Science & Santé n°44 sep/oct/nov 2019
Science & Santé n°44 sep/oct/nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de sep/oct/nov 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Institut national de la santé et de la recherche médicale

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 13,5 Mo

  • Dans ce numéro : dépasser l'incertitude.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
46 Gildas Malasinnet-Tannou Insermle magazine #44 SPECTACLE CERVEAURIUM, UNE EXPÉRIENCE IMMERSIVE À 360° Quel est le point commun entre un dôme, une clarinette et un électro– encéphalogramme ? Le Cerveaurium. Présentée chaque année à l’occasion de la semaine du Cerveau à Toulouse et prochainement à Lille dans le cadre de la fête de la Science et au festival des Sciences de Noirmoutier, cette conférence-spectacle multimédia comme il en existe peu plonge les participants dans les méandres du cerveau, en toute relaxation. Estelle Cabrillac, médiatrice scientifique de l’association les Chemins buissonniers, revient sur sa création et son évolution. Les Chemins Buissonniers bloc-notes Cerveaurium est à la croisée du spectacle vivant, de la conférence scientifique et du numérique, comment est née l’idée de ce format si original ? Estelle Cabrillac  : Du rapprochement entre deux associations  : les Chemins buissonniers et inCOGnu, une association de doctorants issus de l’Institut des sciences du cerveau à Toulouse. Le cerveau est au cœur des activités de ces jeunes chercheurs et de nombreux laboratoires locaux. Cependant, pour le public, c’est un sujet complexe car c’est un organe qui n’est pas visible. Philippe Réveillon, fondateur des Chemins buissonniers, et Romain Grandchamp, doctorant à l’époque et membre d’inCOGnu, ont donc ensemble décidé de construire une expérience concrète mais aussi ludique et poétique. Science et poésie, dans une même animation ? E.C.  : Oui, c’est possible ! Le Cerveaurium fait vivre une immersion sonore et visuelle avec un vrai « effet waouh ! ». Chaque groupe d’une quinzaine de personnes entre dans le dôme, plongé dans le noir, et est invité à s’allonger sur le sol. Là, les visiteurs observent en direct l’activité d’un cerveau  : Pierre Fauret, technicien et artiste, est branché à un casque à électrodes placé sur son crâne. Ses ondes cérébrales sont transmises à une machine qui les transforme en image informatique, projetée à 360° sur le dôme, le tout en temps réel. En parallèle, j’apporte des explications scientifiques et Isabelle Cirla accompagne la médiation avec une clarinette basse. Les sonorités composent un langage musical qui rythme les visuels et aide Pierre Fauret à produire des ondes cérébrales alpha, liées à la relaxation. L’association de la musique, des visuels et de ma voix crée un climat de détente pour les spectateurs qui vont, à leur tour, produire des ondes alpha ! Une approche originale… qui séduit ? E.C.  : L’animation a en effet beaucoup de succès. Le public est très hétérogène. Certains sont des néophytes complets qui ne connaissent du cerveau que son existence. Le caractère intime du dôme délie les langues. Chacun ose prendre la parole et cela nous permet d’aborder de nombreuses thématiques  : les maladies neurodégénératives, l’interaction cerveaumachine, le rôle de la recherche en neurosciences… C’est une rencontre riche et toujours différente. Certains participants reviennent chaque année ! Le Cerveaurium évolue donc avec le temps ? E.C.  : Bien sûr. Il a été conçu pour aborder le cerveau sous un angle différent, mais ce n’est pas un objet figé. La neuroscience est une science jeune qui a beaucoup évolué. Le contenu de l’animation s’oriente donc différemment selon ces avancées. La question de l’interaction cerveaumachine est par ailleurs au cœur de l’expérience. Ses développements récents invitent chaque année à une conversation sur l’avancée de la recherche contemporaine comme par exemple en domotique ou sur les prothèses pour handicapés. Propos recueillis par Gabrielle Merite Retrouver le Cerveaurium  : Fête de la Science à Lille 10 - 13 octobre 2019 www.fetedelascience.fr Festival des Sciences de Noirmoutier 29 octobre - 3 novembre 2019 www.lessciencesetnous.org
