Santé 3e Age n°5 sep/oct/nov 2015
Santé 3e Age n°5 sep/oct/nov 2015
  • Prix facial : 5,80 €

  • Parution : n°5 de sep/oct/nov 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 14,7 Mo

  • Dans ce numéro : les nouveaux boucliers pour rester jeunes.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
La vue SANTÉ En finir avec la cataracte La cataracte touche aujourd’hui de très nombreux Français, mais prise à temps il est possible de lutter contre ce mal qui sans soins peut mener jusqu’à la cécité. Aujourd’hui, la connaissance de la cataracte permet également de recommander des mesures de prévention efficaces, mais qu’il convient de respecter dès ses jeunes années. L’opération de la cataracte est devenue l’opération la plus courante en France. Finies les opérations de l’appendicite à gogo des années 70, aujourd’hui ce sont les opérations de la cataracte qui tiennent le haut du pavé avec 600 000 interventions annuelles. Cela est dû au vieillissement de la population. En effet, lorsque l’espérance de vie était moins élevée, on considérait que si la vision baissait, le phénomène était normal et il était inutile de lutter contre à la fin de sa vie. Aujourd’hui, mal voir à 65 ou 70 ans est 42 - Santé 3 e âge SENIOR l Votre vue Malheureusement, tous autant que nous sommes, nous avons une possibilité de cataracte à venir ! 74 - Mai-Juin-Juillet 2011 considéré au contraire comme un véritable handicap pour une personne qui a une espérance de vie de 80 ou 90 ans. A cet âge-là, nombreux sont ceux qui continuent à conduire, à mener une vie active, à lire, à surfer sur Internet, etc. L’origine de la cataracte On peut mettre en exergue différentes causes possibles. L’âge Cette maladie qui touche l’œil concerne en général les plus de 60 ans. On la définit par une baisse de la vision qui opacifie peu à peu le cristallin. En réalité, le phénomène démarre dès les trente ans, même si les effets ne se font sentir qu’après soixante ans, sauf dans certaines familles où pour des raisons génétiques inconnues, le problème se déclare plus tôt. En effet, avec le temps et les années, notre vision se transforme. Nous savons qu’elle baisse et que nous avons de plus en plus de difficultés à voir de près, caractéristique de la presbytie. Dans le cas de la cataracte, la vision devient brouillée, comme si l’on voyait à travers une chute d’eau, d’où le nom qui a été choisi pour définir ce vieillissement du cristallin. Un accident Un accident ou traumatisme affectant l’œil peut également constituer un événement déclencheur. La santé globale du patient Les médecins mettent également en avant l’influence néfaste du tabac, du diabète, PHOTOS.COM
PHOTOS.COM ou l’exposition prolongée à une lumière excessive sans protection. D’où l’intérêt de toujours porter des lunettes de protection au soleil. Un problème génétique Enfin, certains enfants peuvent être affectés dans le cadre de la trisomie 21 ou de maladies génétiques rares. Il est alors possible d’intervenir à partir de l’âge de 1 an. Les symptômes et l’évolution La cataracte se traduit dans un premier temps par une baisse de la vision, qui peut donc paraître totalement naturelle. Mais au fil de temps et des années, cela vient handicaper la vie quotidienne. On peut remarquer lorsque l’évolution est déjà avancée que la pupille n’est plus aussi foncée, et qu’au lieu d’être noire, elle devient grisée, tirant même sur le blanc épais. Sans réaction de la part de la personne atteinte, l’issue est fatalement la cécité, à plus ou moins long terme. Parmi les symptômes, on constate  : > Que la vue s’obscurcit, > Des éblouissements notamment lors de la conduite de nuit, > Des couleurs plus fades, > Un voile blanc devant les yeux, > Un besoin de changer de lunettes plus fréquent. Il arrive parfois que l’évolution se compte en mois au lieu d’années, ce qui provoque de ce fait une consultation rapide. Aucune douleur n’est à signaler. Quid du cristallin ? Le cristallin est une petite lentille, de forme ovale, transparente qui se situe derrière notre pupille. Il a la capacité de se modifier afin que notre vision soit toujours claire. Il opère une mise au point automatique comme les lentilles d’appareil photographique. Il est entouré de cellules le protégeant, qui sont elles-mêmes alimentées par de petits canaux. Avec l’âge, ces canaux se raréfient se dégradent et deviennent moins efficaces. Le cristallin en subit alors les conséquences et perd de sa transparence, il durcit et jaunit. Dans la majorité des cas, les deux yeux sont touchés. L’importance du diagnostic Le vieillissement peut entraîner plusieurs maux dont le glaucome ou la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge). C’est la raison pour laquelle, l’examen de l’œil doit être complet et forcément préciser l’état du cristallin, mais aussi de la rétine, de la macula et du nerf optique. Une échographie est également indispensable afin de pouvoir déterminer la puissance de l’implant. Sans oublier quelques éléments portant sur l’état général du patient. Certains signes peuvent également donner une idée du diagnostic au praticien. > Ainsi, les diabétiques sont plus souvent touchés, ou plus tôt. > Les personnes qui ont des antécédents familiaux, > Celles qui vivent dans des régions tropicales ou en montagne, où la vision doit supporter plus souvent les rayons ultraviolets. > Les personnes ayant suivi des traitements de radiothérapie sont considérées comme des individus à risque. > Une alimentation pauvre en fruits et légumes. En effet, ces aliments comprennent des vitamines et minéraux qui luttent contre les antioxydants, les mêmes qui attaquent le cristallin. > Les fumeurs et alcooliques sont aussi des populations globalement plus touchées. Quel traitement ? Si la cataracte n’est pas très avancée, le spécialiste pourra proposer des mesures faciles à adopter comme le port de lunettes adaptées (ou de lentilles), sans oublier le fait d’avoir toujours un bon éclairage lors de ses activités. Il existe Santé 3 e âge - 43 Mai-Juin-Juillet 2011 - 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 1Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 2-3Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 4-5Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 6-7Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 8-9Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 10-11Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 12-13Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 14-15Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 16-17Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 18-19Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 20-21Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 22-23Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 24-25Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 26-27Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 28-29Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 30-31Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 32-33Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 34-35Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 36-37Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 38-39Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 40-41Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 42-43Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 44-45Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 46-47Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 48-49Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 50-51Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 52-53Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 54-55Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 56-57Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 58-59Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 60-61Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 62-63Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 64-65Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 66-67Santé 3e Age numéro 5 sep/oct/nov 2015 Page 68