Signé Barrière n°5 mar/avr/mai 2013
Signé Barrière n°5 mar/avr/mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de mar/avr/mai 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : O2C

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 10 Mo

  • Dans ce numéro : talent... Bruce Toussaint, Bisounours ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
talents acupuncture Quand un Point fait tout dans "l'acupuncture pour les nuls" (*) le docteur agrégé de médecine nadia volf raconte comment ses aiguilles d'experte, qui fignolent d'indolores et minuscules bouts de pointes dans la peau, touchent aussi à l'âme du corps. ce livre passionnant tombe... à pique. ProPos recueillis Par Bruno seznec Deux ans de travail, de recherches et de références. Rien n'est nul dans cet ouvrage "L'Acupuncture pour les Nuls" que le Docteur Nadia Volf apporte à cette collection qui décidément sait mettre dans les livres ce qui mérite de s'y trouver. La science aussi peut raconter de belles et savantes histoires. Mais nulle part ailleurs. signé barrière - dès les premières pages vous aiguillez le lecteur - sans mauvais jeu de mots. Vous écrivez  : l'acupuncture est "une L'Acupuncture 4• Lt5 NUL,5...Y.•Mi.,,...11 !.=... « 4,• -,•Elt VC(, orl,..p.a.,FI., :•. magie scientifique". mais, pour convaincre les sceptiques, est-ce la meilleure définition ? docteur nadia Volf - Oui, je le crois. Vraiment. On peut dire "magique" à cause de l'efficacité exceptionnelle et rapide de l’acupuncture, à cause de ses effets souvent spectaculaires  : en activant un point sur le corps, on déclenche une cascade de réactions physiologiques qui conduisent à un effet thérapeutique. Donc c'est "magique" et, sans aucun doute aussi, "scientifique" car tous les effets de l’acupuncture - prouvés dans les faits - sont reproductibles, comme le démontrent autant la pratique clinique que les expériences. Ces modèles expérimentaux sont les mêmes que ceux mis en oeuvre pour contrôler l’efficacité des médicaments. l'acupuncture a la réputation d'être une discipline "élitiste", voire "de confort". et vous la présentez comme une possible médecine d'urgence ou de chaque instant... Elle n'est pas une alternative mais, dans les situations urgentes ou dans la vie quotidienne, elle s'impose comme un remarquable complément. Elle a un effet de soulagement immédiat. Bien sûr, il ne s'agit en aucun cas de remplacer les médicaments. Mais on peut soulager un symptôme douloureux ou une souffrance, comme, par exemple, les nausées et les vomissements post-opératoires, rapidement et efficacement en complément de la thérapie médicamenteuse. Il est prouvé que l’acupuncture accroît l’efficacité des médicaments, surtout des antalgiques, et permet de diminuer significativement leur dosage et d’éviter leurs effets secondaires. et leurs frontières, leurs limites... Eh bien, justement. Pour les franchir ou les maintenir ces limites, il s'agit d'aider l'organisme à mobiliser ses forces, en sollicitant les propres mécanismes de défenses de l’organisme. Ainsi les 74 | Printemps 2013 - SignéBarrière
talents points d'acupuncture stimulent les centres du système nerveux central qui sont en charge des fonctions vitales  : par exemple, le point d'acupuncture situé sous le nez agit sur le tronc cérébral qui est le centre de la régulation artérielle. On peut donc, de la seule pression d'un doigt ou du placement d'une aiguille, stopper un évanouissement ou un état de choc. il y a l'immédiat, le long terme et le temps qui passe. Face aux addictions (drogues, médicaments, tabac, alcool) l'acupuncture apparaît souvent comme un ultime recours. C'est vrai. Mais ne la considérer que comme une arme parmi d'autres dans un arsenal est une erreur. L’acupuncture participe à rétablir un système dont le dysfonctionnement s'est installé dans le corps. Dans le cas d’addictions l’acupuncture a un effet relaxant, antalgique, mais elle aide aussi à rétablir la sensibilité des neurones. et si on vous dit que cela paraît un peu...compliqué ? Ma réponse, c'est  : oui et non. Pas compliqué à comprendre, car il s’agit d’une science millénaire, maîtrisée, transmise et approuvée par des générations de nos ancêtres. Et compliqué parce que la simple stimulation d’un point d’acupuncture implique des réactions physiologiques complexes de notre organisme. oui, mais... ca suffit ? En tous cas, ça s'explique. La précision est le mot-clé  : car l’acupuncture demande à la fois la précision et le regard global sur l’organisme. Une vieux proverbe dit  : « Un mauvais médecin voit le symptôme et le soulage ; un bon médecin trouve la cause de la maladie et la guérit ; un excellent médecin anticipe la fragilité dans l’organisme avant le développement de la maladie et la prévient ». Finalement le meilleur des médecins est en chacun de nous ? L’arsenal des techniques d’acupuncture est vaste  : il n’implique pas uniquement la stimulation des points par l’aiguille. Il utilise aussi la pression des doigts. Évidemment, il ne s’agit pas de remplacer le médecin, ni de faire de l’automédication. Mais en cas de