Ski Labo n°10 2008
Ski Labo n°10 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de 2008

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Free Presse

  • Format : (235 x 300) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 42,3 Mo

  • Dans ce numéro : tests 2008... 200 skis et chaussures.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
NIcOLAS JOLy F R E E S T Y L E Grosse session pow pow entre les sommets de Villaroger et les Arandelières. Une chose est sûre, on n’a pas manqué de neige sur le domaine de Paradiski l’hiver dernier ! 32\S K I L A B O\LE NEWS GRATUIT DU MATOS SKI NUMERO 1 0 FAT : en de s s ou s de 1 0 4 A u pAT in, ç A ne m’i n T é r e s s e pA s ! Blizzard III Titan Kent Kreitler Pro IQ Dynastar III Legend Pro XXL Extrem III Big Chief K2 III Hellbent Nordica III Blower Salomon III Rocker
F A T BLIZZARD TITAN KENT KREITLER PRO IQ III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 191 cm (taille unique)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 135 119 125• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 899 Dans le catalogue Le pro model du rider américain Kent Kreitler bénéficie de la construction sandwich IQ à noyau bois bien solide et renforts Titanium. Avec le système de fixations coulissantes qui s’intègre parfaitement à la construction du ski. Sur la neige Défini comme un « gros gun de poudre » par nos testeurs, le ski de KK a énormément plu en grosse poudre. Solide, il est très efficace dans toutes les configurations que l’on peut rencontrer en freeride. À grande vitesse, il reste très stable, bien en surface et relativement confortable en neige irrégulière. Le retour sur piste est beaucoup moins fun. D’un autre côté, en 191 cm de long et 119 mm au patin, faut avoir les cuisses pour le maintenir en courbes, n’est pas Kent Kreitler qui veut. Pas de miracle donc, sur le dur, c’est la punition. Restez plutôt dans les coins gavés de neige, comme le disent nos riders : « uniquement pour du gros freeride version Alaska ». Pour qui ? Pour tous les freeriders exclusifs, costauds et bien énervés qui ont de bonnes cuisses, comme Mister Kreitler. Et un hélico aussi ? COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE K2 HELLBENT III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 179 cm (169/179)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 150 122 141• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 699 Dans le catalogue Nouveau venu dans la gamme Factory, le Hell Bent est un ski à rocker. Terme emprunté au surf, le rocker désigne la courbure de la planche : le ski réagit de la même façon, en repoussant la neige. Sur la neige Idée reçue numéro un avec les skis à rocker : ça ne marche qu’en poudre. « Faux », diront nos testeurs, sur le Hell Bent en tout cas, qui a montré de belles aptitudes dans d’autres domaines, comme le park. Dans un mètre de poudre, pas besoin de vous faire un dessin, c’est souple, ça porte énormément, ça déjauge immédiatement, c’est parfait en réception, on peut prendre du speed. Bref, un ski d’enfer en grosse poudre, avec lequel « on a de nouvelles sensations ». Mais là où ça devient vraiment intéressant, c’est que même avec juste 10 cm de fraîche, « c’est de la boucherie ». Une réussite sur tous les plans. Pour qui ? Pour tous ceux qui cherchent la facilité en peuf, quel que soit leur gabarit. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE 58 23 DYNASTAR LEGEND PRO XXL III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 194 cm (taille unique)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 132 109 122• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 699 Dans le catalogue Le chef de file de la gamme Legend. Pour alléger la structure, les couches de fibres et le noyau sont réduits au minimum aux endroits qui subissent le moins de pression, alors que les endroits stratégiques sont renforcés. Sur la neige Fidèle à l’impression qu’il avait laissée l’an dernier, le Pro XXL a été perçu comme un véritable « avion de chasse ». Un testeur l’a défini comme « un ski alpin-fat, idéal dans des conditions de neige parfaite ». On n’en attendait pas moins de la part d’un ski « Made in Chamonix ». Très stable, confortable à grande vitesse, « c’est un bon ski de derby », tant que la neige est bonne. Dès que les conditions changent, que la neige devient plus lourde, le ski devient vite inconfortable : « le talon est trop rigide et la spatule n’absorbe pas assez le terrain ». Rien de grave non plus, si le pilote a le niveau requis. Vous l’aurez compris, c’est un ski à avoir dans son quiver et à sortir les jours où ça pose ! Pour qui ? Rider énervé, puissant, de plus de 75 kg qui cherche une seconde paire « powder only ». COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE NORDICA BLOWER III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 193 cm (185)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 139 110 129• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 799 Dans le catalogue Noyau stable en bois dur pour ce Blower, « qui vous