Santé Sport Magazine n°37 sep/oct 2015
Santé Sport Magazine n°37 sep/oct 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de sep/oct 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Caméléon Média

  • Format : (234 x 274) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 10,2 Mo

  • Dans ce numéro : entraînement du soir, attention au sommeil !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
GAUDILAB/SHUTTERSTOCK.COM 6 ENTRAÎNEMENT ENTRAÎNEMENT DU SOIR  : ATTENTION AU SOMMEIL ! Vous débutez votre séance dans la soirée, à l’heure où les autres se mettent sur « off » devant la télé. Et parfois vous dormez mal. C’est peut être lié. Explications et solutions ! santésportmagazine SEPTEMBRE-OCTOBRE 2015 PAR LE DOCTEUR STÉPHANE CASCUA, MÉDECIN DU SPORT.
Dans un agenda tendu, difficile de trouver le temps de faire de l’exercice. D’autant que le « sport-santé-performance », c’est au moins trois séances réparties dans la semaine. En négociant avec votre corps et votre médecin, vous pouvez en caser deux le week-end… mais il en reste toujours une à insérer au voisinage de votre agenda professionnel. Pas facile ! Le matin, vous ne parvenez pas à émerger et votre dérouillage est laborieux. Vous avez essayé le midi mais c’est trop court. La logistique « vestiaire » se révèle compliquée et le déjeuner est un peu sacrifié. Il vous reste le soir. Sur ces créneaux tardifs, les clubs d’athlétisme vous proposent leurs séances de piste et les salles de sport leurs cours de fitness. Malheureusement, votre sommeil peut en pâtir. SPORT DANS LA SOIRÉE, SOMMEIL PERTURBÉ Il a été mis en évidence que les entraînements tardifs altéraient la qualité du repos nocturne. Le temps d’endormissement est plus long. Les réveils nocturnes sont plus nombreux et le sommeil profond est plus court. Il faut au moins quatre heures entre la fin de l’exercice et le coucher pour que le sport retrouve des effets bénéfiques sur le sommeil. Les explications biologiques sont connues. À l’effort, vous réveillez votre corps. Vous sécrétez les messagers de la vigilance et du stress. Il s’agit des molécules de la famille de l’adrénaline mais aussi du cortisol dont l’action dure plus longtemps. Bref, après un entraînement, votre ambiance hormonale est à l’inverse de la quiétude. De plus, quand vous faites un effort, 25% de l’énergie que vous dépensez se transforme en travail mécanique  : vous propulsez votre corps, vous écrasez les pédales, vous soulevez de la fonte. Les 75% restants deviennent de la chaleur, votre corps chauffe. Le sommeil s’associe à une baisse de la température de PROLONGEZ LE RETOUR AU CALME, FAITES DES ÉTIREMENTS ET DE LA RELAXATION. 0000000a...à à.00000 000.. à U0.000000 1i,%ei-'iedAIMqi. t'alral- IL FAUT AU MOINS QUATRE HEURES ENTRE LA FIN DE L’ENTRAÎNEMENT ET LE COUCHER POUR NE PAS PERTURBER LE SOMMEIL. À MOINS D’UTILISER QUELQUES ASTUCES… SEPTEMBRE-OCTOBRE 2015 santésportmagazine 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :