Science & Santé n°42 mar/avr/mai 2019
Science & Santé n°42 mar/avr/mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de mar/avr/mai 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Institut national de la santé et de la recherche médicale

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 12,1 Mo

  • Dans ce numéro : les prochains défis de la recherche.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
46 Insermle magazine #42 VIDÉOS PORTRAITS DE PASSIONNÉES Les femmes scientifiques sont à l’honneur sur le site de médecine/sciences  : au travers d’entretiens vidéo, la revue internationale francophone qui traite de recherche biologique, médicale et de sciences humaines et sociales en santé livre un aperçu de l’excellence de la recherche au féminin. Hélène Gilgenkrantz, directrice de recherche Insermet instigatrice du projet, nous en raconte la genèse. Gaël Kazaz/Institut Cochin bloc-notes Hélène Gilgenkrantz unité 1149 Inserm/CNRS/Université Paris Diderot, Centre de recherche sur l’inflammation Vous avez publié les premiers Entretiens de médecine/sciences il y a sept mois, comment ce projet a vu le jour ? Hélène Gilgenkrantz  : L’idée est née il y a un an environ, avec l’objectif de moderniser le site web en publiant des vidéos, comme le font tous les grands magazines. médecine/sciences est un journal éclectique, qui mêle médecine, éthique, biologie, sociologie, économie, et traite de la recherche biomédicale sous tous ses aspects. Ces vidéos devaient donc en être le reflet et valoriser la richesse du tissu académique français. En outre, il nous fallait un fil conducteur  : interviewer des femmes scientifiques nous est vite apparu comme une évidence… et un clin d’œil au petit plafond de verre qui existe aussi dans la recherche. Que raconte cette série de vidéos ? H. G.  : La passion de la recherche ! Mais aussi l’enthousiasme, l’énergie, la liberté de ton. Les cinq premiers entretiens réalisés donnent un bel aperçu de l’excellence de notre recherche, avec justement cette note d’intelligence féminine. Parlez-nous de ces cinq femmes scientifiques… H. G.  : Pascale Cossart, microbiologiste à l’institut Pasteur, nous livre les secrets de sa bactérie préférée, Listeria…, et quelques réflexions sur la confiance en soi. Marion Leboyer, psychiatre à l’Université Paris-Est, explore les origines immunogénétiques, inflammatoires et environnementales des maladies mentales et déplore le regard différent sur les femmes et les hommes. Geneviève Almouzni, biologiste à l’institut Curie et admiratrice de Marie Curie, nous raconte des histoires d’histones et de centromères qui pourraient permettre de mieux comprendre – et contrer – certains cancers. Marie Jauffret-Roustide, sociologue à l’Inserm, parle de toxicomanie et des problématiques qu’adressent les salles d’injection. Anne Cambon-Thomsen, médecin et biologiste Inserm-CNRS, évoque la vie des collections biologiques, l’éthique du consentement, la médecine de précision et la relation patient-médecin. Comment les avez-vous choisies et qui seront les prochaines ? H. G.  : Avec l’idée de refléter la diversité des sujets traités dans le journal et au fil des rencontres et de l’actualité, comme avec Anne-Cambon Thomsen, championne ESOF3 2018. Nous avons privilégié les femmes qui ont une certaine habitude à s’exprimer face à la caméra. Pour les prochains entretiens, nous reviendrons vers du pur médical avec notamment Catherine Postic, de l’institut Cochin, spécialiste de la « maladie du foie gras ». Quels enseignements sur la place des femmes dans les sciences peut-on en tirer ? H. G.  : L’objectif est de donner envie, grâce à ces tribunes, de découvrir divers champs de recherche. Mais à travers ces exemples de femmes passionnées et reconnues, qui restent curieuses et modestes, j’espère aussi montrer à toutes les filles dans les laboratoires – très nombreuses en doctorat et post-doc, mais de plus en plus rares quand on monte dans la hiérarchie… – qu’il faut se donner les moyens de vivre sa passion de la recherche, bannir l’autocensure et qu’il est possible d’arriver au plus haut. Propos recueillis par Alexandra Foissac 4ESOF (Euro Science Open Forum). Rencontre professionnelle interdisciplinaire sur la science, l’innovation et leurs relations avec la société en Europe Portraits de Pascale Cossart (unité 604 Inserm/institut Pasteur, Interactions bactéries-cellules), Marion Leboyer (unité 955 Inserm/Université Paris-Est Créteil – CNRS/EFS/ENS/ENV, institut Mondor de recherche biomédicale), Geneviève Almouzni (CNRS, institut Curie), Marie Jauffret-Roustide (unité 988 Inserm/CNRS/EHESS/Université Paris Descartes, Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale et société), Anne Cambon-Thomsen (CNRS) et Catherine Postic (unité 1016 Inserm/CNRS/Université Paris Descartes, institut Cochin). Série réalisée par l’agence Look at Sciences, sous la supervision d’Hélène Gilgenkrantz, directrice de recherche Inserm, gastro-entérologue et hépatologue, et membre du comité éditorial de médecine/sciences. Disponible sur la chaîne YouTube de médecine/sciences, accessible via www.medecinesciences.org
RÉSEAUX SOCIAUX L’INSERM EST SUR INSTAGRAM ! L’Insermest désormais présent sur Instagram. Retrouvez les plus belles images de sciences issues de la banque InsermImages. > https://instagram/insermSuivez aussi l’Institut sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Youtube ! SEMAINE DU CERVEAU L’Inserm, toujours partenaire de cet événement national, vous attend encore plus nombreux en 2019 pour échanger avec les neuroscientifiques, apprendre à mieux connaître le cerveau et vous informer sur l’actualité de la recherche en neurosciences. Les conférences, débats, expositions, pièces de théâtre et visites de laboratoire sont gratuites et ouvertes à tous. 11-17 mars 2019 Programme complet  : > www.semaineducerveau.fr SANTÉ EN QUESTIONS Neuromarketing  : influencés pour consommer ? Le neuromarketing mesure l’activité du cerveau des consommateurs et identifie les mécanismes de choix et de décision d’achat. Que nous apprend-il et quelles en sont les limites éthiques ? L’Insermpropose une conférence avec Brigitte Chamak, sociologue et ingénieure de recherche Insermau Cermes3, Hervé Chneiweiss, président du comité d’éthique de l’Inserm, Antoine Deswarte, expert en sciences cognitives appliquées pour les entreprises, et Nathalie Lazaric, directrice de recherche CNRS. 14 mars 2019, 19 h - 20 h 30 Cité des sciences et de l’industrie, Paris 19 e En duplex avec le Centre universitaire méditerranéen de Nice (CUM) > www.inserm.fr/actualites-et-evenements/evenements-culture-scientifique/conferences-sante-en-questions Inserm/Ambre Rolland À PARIS… Le coup d’envoi de la semaine sera la conférence inaugurale nationale « Addictions  : quand notre cerveau nous joue des tours » présentée par Jocelyne Caboche, trésorière de la Société des Neurosciences et directrice de recherche au CNRS. 11 mars 2019, 18 h 30 - 20 h 30 Sorbonne Université, Campus Jussieu, amphithéâtre 25, Paris 5 e À NANTES… L’Insermet l’Institut des arts appliqués de Nantes ont créé l’exposition CEREBRAL consacrée au fonctionnement de nos cerveaux. Sous un angle artistique et scientifique, elle permet de poser un autre regard sur nos systèmes nerveux  : central et entérique. Insermle magazine #42 47 11 - 17 mars 2019 Muséum d’histoire naturelle, Nantes Inserm/LISAA Nantes ET À TOULOUSE L’Insermsoutient la conférencespectacle d’ouverture qui aura pour thème « Cerveau et apprentissage de la musique ». Des enfants du Conservatoire régional de Toulouse interviendront pour éclairer la parole des scientifiques. 11 mars 2019, 18 h Théâtre des Mazades, Toulouse Une soirée avec les associations de patients aura lieu sur le thème « Une dépression, des dépressions ? De la cause au traitement » en présence de Simon Taïb, psychiatre affilié au laboratoire ToNIC (Toulouse NeuroImaging Center - Inserm/Université Toulouse 3). 12 mars 2019, 18 h 30 Muséum d’histoire naturelle, Toulouse



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :