Ski Labo n°10 2008
Ski Labo n°10 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de 2008

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Free Presse

  • Format : (235 x 300) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 42,3 Mo

  • Dans ce numéro : tests 2008... 200 skis et chaussures.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
F R E E S T Y L E NIcOLAS jOLy Stéphane Vaillant, toujours présent quand il faut envoyer du lourd. Ici en pleine session backcountry sur le domaine des Arcs. 26\S K I L A B O\LE NEWS GRATUIT DU MATOS SKI NUMERO 1 0 FSBC : plein de BonneS raiSonS de Sortir du park 4FRNT III VCT Amplid III Teddy Driver Armada III ARV Black Crows III Navis Blizzard III Big Akira Dynamic III Slayer 2.1 Dynastar III Big Trouble Faction III 3.Zero Fischer III Misfit Force III Rebel Hammer III PSM 2 Head III Mojo 90 Movement III Baggy Nordica III Enforcer Rossignol III Scratch Brigade Salomon III Teneighty Gun Scott III P4 Scott III Punisher Völkl III Bridge
F R E E S T Y L E BaCkCountrY 4FRNT VCT III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 189 cm (168/175/182)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 134 108 126• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 599 Dans le catalogue Le pro model du Canadien Vincent Dorion gagne deux longueurs cette saison, 168 et 189 cm. Il est toujours construit avec leur noyau bois le plus solide. Sur la neige Nos testeurs n’ont pas été déçus par le VCT, un des plus larges de la catégorie, mais finalement jugé assez polyvalent. Un peu laborieux sur piste (on préfèrera les conduites dérapées aux virages coupés), on comprend qu’il lui faut de l’espace et surtout de la profondeur. Dès les premiers mètres en poudreuse, on découvre un autre ski : il déjauge très vite, il est très stable, on dirait presque un pur freeride ! Côté FS, il est très joueur, « le pop est excellent, on saute partout ! », dira un testeur. Très tolérant dans les réceptions, on a été séduit par son comportement en switch, pratiquement irréprochable. Pour qui ? Pour un rider bon à confirmé, « qui habite à Whistler ! ». 100% pow pow et FS. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FSBC BLACK CROWS NAVIS III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 186,4 cm (175,7)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 133 103 124• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 559 Dans le catalogue Le ski BC de la jeune marque de Camille Jaccoux et Bruno Compagnet bénéficie d’une construction sandwich avec noyau bois enveloppé de plusieurs couches de fibres de verre. Sur la neige Le Navis rassemble tout ce qu’on peut attendre d’un ski de backcountry : des qualités exceptionnelles dans les neiges profondes, un bon comportement en freestyle et assez de polyvalence pour être agréable sur piste. Dans la peuf, la spatule fait des merveilles, le ski reste bien en surface et aime tracer de belles courbes à pleine balle. En freestyle, il tolère sans problème les grosses réceptions, mais aurait pu être un poil plus maniable selon nos testeurs. Mais un rider assez physique saura tourner dans tous les sens sans trop se poser de questions. Côté piste, il marche bien, avec une préférence pour les grands rayons de courbes. Pour sa première année, Black Crows débarque directement dans la cour des grands ! Pour qui ? Un rider puissant ou lourd typé FR qui désire plus d’accessibilité en freestyle backcountry. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FSBC 28 23 AMPLID TEDDY DRIVER III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 183 cm (191)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 136 107 126• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 619 Dans le catalogue Le promodel de Teddy Berr, freeskier mi-Germain, mi-Ricain. Des mensurations généreuses, une construction avec noyau bois ultra-léger pour ce ski 100% off piste. Sur la neige 107 mm au patin, c’est « powder only ». Sa spatule de 136 mm déjauge facilement et le ski reste bien en surface : même après une réception avec de la neige sous les aisselles, le ski ressort sans trop forcer. Dans des neiges irrégulières, le Teddy Driver passe bien, il écrase tout sur son passage. Dans un park, un puissant rider avec des cuisses en acier saura le faire tourner en l’air, mais les plus légers auront du mal, surtout vues les tailles proposées, 183 et 191 cm. Un ski 100% grands espaces avec neige en quantité : dans ces conditions, le Teddy Driver contentera plus d’un rider. Pour qui ? Un rider puissant cherchant un ski de BC performant. