Ski Labo n°10 2008
Ski Labo n°10 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de 2008

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Free Presse

  • Format : (235 x 300) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 42,3 Mo

  • Dans ce numéro : tests 2008... 200 skis et chaussures.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
F R E E R I D E DURET MOUNTAIN GL III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 187 cm (taille unique)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 134 100 124• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 489 Dans le catalogue Avec sa construction 100% noyau bois (frêne et peuplier), les chants ABS, les carres larges, la semelle nanocarbone et les renforts fixations, le Mountain GL est le ski de freeride de la gamme Duret. Sur la neige Sa déco bouquetin résume parfaitement son comportement : un ski pour évoluer partout en montagne avec une efficacité toute particulière en pente soutenue. Le Mountain GL est très stable à grande vitesse en grandes courbes : dans la pow ou dans la pente, rien ne l’arrête. Il aime qu’on lui rentre dedans, il s’adapte bien aux changements de rythme et de neige. Dans la trafole, il est facile à diriger tant que l’on reste dans des vitesses élevées, il est un peu « inerte à basse vitesse », remarqueront les testeurs. Dans la profonde, il déjauge facilement et reste bien en surface. Globalement sur piste « il s’en sort bien malgré ses lignes de cotes », en grandes courbes si possible. Pour qui ? Pour un rider tranquille mais technique. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE FISCHER WATEA 101 III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 192 cm (taille unique)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 134 101 124• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 699 Dans le catalogue Développé par les skieurs du team, le Watea 101 intègre la technologie I-Beam : des rainures fraisées dans le noyau de bois allègent le ski alors que des profils de carbone en « I » assurent un max de stabilité. Sur la neige Le Watea 101 (pour sa largeur au patin) s’est révélé étonnamment polyvalent et agréable à skier. Accessible et confortable, il dégage une impression de facilité, « même dans les neiges les plus pourries ». Il encaisse bien les changements de neige, les variations de rythme ou de rayons, on se sent en sécurité pour envoyer. Seuls ceux qui aiment « ouvrir en grand » lui reprocheront, à forte cadence, une spatule un peu souple, « qui flotte en trafole ». De retour sur piste, on garde la banane : il est accrocheur, stable et joueur malgré sa largeur, on retrouve les mêmes sensations de confort et de skiabilité, l’assurance de se faire plaisir tout au long de la journée. « Mon prochain ski ! », s’exclamera même un des testeurs. Pour qui ? Bons et très bons skieurs pas trop énervés, aimant cruiser à bonne vitesse sur n’importe quel terrain. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE 36\S K I L A B O\LE NEWS GRATUIT DU MATOS SKI NUMERO 1 0 23 25 DYNASTAR LEGEND PRO RIDER III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 186 cm (176-194)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 124 97 116• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 599 Dans le catalogue Plus accessible que son grand frère le Pro XXL, le Pro Rider bénéficie d’une construction sandwich titanal avec noyau bois. Du solide. Sur la neige « Il avale tout, c’est parfait en freeride, juste large comme il faut ! », dira un testeur en rendant la paire encore chaude. Le Pro Rider est puissant dans les neiges irrégulières, il gomme parfaitement le terrain. À grande vitesse, il ne bouge pas, très stable et efficace en virages sautés en pente raide. En peuf, il doit être skié en position bien basse, sinon ça peut enfourner. Ceux qui ne sortent les skis qu’avec un mètre de profonde devront se rabattre sur le XXL. Côté polyvalence, il marque des points, « il tient bien la route sur piste. Même dans les petits rayons, les conduites coupées sont très précises ». Dans les neiges trafolées, il ne bronche pas, on peut lui rentrer dedans. Bref, le Pro Rider est plus un freeski polyvalent qu’un gun de poudre. Et alors ? On l’aime comme ça ! Pour qui ? Pour un rider pas trop lourd cherchant un ski large mais polyvalent. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE K2 COOMBA III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 188 cm (167/174/181)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 135 102 121• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 549 Dans le catalogue Conçu en hommage à Doug Coombs, le Coomba est doté d’un nouveau déroulé de spatule et d’un sidecut progressif. K2 reversera des royalties à la famille de Doug et à l’association des guides américains. Sur la neige Léger et très souple, le Coomba surprend par sa facilité en poudreuse. Avec son faible poids, on ne rechigne pas à le mettre sur le sac pour crapahuter dans les cailloux, et ensuite, à vous le dénivelé sans se cramer les cuisses sur ce ski « tout en glisse ». Tant que la neige est douce ou profonde, rien ne vous sera interdit, sauts de barres y compris. Avec son flex très joueur, vous vous surprendrez vite à aller chercher le moindre caillou pour le faire fumer. Quand la neige redevient plus dure, pas de miracle, on sent alors vite les limites de ski de poudre : on se sent beaucoup moins à l’aise en pente forte ou quand il faut l’emmener en petits virages coupés sur piste. Pour qui ? Pour bons et très bons skieurs pas trop lourds (moins de 75 kg), à la recherche d’un ski facile et vivant pour profiter non-stop des belles journées. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE 29 22 EXTREM PATRIOT III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 191 cm (171/181)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 140 92 126• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 699 Dans le catalogue Construction carbone avec chants inclinés et membrane « visco elastic ». « Ça donne l’impression d’être sur des suspensions hydrauliques », dixit le catalogue. Sur la neige Il n’y a qu’un coup d’oeil à jeter sur le Patriot pour voir qu’il se destine plus à un programme polyvalent que 100% poudre. Très taillé, il montre de belles aptitudes en conduites coupées sur piste : « très amusant sur les neiges damées, on passe d’une carre à l’autre rapidement et facilement », diront les testeurs. La spatule « bien présente » enclenche bien les virages et porte bien le ski dans la neige transformée. En poudreuse, sa taille de guêpe le rend assez instable, surtout quand on prend du speed, « la spatule porte bien en poudre alors que le patin reste plus en dessous ». Les riders techniques sauront néanmoins le piloter sans trop de souci et se faire plaisir dans tous les terrains. Pour qui ? Skieur (gabarit moyen à grand) qui cherche un ski de freeride facile à manier et efficace sur piste. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE LIBERTY HELIX III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 187 cm (176/190)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 135 105 122• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 630 Dans le catalogue Construction bambou pour ce gros fat twin, le plus large au patin de Liberty. À noter que la version 190 cm, aux mensurations impressionnantes (150-121- 140 !), n’est disponible que sur demande. Sur la neige Plus proche d’un ski de freestyle backcountry que d’un pur freeride, le Helix est léger et ludique, parfait pour s’amuser à sauter les petites barres et faire un peu de freestyle entre les pistes. À petite vitesse, vif et facile dans les variations de rythme, le Helix « tourne tout seul dans la poudre en petits et moyens virages » et se révèle très agréable en terrain accidenté. Mais ses facilités en FSBC ne l’aident pas en comportement freeride pur, « on trouve rapidement les limites dès que l’on va vite », dira un testeur. Par contre, ceux qui se font plaisir sans aller à mach 2 seront comblés, le Hélix est le ski parfait pour cruiser en profonde, aussi bien en switch qu’en normal ! Pour qui ? Pour les freestylers qui veulent un ski pour se mettre au hors-piste. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE 17 NC



