Signé Barrière n°2 mar/avr/mai 2012
Signé Barrière n°2 mar/avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de mar/avr/mai 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : O2C

  • Format : (200 x 260) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : dossier spécial pour les 100 ans de Lucien Barrière Hôtels et Casinos.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
Talents w 1• Christophe Willem au Théâtre du Casino Barrière d'Enghien-les-Bains Emmanuel de Jorna 48 printemps 2012 Signé Barrière
Talents La nouvelle mise de Christophe Willem par Bruno Seznec Son troisième album, Prismophonic, est un succès depuis sa sortie voilà quatre mois. Celui qui fut l’Ovni du paysage musical français affirme la force de son univers dans la musique pop. Avec une tournée dans... les Casinos Barrière. Inattendu. Christophe Willem est là où on ne l’attend pas. Attention, nulle méprise  : il ne s’agit pas d’une question de ponctualité maltraitée version show biz faussement affairé, lunettes noires et escortes baraquées. Cet artiste marquant a simplement et avec élégance une subtile manière de surprendre et de séduire comme l’ont démontré ses deux millions de CD vendus, quatre NRJ Music Awards et une victoire de la musique décernée par le public. D’où vient l’étonnant talent de ce jeune homme qui vit en musique ? De sa vérité. De sa franchise. De sa volonté. Le voilà connu et reconnu  : il n’est plus seulement une voix. Première confidence  : « Il faut savoir tenir la boutique, emporter le public quand on est sur le set ». Il se reprend  : « Je veux dire sur la scène, pardon pour le jargon. » Christophe Willem n’a pas seulement le goût des mots, il en goûte le sens. La scène et toutes ces scènes qu’en deux ans de tournée, il a habitées. Ce jeune et déjà chevronné chanteur aux multiples facettes (sa reprise culte de « Sonny », « Double je », « Jacques a dit », le récent hommage spontané et bluffant seul au piano sur Europe 1 à l’annonce de la mort de Whitney Houston) vit la musique comme les morceaux d’une mosaïque, mais reste pourtant entier. Embarqué dans son envie de partager sa passion. Pour cela il a choisi, après une escale parisienne à L’Olympia le 22 mai 2012, de repartir en navigation dans les salles de spectacles des Casinos Barrière. Des salles qu’il connaît bien... Il se souvient avec un joli sourire avoir été « ouvreur » au Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Il raconte comment il accompagnait alors les spectateurs à leur place  : « Une salle de concert est un concentré de tant de sentiments. Il n’y a pas que la patine du son, il flotte un voile de mystère que rien ne doit déchirer. » Christophe Willem aime ces salles (que la loi sur les casinos souhaite voir accueillir spectacles et concerts)  : « Elles sont des écrins. Chanter devant 300 personnes ou bien 2000, c’est toujours la même exigence. S’adapter, ce n’est pas se trahir. C’est affirmer la force et le goût de ce que la musique, ma musique peut donner. C’est cela chanter  : unir et convaincre. Cela marche à l’unisson. Jusqu’à la dernière note. Et jusqu’au dernier spectateur. » Il a l’air heureux, Christophe Willem. Tant mieux. Pour lui, et pour nous. a His third album, Prismophonic, has been a great success since it came out four months ago. This real phenomenon on the French musical landscape asserts the strength of his own world through pop music. With a tour of … the Barrière Casinos. What a surprise. Christophe Willem is right where you’d least expect him to be. But let there be no misunderstanding - this does not involve the abusive punctuality of a show biz personality with dark glasses, heavy bodyguards and very little time for us. This outstanding artist simply, and elegantly, has a subtle way of surprising and charming us - as demonstrated by the sale of two million CDs, four NRJ Music Awards and a ‘Victoire’music prize awarded by the public. Where does the astonishing talent of this young man, whose life revolves around music, come from ? From his truth, his candour and his willpower. Now he is known and recognised - he’s not just a voice anymore. His first little secret is  : « You have to know how to run the shop and win over the audience during the set ». He continues  : « I mean, during the performance, sorry for the jargon. Christophe Willem not only has a taste for words but he also likes to taste their meaning. Whenever he getsup on a stage - and there have been many during his two-year tour - he owns it. This young experienced singer of many facets (for example, his cult cover of ‘Sonny’, ‘Double Je’, ‘Jacques a Dit’and his recent spontaneous and impressive tribute to Whitney Houston, alone at the piano on Europe 1 when her printemps 2012 Signé Barrière 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 1Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 2-3Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 4-5Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 6-7Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 8-9Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 10-11Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 12-13Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 14-15Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 16-17Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 18-19Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 20-21Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 22-23Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 24-25Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 26-27Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 28-29Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 30-31Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 32-33Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 34-35Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 36-37Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 38-39Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 40-41Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 42-43Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 44-45Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 46-47Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 48-49Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 50-51Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 52-53Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 54-55Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 56-57Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 58-59Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 60-61Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 62-63Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 64-65Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 66-67Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 68-69Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 70-71Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 72-73Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 74-75Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 76-77Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 78-79Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 80-81Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 82-83Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 84-85Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 86-87Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 88-89Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 90-91Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 92-93Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 94-95Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 96-97Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 98-99Signé Barrière numéro 2 mar/avr/mai 2012 Page 100