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FSBC BLIZZARD BIG AKIRA III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 185 cm (171/178/192)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 130 105 120• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 849 Dans le catalogue Ce ski shapé pour Akira Sasaki, à l’origine skieur alpin japonais, est le second plus large de toute la gamme Blizzard. Il est équipé du système de fixation IQ Freeski System, qui permet de régler très simplement le centrage. Sur la neige Qualité rare, le Big Akira est « excessivement stable, sans pour autant être sans vie : il se comporte très bien dans la ligne de pente, l’impression de sécurité est absolue ». Dès qu’on rentre sur son terrain de jeu, la pow pow, il est idéal, « ce ski vous pousse à rider plus vite, avec d’excellentes sensations sous les pieds ». Pour ce qui est du comportement en freestyle, le Big Akira est tolérant dans les réceptions et plutôt léger (par rapport à son gabarit), donc assez maniable. S’il fallait lui trouver un point noir, ce serait la difficulté à faire varier les rayons sur le dur. Mais ce n’est pas son programme. Pour qui ? Skieur tout terrain amateur de grandes courbes, grandes vitesses, gros vols, grands espaces, quoi ! COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FSBC NC 30 ARMADA ARV III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 175 cm (165/185)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 125 92 114• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 569 Dans le catalogue « Si vous ridez partout dans la montagne et dans le park à l’occasion, ce ski est pour vous », dixit Armada. Sur la neige Avec de telles mensurations, l’ARV ne peut qu’aimer la poudreuse. Une affirmation confirmée par nos testeurs, « on peut faire ce que l’on veut avec, le ski se déforme facilement et permet d’envoyer de gros tricks en poudreuse ». Souple comme il faut, il aime faire varier les rayons de courbes, à condition de ne pas trop le brusquer : à grande vitesse il trouve sa limite et les spatules risque de taper. Mais c’est là son seul défaut, il se comporte bien en ride en profonde, il est léger et maniable dans les tricks, tolérant dans les grosses réceptions... Bref tout ce que l’on demande à un ski de backcountry. Pour qui ? Un rider pas trop énervé qui veut s’amuser partout. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FSBC DYNAMIC SLAYER 2.1 III• LONGUEUR TESTÉE [DISPONIBLES] : 183 cm (174/192)• LIGNES DE COTES (en mm)• RAYON (en m) 126,5 103 118,5• PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 379 Dans le catalogue Le plus fat des Dynamic se destine au backcountry et au park. Sur la neige « Trop cool à skier, il est avant tout super à l’aise dans le park », rapportera un des testeurs. Beaucoup plus réactif que son petit frère le 2.2, on peut sans hésiter se mettre des gros tirs, le ski assure des réceptions tolérantes. Il est maniable, solide et « passe aussi bien sur les tables que sur les rails ». Dès que la neige se fait plus profonde, on sent tout son potentiel, ça déjauge sans forcer, ça réceptionne bien et c’est bien équilibré en l’air. Oubliez néanmoins les trop grandes vitesses et les neiges irrégulières, « le ski bouge trop sous les pieds et n’absorbe pas très bien les mouvements de terrain », remarquera un des testeurs. À laisser dans le park et pour les sessions kicker dans la peuf. C’est probablement le meilleur rapport qualité/prix de la catégorie. Pour qui ? Pour tout faire dans le park et en BC. COMPORTEMENT ALPIN COMPORTEMENT FSBC SKI LABO NUMERO 10\LE NEWS GRATUIT DU MATOS SKI\27 NC 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ski Labo numéro 10 2008 Page 1Ski Labo numéro 10 2008 Page 2-3Ski Labo numéro 10 2008 Page 4-5Ski Labo numéro 10 2008 Page 6-7Ski Labo numéro 10 2008 Page 8-9Ski Labo numéro 10 2008 Page 10-11Ski Labo numéro 10 2008 Page 12-13Ski Labo numéro 10 2008 Page 14-15Ski Labo numéro 10 2008 Page 16-17Ski Labo numéro 10 2008 Page 18-19Ski Labo numéro 10 2008 Page 20-21Ski Labo numéro 10 2008 Page 22-23Ski Labo numéro 10 2008 Page 24-25Ski Labo numéro 10 2008 Page 26-27Ski Labo numéro 10 2008 Page 28-29Ski Labo numéro 10 2008 Page 30-31Ski Labo numéro 10 2008 Page 32-33Ski Labo numéro 10 2008 Page 34-35Ski Labo numéro 10 2008 Page 36-37Ski Labo numéro 10 2008 Page 38-39Ski Labo numéro 10 2008 Page 40-41Ski Labo numéro 10 2008 Page 42-43Ski Labo numéro 10 2008 Page 44-45Ski Labo numéro 10 2008 Page 46-47Ski Labo numéro 10 2008 Page 48-49Ski Labo numéro 10 2008 Page 50-51Ski Labo numéro 10 2008 Page 52-53Ski Labo numéro 10 2008 Page 54-55Ski Labo numéro 10 2008 Page 56-57Ski Labo numéro 10 2008 Page 58-59Ski Labo numéro 10 2008 Page 60-61Ski Labo numéro 10 2008 Page 62-63Ski Labo numéro 10 2008 Page 64-65Ski Labo numéro 10 2008 Page 66-67Ski Labo numéro 10 2008 Page 68-69Ski Labo numéro 10 2008 Page 70-71Ski Labo numéro 10 2008 Page 72-73Ski Labo numéro 10 2008 Page 74-75Ski Labo numéro 10 2008 Page 76-77Ski Labo numéro 10 2008 Page 78-79Ski Labo numéro 10 2008 Page 80-81Ski Labo numéro 10 2008 Page 82-83Ski Labo numéro 10 2008 Page 84-85Ski Labo numéro 10 2008 Page 86-87Ski Labo numéro 10 2008 Page 88-89Ski Labo numéro 10 2008 Page 90-91Ski Labo numéro 10 2008 Page 92