fête de la Science La fête de la Science 2019, dont le thème est « À demain », invite les citoyens à découvrir la science, à en débattre et à imaginer l’avenir. L’Insermse mobilise, cette année encore, dans toute la France  : zoom sur les moments forts ! 5 - 13 octobre en métropole 9 - 17 novembre en outre-mer et à l’international > fetedelascience.fr PARIS Pour lancer les festivités, le dispositif gratuit et ouvert à tous Science en direct ! sera déployé au Forum des Halles, sous la Canopée, en partenariat avec l’Inserm. De nombreux scientifiques rencontreront petits et grands durant un week-end animé par Fred Courant de L’Esprit sorcier, avec la participation de Marion Montaigne, illustratrice marraine de la fête de la Science, et de youtubeurs. Agnès Roby-Brami, directrice de recherche Insermdans l’équipe Agathe (unité L’Esprit sorcier 1150), abordera ainsi l’assistance robotique aux mouvements humains tandis que Daniel Vaiman, directeur de recherche Insermà l’Institut Cochin (unité 1016), interviendra sur le décryptage du génome humain. Eric d’Ortenzio, chercheur Insermspécialiste en santé publique (IT Immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie), évoquera épidémies et vaccins. 5 octobre, 12 h - 19 h 30 6 octobre, 12 h - 18 h 30 Canopée du Forum des Halles, Paris 1er Retransmission en direct  : > lespritsorcier.org OCCITANIE PYRÉNÉES L’Inserm, à Toulouse et dans la région, « racontera la science » en proposant au public d’échanger en direct ou via les réseaux sociaux avec des scientifiques. Les citoyens seront invités à « imaginer l’avenir » autour de questions telles que l’impact du changement climatique sur la santé, la réapparition de maladies éradiquées, la résistance de certains microbes et parasites, ou encore le cancer. Collégiens et lycéens pourront rencontrer des chercheuses et chercheurs nouvellement recrutés à l’Insermpour un café-débat le 10 octobre à 18 h 30 h à l’Eurêkafé. Programme complet  : > www.occitanie-pyrenees.inserm.fr Inserm/C. Salvador PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR - Nice Le festival des Sciences de Nice Côte d’Azur propose de découvrir la recherche scientifique menée sur le territoire pendant 3 jours au cœur de la ville. L’Institut de recherche sur le cancer et le vieillissement (unité Inserm1081) et l’Institut de biologie Valrose (unité Inserm1091) présenteront des ateliers. Le Centre méditerranéen de médecine moléculaire (unité Inserm1065) proposera des expériences sur les impacts de l’environnement sur notre santé  : l’occasion de découvrir de façon ludique les animaux modèles (la souris, le ver, la mouche…) ou encore les maladies de la peau au travers de jeux et d’observations microscopiques. 4 - 6 octobre, 10 h - 18h, Nice - Marseille L’Insermest partenaire du projet hEARt, un parcours musical dans lequel un battement cardiaque devient un élément poétique. Le compositeur Christophe Ruetsch a expérimenté, à l’aide d’un stéthoscope modifié, le fort pouvoir émotionnel que contiennent les prises de sons cardiaques. 11 - 13 octobre Place Villeneuve-Bargemon, Marseille 2 e Programme complet  : > www.paca.inserm.fr GRAND OUEST - Rezé Insermle magazine #44 47 Le Chronographe accueillera les laboratoires Insermautour de l’exposition « Prenez soin de vous ! », sur l’archéologie du soin. Au travers de démonstrations et d’ateliers ludiques, les chercheurs du laboratoire RMeS (unité Inserm1229) évoqueront le squelette et ses nouvelles thérapies. L’unité Inserm1235 s’intéressera elle au microbiote des patients atteints d’une pathologie chronique. À ce titre, les membres du projet MiBioGate présenteront l’état des lieux de la recherche. 15 juin - 5 Janvier Le Chronographe, Rezé > lechronographe.nantesmetropole.fr - Nantes Le laboratoire Thérapie génique (unité Inserm1089) détaillera ses travaux visant à transformer le quotidien des patients atteints en particulier de maladies musculaires ou rétiniennes. Le Centre de recherche en cancérologie et



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :