Signé Barrière n°2 mar/avr/mai 2012
Signé Barrière n°2 mar/avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de mar/avr/mai 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : O2C

  • Format : (200 x 260) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : dossier spécial pour les 100 ans de Lucien Barrière Hôtels et Casinos.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
Talents Boutique COS, rue de Grenelle à Paris Le 16 mars 2007, le groupe ouvre la première boutique COS à Londres sur Régent Street, où sont aussi les studios de création de la marque. Des pièces faciles à mixer du matin au soir et beaucoup de petits chiffres en « 9 » - débardeur à 19e, pulls à 49e, robe à 59 e - trouvent tout de suite leur clientèle. Les collections, très influencées par les lignes pures et la quête de fonctionnalité de designers suédois comme Arne Jacobsen, sont commerciales, à l’écoute des tendances, mais avec un mélange de minimalisme et d’inventivité très reconnaissable. Jouer sur les contrastes et les proportions, c’est « LA » patte de COS. 80% de la production est réalisée en Europe, le reste en Asie. La marque sous-traite toutes les étapes de production en s’appuyant sur la solidité économique du Groupe et sur son circuit de distribution. Le stock, important, est très souvent renouvelé. À l’inverse d’H&M, qui multiplie les collaborations avec KarlLagerfeld, Madonna, Sonia Rykiel ou Jimmy Choo, COS ne s’appuie pas sur des people ou des mannequins connus, mais édite un catalogue comme un magazine de mode à chaque collection, prête ses vitrines aux bloggeuses, photographes et illustratrices les plus pointues du moment, et met en avant des valeurs très suédoises  : la marque s’engage à ne pas utiliser de vraie fourrure, à n’acheter que du cuir venant d’animaux élevés pour leur viande, et à respecter la charte des droits de l’enfant de l’ONU, les conventions internationales du travail et les normes environnementales en vigueur. Une vraie éthique et un vrai style. COS  : 4 rue des Rosiers 75004 Paris ; 60-62 rue de Passy 75016 Paris ; 3 rue de Grenelle 75007 Paris (femme uniquement) ; 68 rue Montmartre 75002 Paris (homme, femme et enfant) et aussi à Bordeaux, Toulouse, Marseille et Strasbourg. e-shop  : www.cosstores.com 58 printemps 2012 Signé Barrière
talents COS (Collection of Style), theupmarket brand of Swedish giant H&M, continues to attract fashionistas in their droves from all over the world. And for good reason. Stylish collections, quality fabrics, refined cuts, good finishes and sophisticated details, all very much of the moment, make this brand the epitome of slow fashion, timeless... and affordable. Let's take a look at the history and values of a very young brand that today has all the style of one of the greats. Time was, pre 2009, when women who went to London or Brussels would inevitably come back with the perfectly cut soft cashmere jersey or little black dress from COS that had us all green with envy, even if we were convinced they were lying shamelessly when they told us the low price they had paid. 3 years on, one fine Saturday afternoon at COS on rue des Rosiers in Paris, women of allages are crowding round the rails displaying the new 2012 Spring-Summer collection, more minimalist than trendy. While they besiege the fitting rooms, their men-friends sit comfortably in armchairs in the centre of the shop reading design magazines while they wait. Because this is another of the strengths of COS. Its ability to create a setting to match the collections, with refined but welcoming spaces, a hip and moodfriendly soundtrack. It has pitched itself neatly between the luxury brands and the high street. A young Swedish entrepreneur, Erling Persson, paved the way when he came home from the US in the early 1940s with the idea of selling women’s fashion at unbeatable prices. And so H&M was born, and it has enjoyed global success ever since, with 2285 shops in 43 countries and more than 75,000 employees worldwide. In the early 2000s, the brand’s Swedish teams decided to stepup their basic concept of offering accessible high-street fashion by taking on the mid-range/upmarket sector and targeting customers wanting cashmere, leather jackets and brushed cotton trench-coats, but who were unwilling to blow their whole salary on them. On March 16 th, 2007, the group opened its first London COS shop in Regent Street, where the brand’s design studios are also located. These pieces, easy to mix and match from morning to evening, with lots of low prices ending in « 9 » - singlet at € 19, jumper at € 49, dress at € 59 - quickly found a clientele. The collections, very much influenced by the pure lines and quest for functionality of Swedish designers such as Arne Jacobsen, are commercial and on-trend but with an instantly recognisable combination of minimalism and inventiveness. Playing on contrasts and proportions is the particular hallmark of COS. 80% of its garments are manufactured in Europe, the rest in Asia. The brand subcontracts all stages of production, relying on the group’s economic strength and on its distribution system. The stock, which is considerable, is changed frequently. In contrast with H&M, which has increasing collaborations with the likes of KarlLagerfeld, Madonna, Sonia Rykiel and Jimmy Choo, COS does not rely on celebrities or well-known models, but publishes a catalogue with every collection that is like a fashion magazine, loans its shop windows to the most out-there fashion bloggers, photographers and illustrators of the moment, and brandishes very Swedish values  : the brand is committed not to use real fur, to buy only leather from animals raised for their meat, and to respect the UN’s Charter for the Rights of the Child, international labour conventions and current environmental standards. A genuine ethic and a genuine style.t. Collection printemps-été 2012



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 1Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 2-3Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 4-5Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 6-7Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 8-9Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 10-11Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 12-13Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 14-15Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 16-17Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 18-19Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 20-21Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 22-23Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 24-25Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 26-27Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 28-29Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 30-31Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 32-33Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 34-35Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 36-37Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 38-39Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 40-41Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 42-43Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 44-45Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 46-47Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 48-49Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 50-51Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 52-53Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 54-55Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 56-57Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 58-59Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 60-61Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 62-63Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 64-65Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 66-67Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 68-69Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 70-71Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 72-73Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 74-75Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 76-77Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 78-79Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 80-81Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 82-83Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 84-85Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 86-87Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 88-89Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 90-91Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 92-93Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 94-95Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 96-97Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 98-99Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 100