Siyonaj n°4 oct/nov 2011
Siyonaj n°4 oct/nov 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de oct/nov 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Association Siyonaj

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : la Miss des Miss... Corinne Coman.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
OEIL 2MOY PRÊT À PORTER FÉMININ Olivier Gane : Je viens d’une filière technicocommerciale et j’ai été directeur de magasin pendant 9 ans à Paris. Ensuite, j’ai eu l’opportunité de revenir en Guadeloupe. Il fallait que je trouve une activité, de préférence entrepreneuriale : c’est une tradition familiale. SJ : Comment en es-tu venu à la mode ? OG : Mon père a un commerce de bazar et d’électricité à Pointe à Pitre. Alors que je lui cherchais des fournisseurs, j’en ai rencontré dans le prêt-à-porter. Au fur et à mesure, je me suis intéressé à l’univers de SIYONAJ MAGAZINE - P.10 oct - nov 2011 POINTE A PITRE : Boulevard legitimus - Rue Félix Eboué Ytá{|ÉÇ| LE MAGASIN de prêt- à-porter Fashionistas la mode, aux prix pratiqués, alors qu’à la base je n’y existe depuis peu de temps, situé Boulevard Légitimus à Pointe-à-Pitre. Son ce local commercial, très bien placé, à Pointe-a-Pitre. étais pas particulièrement sensible. J’ai pu donc avoir gérant, Olivier Gane nous présente son SJ : Quel est le concept de Fashionistas ? parcours et en détaille le concept. OG : Essentiellement de la mode « made in Italy ». Siyonaj : Quel est ton parcours ? Nous avons également les yeux tournés vers toutes les capitales de la mode : Milan, Paris, Londres, etc. OEIL 2MOY SJ : As-tu rencontré des difficultés ? OG : De la lenteur administrative surtout ! Ensuite, les banques n’ont pas forcément confiance en nous : c’est très difficile d’être soutenu et d’avoir des prêts alors que le crédit fournisseur dans le prêt-à-porter n’existe plus. SJ : Comment fais-tu connaître ton magasin ? OG : Nous avons une page Facebook qui présente le magasin, ses activités et les nouvelles collections,
TEL : 0690 53 87 32 OG : Avoir confiance en soi car cela demande beaucoup de ressources mentales ! Le créateur doit bien éplucher son idée, connaître son marché et bien sûr réunir les fonds nécessaires pour RÉGION : GUADELOUPE áàtá fàÉÜx nous faisons beaucoup de shooting (ndlr : prises de SJ : Faudrait-il que le magasin suive la vue) que l’on met en ligne et nous participons à des tendance ou qu’il mise plutôt sur les soirées, comme le défilé de mode au Tresis. Nous indémodables ? avons créé un flyer distribué à 10 000 exemplaires. Nous sommes présents sur beaucoup d’événements : OG : Il vaut mieux s’inspirer des tendances de la nous avons notamment habillé des filles de « Miss planète mode pour présenter ce qui se fait de mieux, International Contest Guadeloupe ». Nous souhaitons mais il pourrait aussi proposer des classiques comme nous faire connaître au maximum. les tee-shirts, ou les tops de couleurs, indémodables en Guadeloupe. SJ : As-tu un conseil à donner quelqu’un qui souhaite monter une entreprise ? SJ : Un mot à tes clientes ? OG : Elles ne seront pas déçues : notre slogan c’est « So sweetie, so sexy, so fashionistas » ! De la mode plutôt italienne, à prix doux mais sexy, s’adressant aussi démarrer son activité. bien à la fashion addict qu’à la femme classique. fÉ áãxxà|x ? áÉ áxåç ? áÉ ytá{|ÉÇ|áàtá 4 SIYONAJ MAGAZINE - P.11 oct - nov 2011



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :