Signé Barrière n°6 jun à nov 2013
Signé Barrière n°6 jun à nov 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de jun à nov 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : O2C

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 8,1 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... Patrice Palacio est un pétrisseur d'ardeurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
news news LinnCurrie 111111111)1101111111:-.-, bar à chats félins pour l'autre Le bar à chats est une idée japonaise. Depuis la fin des années 1990, passée par l'Autriche, la Russie et l’Angleterre, là voilà arrivée à Paris. Elle est devenue le projet un peu "chafouilleux" de la jeune Margaux Gandelon, une amoureuse des animaux, qui a réussi à réunir 40 000 euros grâce à un appel aux dons afin de l’aider à ouvrir le tout premier lieu dans lequel des chats et des consommateurs s'échangent de simples et gros câlins réciproquement décontractants. Le concept est simple  : un verre ou/et un encas en profitant de l’affection spontanée de petits chats qui sont là. Car tout, bien sûr, est dans le ronronnement des chats. Expert ès gouttières et pedigrees soyeux, le vétérinaire Jean-Yves Gauchet n'hésite pas à évoquer les bienfaits de cette "ron-ron thérapie", dont la version française est, selon lui, plus "attentive" que d'autres au bien-être des animaux. Il n'empêche  : la Société protectrice des animaux (SPA) veille. Ce bar à chats - atypique - doit ouvrir à Paris fin septembre et proposera, en plus des « miaous » délicats, des chocolats chauds à l’ancienne et des pâtisseries généreuses. « Le Café des chats » - puisqu'il a déjà sa niche - devrait s’implanter dans le Quartier du Marais. La SPA ne dit pas non. Le bailleur sera-t-il chat-ritable ? fourchette la dame de pique Je suis utilisée par le monde entier plusieurs fois par jour, ma silhouette fait rêver les plus belles sirènes de la planète, je suis byzantine et royale de naissance, je dois mon introduction à la Cour de France à la grande Catherine de Médicis, les plus chics de mes copines ont tatouées dans le bas de la croupe les initiales de leurs illustres propriétaires et je me fais appeler aussi bien tenedor, garfo, ou encore forchetta suivant mes différents voyages au quatre coin du globe…. Je suis, je suis la FOURCHETTE bien sûr ! Et si aujourd’hui je fais tant parler de moi, c’est parce que les temps modernes ont décidé de me relooker. Malgré mon siècle d’ancienneté, les nombreuses décennies n’ont eu de cesse de modifier mon anatomie. Je pensais être stable sur mes 4 jambes, mais voilà qu’une nouvelle tendance venue d’un géant suédois me pousse à en perdre une ! J’ai accepté l’or, l’argent, le bois, le plastique, les avions et autres excentricités sans me fatiguer… Mais cette patte en moins, n’est ce pas la modification de trop ? Merci de m’aimer pour ce que je suis, car je le vaux bien ! Votre Humble servante. 24 | été/Automne 2013 - SignéBarrière
news news automne prononcer (ô-to-n') Drôle de mot que cet automne qui a deux sens et deux genres. Un sens, dit "astronomique", dans la durée d'une année  : il s'étend du 20 septembre au 21 décembre. Et un sens "météo" qui, dans la perception des jours déclinants, le fait durer de la fin du mois d'août jusqu'à la mi-novembre et les premiers frimas. Mais cet automne est aussi un sacré luron. Ou... une sacrée luronne  : on peut en effet dire un ou une automne. Depuis des siècles, les grammairiens et autres gendarmes de l'orthographe, lassés de s'embrouiller dans des explications inappropriées, ont donc décrété que l'emploi du masculin se fait quand l'adjectif est placé devant  : "un bel automne". L'usage du féminin, lui, est réservé à l'adjectif placé derrière  : "une automne riante". Circulez ! Le temps de comprendre pourquoi n'y suffirait pas à compter les feuilles qui, une à une, tombent des arbres en cette étrange saison. Quant à savoir pourquoi un "m" et un "n", il faut regarder du côté du latin  : autumnus ou auctumnus, du verbe augere qui signifie augmenter, emplir. Autumnus était donc la saison qui emplit, celle des récoltes. Et c'est avec toutes ses jambes de "m" et de "n" que le mot a marché jusqu'à nous. Sans dilemme. À consulter  : www.louisg.net/Etymologie.htm#formle basilic Thaï l'autre roi du siam Dans les petites maisons des esprits qui accueillent les visiteurs au seuil de tous lieux publics ou privés en Thaïlande, il est toujours là, vert profond au milieu des offrandes, délicatement posé dans de fins raviers  : le basilic Thaï. Parfois débarrassé de sa nervure pourpre, parfois lié en un bouquet de brins surmontés de feuilles ovales à la forme fragile de pétales de rose. Pourtant, quelle énergie ! Quelle passion affirmée d'un soupçon de menthe et d'un trait d'anis en même temps que submergée de chlorophylle. Dans toute recette - salade, bouillon, sauté de légumes ou de chair légère au wok - il est le dernier convié. Pas seulement parce que sa couleur s'oxyde rapidement - surtout émincé pour la cuisson - mais parce qu'il devient âpre, astringent. Ajoutant un noir mystère à ce qui fait le miracle de son simple plaisir naturel. Les quatre lettres du mot Thaï signifient "libre". Ce basilic choisit sa liberté en l'offrant désormais à toutes les cuisines du monde. Simplement. Il est un roi quand celui de nos Suds européens est un prince. SignéBarrière - été/automne 2013 | 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 1Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 2-3Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 4-5Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 6-7Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 8-9Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 10-11Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 12-13Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 14-15Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 16-17Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 18-19Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 20-21Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 22-23Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 24-25Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 26-27Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 28-29Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 30-31Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 32-33Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 34-35Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 36-37Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 38-39Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 40-41Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 42-43Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 44-45Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 46-47Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 48-49Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 50-51Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 52-53Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 54-55Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 56-57Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 58-59Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 60-61Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 62-63Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 64-65Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 66-67Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 68-69Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 70-71Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 72-73Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 74-75Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 76-77Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 78-79Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 80-81Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 82-83Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 84-85Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 86-87Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 88-89Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 90-91Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 92-93Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 94-95Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 96-97Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 98-99Signé Barrière numéro 6 jun à nov 2013 Page 100