Santé 3e Age n°5 sep/oct/nov 2015
Santé 3e Age n°5 sep/oct/nov 2015
  • Prix facial : 5,80 €

  • Parution : n°5 de sep/oct/nov 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 14,7 Mo

  • Dans ce numéro : les nouveaux boucliers pour rester jeunes.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
Soins dentaire SAISON l Hygiène buccale STOP aux bobos de la bouche ! Notre bouche nous est chère. Liée à la parole mais aussi à l’esthétique, elle est aussi un symbole sexuel à sa façon. Il suffit de voir les efforts des femmes qui n’hésitent pas à avoir recours aux injections permettant de la remplir selon les derniers canons de la mode. C’est aussi la raison pour laquelle nous sommes en général si vigilants aux maux qui peuvent la toucher. Malgré toutes les précautions d’hygiène, nous avons parfois quelques difficultés avec notre bouche qui est le siège d’un nombre impressionnant de nerfs et de muscles susceptibles d’être touchés par des maux divers. Les principaux maux de bouche - Stomatite Il s’agit d’inflammations de plusieurs sortes d’ailleurs, plus ou moins étendues. Ce sont les muqueuses qui sont touchées. La plupart du temps, il s’agit d’une inflammation bénigne qui se signale par une rougeur dans la bouche et par des maux de gorge. Il peut y avoir des formes graves, notamment via des effets secondaires de prises de médicament, auquel cas il faut bien entendu voir son médecin. Sinon une bonne hygiène buccale accompagnée de bains de bouche suffit à régler le problème en quelques jours. Ce que l’on nomme stomatite de contact est en fait une réaction allergique. On a alors l’impression que la langue est comme endormie, et il peut y avoir comme des sortes de boutons plus ou moins gros dans la bouche et sur la langue. Cela est gênant pour l’élocution, mais aussi pour mâcher sa nourriture. Cela peut résulter aussi bien du contact avec 54 - Août-Septembre-Octobre 2015 58 - Santé 3 e âge des aliments plus ou moins irritants ou avec des médicaments. - Aphtes Ils sont très courants et peuvent parfois être très douloureux. Prenant la forme d’une tâche de couleur plus claire, on voit parfois soit un gonflement, soit au contraire comme un trou. Le plus souvent, les aphtes se trouvent sur la peau interne des joues, mais ils peuvent aussi se trouver sur les gencives, voire sur la langue. Normalement, les aphtes ne requièrent aucun traitement et se guérissent seuls à condition de ne pas aller les titiller avec des aliments irritants. On cite couramment certains types de fromages comme le gruyère, ou les noix, noisettes, amandes. Cela est assez connu et inutile de s’inquiéter dans ce cas. Il peut arriver également qu’une poussée soit provoquée par le stress tout simplement ou la fatigue. De la même façon, il suffit alors de prendre un peu de repos et cette réaction physique disparait d’elle-même. A noter que ce sont les enfants qui sont le plus souvent touchés. - Muguet Ce joli nom cache en fait une maladie provoquée par un parasite  : le Candida albicans. Très désagréable, l’intérieur de la bouche est tapissé de plaques blanches, d’où le nom, à la fois dans la bouche et sur la langue. Il s’agit d’une forme de stomatite touchant les personnes vivant dans un milieu défavorisé, n’ayant pas une alimentation suffisante. Il se peut également que ce parasite attaque les personnes déjà malades et qui sont donc affaiblies. Leur système immunitaire ne fonctionnant plus correctement, elles peuvent alors être atteintes par ce muguet, qui n’a de plaisant que le nom. - Gingivite Comme son nom l’indique, il s’agit d’une inflammation qui touche la gencive. Celle-ci est d’ailleurs une muqueuse protégeant les maxillaires. Il est facile de la reconnaître par la couleur de la gencive qui prend une couleur rouge. Il n’est pas rare d’ailleurs que les gencives saignent dans ce cas-là lors
du brossage des dents. Un gonflement survient autour des dents, souvent assez réduit mais qui prouve que la gencive souffre, ou au contraire elle peut se rétracter autour de la base de la dent. Enfin, moins drôle, la gingivite donne souvent mauvaise haleine ! Il est important d’agir rapidement, car l’inflammation peut venir altérer l’implantation des dents en allant au pire jusqu’au déchaussement. Allez voir votre dentiste dans ce cas surtout si le brossage devient impossible car douloureux. Il peut poser un vernis protecteur pour éviter la douleur le temps de la guérison. On attrape des gingivites dans le cadre d’une maladie plus générale qui nous met dans un état global de faiblesse. Mais le diabète peut aussi être une des causes. La plupart du temps, il s’agit d’une contamination infectieuse, il faut donc faire attention à ce que l’on met dans sa bouche ! Les enfants sont les premiers concernés mais pas seulement. La gingivite normale passe habituellement avec les bains de bouche et une bonne hygiène buccale, mais il est aussi possible que la gingivite soit également le signe d’une autre maladie, auquel cas le médecin peut aller jusqu’à procéder à une biopsie pour en détecter l’origine exacte. Enfin, attention aussi aux moments où les hormones sont en folie, en fait quand leur taux subit des modifications importantes, comme par exemple pendant une grossesse ou lors de la ménopause. Les gingivites sont alors plus fréquentes, sans pour autant être alarmantes. - Abcès Pas très sympathique, l’abcès correspond à un amas de pus qui se concentre dans une cavité, en repoussant les tissus afin de se faire une place. Par ce mouvement, si l’on n’agit pas, l’abcès peut en arriver à détruire les tissus avoisinants. L’abcès peut se trouver dans n’importe quelle partie du corps, mais lorsque l’on aborde la bouche, il s’agit la plupart du temps d’un abcès dentaire. Cela peut arriver suite à une dent ébréchée ou cassée, ou une carie non repérée ou non soignée. En général, lorsque l’on est atteint d’un abcès, on se fait soigner rapidement car les symptômes sont très douloureux. On sent une inflammation, souvent un gonflement et cela peut aller jusqu’à de la fièvre et des maux de tête, il n’en faut pas plus habituellement pour aller consulter son dentiste, car il est essentiel que le pus ne reste pas prisonnier de la gencive. En effet, si cela est le cas, il peut attaquer jusqu’à l’os. Lorsque l’on s’est débarrassé du pus, des antibiotiques doivent êtres pris et le « trou » doit être comblé par un professionnel. Si vous êtes sujets à ce type de maux, il faut alors vérifier ce qui ne va pas au niveau de l’hygiène, à moins qu’il ne faille carrément arrêter de fumer, car le tabac peut être à la racine de ce type d’infection à répétition. - Tumeurs On le sait, les cancers peuvent malheureusement toucher tous les organes et toutes les parties du corps et par conséquent, ils peuvent aussi concerner la bouche. A vrai dire, d’après le site de la ligue contre le cancer, la bouche, le pharynx et le larynx représentent 21 000 nouveaux cancers par an, ce qui est important. Ici, plus question d’hygiène buccale, même si elle reste importante et obligatoire. Les causes incriminées par les spécialistes sont le tabac et l’alcool (à 90% quand même). Le diagnostic se fait via une biopsie comme la plupart du temps et le passage par la table d’opération est le plus courant. Si la tumeur est vraiment toute petite, il peut arriver que l’on ne procède pas à l’ablation, mais cela est relativement rare. - Maux de dents Il faut bien l’avouer, les dents sont bien souvent à l’origine de nos maux de bouche. La couronne est la dent visible, la racine se loge dans la gencive et entre les deux on retrouve ce que l’on nomme le collet. On retrouve plusieurs types de tissus sur la dent  : la pulpe dentaire qui fabrique l’ivoire, l’ivoire (ou dentine) qui ressemble à de l’os, l’émail qui recouvre l’ivoire de la couronne et le cément qui recouvre l’ivoire de la racine. Dans nos sociétés industrialisées, nous n’avons pas beaucoup d’excuses pour ne pas vérifier notre état dentaire, car les visites de contrôle sont remboursées, il suffit de trouver un dentiste respectant les tarifs conventionnés pour que cela soit fait. Il est aussi parfois possible de se faire soigner gratuitement par les étudiants futurs dentistes. En revanche, il est vrai que pour tout ce qui relève de l’esthétique, qu’il s’agisse des appareils dentaires pour ados ou des implants pour adultes, les tarifs ne sont plus les mêmes. Une visite de contrôle annuel semble être un minimum pour éviter les soucis. - Herpès L’herpès est un mal bénin qui est très ennuyeux notamment lorsqu’il s’installe sur les lèvres. Il est très courant et fonctionne par crises, même si des anticorps a p p a r ai s s en t normalement après la première crise. Les symptômes sont connus  : picotements, sensation de chaleur jusqu’à l’éclosion de ce que l’on appelle aussi le bouton de fièvre. La première précaution pour ne pas l’attraper semble évidente  : ne pas embrasser quelqu’un sur la bouche qui présente des lésions sur les lèvres. De même, ne pas utiliser les couverts ou le verre d’un autre, en bref des précautions classiques et de bon sens. L’herpès buccal est souvent soigné par des onguents à base de zinc ou de vitamines, ainsi que des médicaments. Mais il faut prendre soin de ne pas manger certains aliments pendant la crise alors que d’autres sont au contraire conseillés, comme le lait, le poisson, les fruits de mer et la viande. C’est la lysine contenue dans ces aliments qui exerce une action positive. Et il ne faut pas oublier de bien s’hydrater en buvant de l’eau. Une hygiène essentielle En théorie, tout le monde sait qu’il faut se laver les dents après chaque repas. En fait, il faut avouer que rares sont les personnes qui respectent cette règle à la lettre. Matin et soir avant le coucher semblent donc être la règle la plus pratique à respecter. Le matin, car l’haleine n’est pas toujours très fraîche et le soir pour être la plus sexy même si vous dormez seule. En ce qui concerne la technique, l’idéal est d’avoir une brosse à dents électrique qui permet un brossage assez complet. Sinon il faut bien respecter le mouvement de bas en haut. Et surtout, changez régulièrement de brosse à dents. Enfin pour les petits trous entre les dents, n’oubliez pas le fil dentaire ou la mini-brosse avec embout à ressort. Enfin, n’oubliez pas que le détartrage est nécessaire, de un à deux chaque année. Il permet d’éviter aux bactéries de s’accrocher, redonne de la blancheur à vos dents et permet aussi à votre dentiste de détecter une anomalie superficielle. Mis à part les cancers, la plupart des maux de bouche se guérissent vite. Pas de panique donc, mais une reprise en main s’impose. n A.B. Août-Septembre-Octobre 2015 - 55 Santé 3 e âge - 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 1Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 2-3Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 4-5Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 6-7Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 8-9Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 10-11Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 12-13Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 14-15Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 16-17Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 18-19Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 20-21Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 22-23Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 24-25Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 26-27Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 28-29Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 30-31Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 32-33Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 34-35Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 36-37Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 38-39Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 40-41Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 42-43Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 44-45Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 46-47Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 48-49Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 50-51Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 52-53Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 54-55Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 56-57Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 58-59Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 60-61Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 62-63Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 64-65Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 66-67Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 68