portera presque sans effort en poudreuse, quelle que soit la profondeur de neige ». Sur la neige Jamais la notion de big mountain n’aura aussi bien porté son nom : « le Blower est très maniable en poudreuse et déjauge très bien ». Véritable coup de coeur des testeurs qui ne lui ont trouvé que des qualités ! « Les lignes de cotes, le flex, la courbe, tout est parfait. Respect ! » Le ski est très tolérant, agressif quand il faut, stable à grande vitesse. Dès que l’on est sur de la neige fraîche ou trafolée, « le ski gomme tout sur son passage et reste bien en surface ». Et cerise sur le gâteau, il se révèle très bon en freestyle, une qualité qui en fait plus un FSBC qu’un pur freeride. « Une belle réussite pour Nordica que l’on n’attendait pas sur ce créneau ». Pour qui ? Freerider tendance aérienne de bon niveau. Entre 65 et 100 kg. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE 41 29 EXTREM BIG CHIEF III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 192 cm (taille unique)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 140 104 120• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 799 Dans le catalogue Inchangé depuis l’année dernière (même pas la déco !), le Big Chief est toujours le top de gamme freeride de la marque suédoise. Sur la neige Première impression après test : « le contact ski/neige est incroyable ! » Le Big Chief est très stable à bonne vitesse et se montre très sain dans les grands turns en neige profonde, conséquence bénéfique du swallow tail. Pour faire des virages plus serrés, le ski demandera plus de travail. Dans les terrains plus irréguliers, « il absorbe bien le relief, le ski colle à la neige », dira un des testeurs. Sur piste, on sent que ce n’est pas son programme, il manque de précision dans les petits et moyens rayons. Le Big Chief est parfait pour profiter de la neige et de la montagne, et cruiser tranquillement dans des grandes pentes et dans la peuf. Pour qui ? Skieur technique, à partir de 75 kg, qui veut un ski tranquille pour la peuf et le tout terrain. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE SALOMON ROCKER III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 192 cm (taille unique)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 147 127 137• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 700 Dans le catalogue Salomon paye cette année son ski à rocker, sobrement baptisé... Rocker. Une seule taille, 192 cm, des lignes de cotes généreuses, une construction solide. Sur la neige Le Rocker est, selon nos testeurs, « un ski indispensable dans son quiver ». Autrement dit, vous ne le sortirez peut-être pas souvent dans l’hiver, mais quand la peuf sera là, vous laisserez sur place tous les autres skieurs, verts de jalousie ! Ski léger pour sa taille, il est « exceptionnel en réceptions dans la poudre » et excellent sur neige transformée. Il est dans l’ensemble moins exclusif que le Hell Bent, notamment dans les passages sur neige durcie. Sur piste, ça reste skiable, mais ne cherchez pas à tailler de la courbe, les conduites dérapées seront encore le moyen le plus sûr pour le piloter sur ce terrain. Un seul bémol : à quoi sert le renfort plastique sur le tail s’il n’est pas amovible ? Pour qui ? Ceux qui cherchent un comportement de swallow avec des skis. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FREERIDE SKI LABO NUMERO 10\LE NEWS GRATUIT DU MATOS SKI\33 27 48,5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ski Labo numéro 10 2008 Page 1Ski Labo numéro 10 2008 Page 2-3Ski Labo numéro 10 2008 Page 4-5Ski Labo numéro 10 2008 Page 6-7Ski Labo numéro 10 2008 Page 8-9Ski Labo numéro 10 2008 Page 10-11Ski Labo numéro 10 2008 Page 12-13Ski Labo numéro 10 2008 Page 14-15Ski Labo numéro 10 2008 Page 16-17Ski Labo numéro 10 2008 Page 18-19Ski Labo numéro 10 2008 Page 20-21Ski Labo numéro 10 2008 Page 22-23Ski Labo numéro 10 2008 Page 24-25Ski Labo numéro 10 2008 Page 26-27Ski Labo numéro 10 2008 Page 28-29Ski Labo numéro 10 2008 Page 30-31Ski Labo numéro 10 2008 Page 32-33Ski Labo numéro 10 2008 Page 34-35Ski Labo numéro 10 2008 Page 36-37Ski Labo numéro 10 2008 Page 38-39Ski Labo numéro 10 2008 Page 40-41Ski Labo numéro 10 2008 Page 42-43Ski Labo numéro 10 2008 Page 44-45Ski Labo numéro 10 2008 Page 46-47Ski Labo numéro 10 2008 Page 48-49Ski Labo numéro 10 2008 Page 50-51Ski Labo numéro 10 2008 Page 52-53Ski Labo numéro 10 2008 Page 54-55Ski Labo numéro 10 2008 Page 56-57Ski Labo numéro 10 2008 Page 58-59Ski Labo numéro 10 2008 Page 60-61Ski Labo numéro 10 2008 Page 62-63Ski Labo numéro 10 2008 Page 64-65Ski Labo numéro 10 2008 Page 66-67Ski Labo numéro 10 2008 Page 68-69Ski Labo numéro 10 2008 Page 70-71Ski Labo numéro 10 2008 Page 72-73Ski Labo numéro 10 2008 Page 74-75Ski Labo numéro 10 2008 Page 76-77Ski Labo numéro 10 2008 Page 78-79Ski Labo numéro 10 2008 Page 80-81Ski Labo numéro 10 2008 Page 82-83Ski Labo numéro 10 2008 Page 84-85Ski Labo numéro 10 2008 Page 86-87Ski Labo numéro 10 2008 Page 88-89Ski Labo numéro 10 2008 Page 90-91Ski Labo numéro 10 2008 Page 92