 18-19Ski Labo numéro 10 2008 Page 20-21Ski Labo numéro 10 2008 Page 22-23Ski Labo numéro 10 2008 Page 24-25Ski Labo numéro 10 2008 Page 26-27Ski Labo numéro 10 2008 Page 28-29Ski Labo numéro 10 2008 Page 30-31Ski Labo numéro 10 2008 Page 32-33Ski Labo numéro 10 2008 Page 34-35Ski Labo numéro 10 2008 Page 36-37Ski Labo numéro 10 2008 Page 38-39Ski Labo numéro 10 2008 Page 40-41Ski Labo numéro 10 2008 Page 42-43Ski Labo numéro 10 2008 Page 44-45Ski Labo numéro 10 2008 Page 46-47Ski Labo numéro 10 2008 Page 48-49Ski Labo numéro 10 2008 Page 50-51Ski Labo numéro 10 2008 Page 52-53Ski Labo numéro 10 2008 Page 54-55Ski Labo numéro 10 2008 Page 56-57Ski Labo numéro 10 2008 Page 58-59Ski Labo numéro 10 2008 Page 60-61Ski Labo numéro 10 2008 Page 62-63Ski Labo numéro 10 2008 Page 64-65Ski Labo numéro 10 2008 Page 66-67Ski Labo numéro 10 2008 Page 68-69Ski Labo numéro 10 2008 Page 70-71Ski Labo numéro 10 2008 Page 72-73Ski Labo numéro 10 2008 Page 74-75Ski Labo numéro 10 2008 Page 76-77Ski Labo numéro 10 2008 Page 78-79Ski Labo numéro 10 2008 Page 80-81Ski Labo numéro 10 2008 Page 82-83Ski Labo numéro 10 2008 Page 84-85Ski Labo numéro 10 2008 Page 86-87Ski Labo numéro 10 2008 Page 88-89Ski Labo numéro 10 2008 Page 90-91Ski Labo numéro 10 2008 Page 92