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ski Labo numéro 10 2008 Page 1Ski Labo numéro 10 2008 Page 2-3Ski Labo numéro 10 2008 Page 4-5Ski Labo numéro 10 2008 Page 6-7Ski Labo numéro 10 2008 Page 8-9Ski Labo numéro 10 2008 Page 10-11Ski Labo numéro 10 2008 Page 12-13Ski Labo numéro 10 2008 Page 14-15Ski Labo numéro 10 2008 Page 16-17Ski Labo numéro 10 2008 Page 18-19Ski Labo numéro 10 2008 Page 20-21Ski Labo numéro 10 2008 Page 22-23Ski Labo numéro 10 2008 Page 24-25Ski Labo numéro 10 2008 Page 26-27Ski Labo numéro 10 2008 Page 28-29Ski Labo numéro 10 2008 Page 30-31Ski Labo numéro 10 2008 Page 32-33Ski Labo numéro 10 2008 Page 34-35Ski Labo numéro 10 2008 Page 36-37Ski Labo numéro 10 2008 Page 38-39Ski Labo numéro 10 2008 Page 40-41Ski Labo numéro 10 2008 Page 42-43Ski Labo numéro 10 2008 Page 44-45Ski Labo numéro 10 2008 Page 46-47Ski Labo numéro 10 2008 Page 48-49Ski Labo numéro 10 2008 Page 50-51Ski Labo numéro 10 2008 Page 52-53Ski Labo numéro 10 2008 Page 54-55Ski Labo numéro 10 2008 Page 56-57Ski Labo numéro 10 2008 Page 58-59Ski Labo numéro 10 2008 Page 60-61Ski Labo numéro 10 2008 Page 62-63Ski Labo numéro 10 2008 Page 64-65Ski Labo numéro 10 2008 Page 66-67Ski Labo numéro 10 2008 Page 68-69Ski Labo numéro 10 2008 Page 70-71Ski Labo numéro 10 2008 Page 72-73Ski Labo numéro 10 2008 Page 74-75Ski Labo numéro 10 2008 Page 76-77Ski Labo numéro 10 2008 Page 78-79Ski Labo numéro 10 2008 Page 80-81Ski Labo numéro 10 2008 Page 82-83Ski Labo numéro 10 2008 Page 84-85Ski Labo numéro 10 2008 Page 86-87Ski Labo numéro 10 2008 Page 88-89Ski Labo numéro 10 2008 Page 90-91Ski Labo numéro 10 2008 Page 92