besoin, la connaissance de quelques points d’acupuncture permet de soulager les petits maux quotidiens (par exemple, un mal de tête ou un saignement du nez) et même d’intervenir en situation d’urgence, le temps d'attendre les secours. Quelle est la question la plus agaçante à laquelle vous n'aimez pas répondre ? Ah ! Sans doute celle que vous ne m'avez pas encore posée  : " Et vous croyez vraiment que ça marche ? " La réponse est limpide  : après 25 000 travaux scientifiques publiés dans les plus grandes revues internationales, après la reconnaissance de l'acupuncture par l’Organisation Mondiale de la Santé et par l’Académie de Médecine Française, personne ne peut douter de son efficacité. (*) L'Acupuncture pour Les Nuls, First Editions - XO Editions - 22,95 euros 400 pages - Collection  : Pour les Nuls de brindilles, en aiGuilles Elle voulait danser. Des époques, des circonstances et des écorchures qu'elle a librement racontées dans un livre plein de retenues russes (*) ont fait d'elle une éminente agrégée en neuropharmacologie, spécialiste désormais accompagnée d'une réputation internationale, écrivain, acharnée à la transmission de ce qu'elle a découvert et ne cesse encore de développer. Dans un laboratoire d'Orsay près de Paris jusqu'à Sans Francisco. Et au bout d'autres océans. La ballerine a posé la médecine dans sa vie ; avec la même et simple manière qu'elle glissait sa paire de chaussons de danse dans un mince sac de toile. Pourquoi mince ? Pour les sentir toujours là, bien présents. Le réel en même temps que l'esprit. Et l'intensité. Nadia Volf a le goût de la thérapie. Pas seulement du soulagement ou de la guérison. Le mot est facile ? Tant pis  : elle pique comme on recoud des âmes ou des corps blessés. La petite fillle devenue jeune femme, major de l'université de médecine de Léningrad en 1984, bousculée dans les tourments d'un monde si grand, rayonne  : "La vie est un feu de brindilles qui étincellent." Elle sait de quoi elle parle. (*) "J'ai choisi la liberté", par Nadia Volf (2006, XO éditions) 300 p.SignéBarrière - Printemps 2013 | 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 1Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 2-3Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 4-5Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 6-7Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 8-9Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 10-11Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 12-13Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 14-15Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 16-17Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 18-19Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 20-21Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 22-23Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 24-25Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 26-27Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 28-29Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 30-31Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 32-33Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 34-35Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 36-37Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 38-39Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 40-41Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 42-43Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 44-45Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 46-47Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 48-49Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 50-51Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 52-53Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 54-55Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 56-57Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 58-59Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 60-61Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 62-63Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 64-65Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 66-67Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 68-69Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 70-71Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 72-73Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 74-75Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 76-77Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 78-79Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 80-81Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 82-83Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 84-85Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 86-87Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 88-89Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 90-91Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 92-93Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 94-95Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 96-97Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 98-99Signé Barrière numéro 5 mar/avr/mai 2013 Page 100