Safran n°8 jun à nov 2010
Safran n°8 jun à nov 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de jun à nov 2010

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Citizen Press

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : Southwest, visionnaire et conquérant... innovation permanente pour l'inventeur du low cost.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
X11111111 marchés Marchés PRODUCTION Chronique d’une reconversion réussie Grâce à leur dynamisme, les 700 salariés du site de Sagem Industries (groupe Safran) ont su rapidement s’adapter à l’évolution du Groupe auquel ils apportent expertise et innovation. Vue de l’atelier Finition cartes électroniques où sont réalisées des opérations d’assemblage et de contrôle. « 112 chantiers d’amélioration continue mobilisent actuellement plus de 1000 participants. 30 Juin 2010 safran magazine L es femmes et les hommes du site de Sagem Industries ont une culture du challenge ! » ; Philippe Gaulier parle en connaisseur. Aujourd’hui directeur logistique de Safran, il a aussi piloté la logistique de Sagem Mobiles, société à laquelle appartenait le site aujourd’hui géré par Sagem Industries. Un poste idéal pour constater la réussite de cette métamorphose. Créé dans les années 1970 pour fabriquer des télex, le site se lance ensuite dans les fax, les tableaux de bord automobiles, les terminaux de paiement, les décodeurs puis les téléphones mobiles à partir de 1995. Il en fabriquera 100 millions jusqu’en 2008. Mais suite au désengagement de Safran dans les activités de téléphonie mobile, l’activité cesse. Pour Jean-Paul Herteman, président du directoire de Safran, la disparition du site n’est pas envisageable : « Le site de Fougères est une pépite par son savoir-faire en logistique et processus industriels. Nous y conserverons une activité quoiqu’il arrive. » Compétence et créatIVIté Pour réussir sa reconversion, le site dispose de sérieux atouts, comme le rappelle son directeur, Jean-Paul Trabis : « Pendant trente ans, nous avons accumulé des compétences fortes dans quatre domaines : l’industrialisation, le support industriel, la logistique et la fabrication de cartes électroniques. » À cela s’ajoutent une créativité et un dynamisme très forts : depuis la création de Safran, ce site est celui où les salariés émettent le plus d’idées d’amélioration dans le cadre du programme d’innovation participative mis en place chez Safran – plus de dix en moyenne par personne et par an. Afin de Jean-François Damois/Creative Center
réussir avec succès cette mutation, la direction du site lance en 2009 un programme de formation de 42 500 heures ; une soixantaine de collaborateurs sont aussi détachés sur d’autres sites. « Nous voulions perfectionner notre maîtrise dans la soustraitance électronique de produits « multi-unitaires » et de petite série », précise Robert Di Tommaso, le directeur des ressources humaines. Au cœur de l’électronique Rapidement, ces efforts portent leurs fruits. Turbomeca (groupe Safran) confie à Sagem Industries l’exploitation logistique de la moitié des références des pièces détachées ainsi que du pool de moteurs et de modules. « Aujourd’hui, le taux de service est excellent et le coût légèrement inférieur », constate Philippe Gaulier. Dans le même temps, le site s’est vu confier par Sagem (groupe Safran) une partie du programme FELIN (cf. article page suivante) : les assemblages de terminaux non optiques, le parachèvement des pièces et la gestion de la plateforme logistique. Mais le site compte aussi et surtout sur ses compétences en électronique pour assurer son futur. « Nous maîtrisons les procédés, les technologies, la pratique des tests mais aussi tout ce qui a trait à la finition électronique, les vernissages ou encore les cyclages thermiques », précise Yves Riollet, directeur des activités Défense. Sagem a déjà chargé le site de Fougères de confectionner des cartes électroniques pour des équipements tels que l’AASM (ndlr : armement destiné au Rafale), des viseurs ou des capteurs de centrales de navigation. Le développement de ce secteur permettra d’absorber la fin de l’activité résiduelle de conditionnement de téléphones mobiles, avant de partir conquérir de nouveaux clients. « À terme, nous projetons bien évidemment de conclure des contrats à l’extérieur du Groupe », précise Jean-Paul Trabis. w Plus d’infos Les compétences en logistique de Sagem Industries dans l’« Espace Médias » du site de Safran : www.safran-group.com Jean-François Damois/Creative Center w Dominique-Jean Chertier Stéphane de Bourgies/Abaca press La reconversion du site de Sagem Industries a été suivie de très près par les plus hautes instances dirigeantes de Safran. L’actuelle diversification des activités procède donc de cette volonté de Safran, membre du directoire, Affaires sociales, juridiques et institutionnelles « Un pari sur le futur » favoriser le maintien des emplois et des compétences. « Un programme de formation très dense a permis de relever le défi », précise Dominique- Jean Chertier. Jean-François Damois/Creative Center Jean-François Damois/Creative Center C’est la marque de la responsabilité citoyenne qui oriente l’action du Groupe au quotidien : « Ce que nous avons fait à Fougères est un devoir de solidarité mais aussi un pari sur le futur. Les salariés de ce site constituent aussi des forces très précieuses pour le développement de Safran dans d’autres domaines. » De fait, la reconversion du site de Fougères constitue un exemple pratique d’application des valeurs du Groupe. 20% d’expéditions quotidiennes de moteurs et de modules effectuées pour le compte de Turbomeca sont urgentes ou AOG (Aircraft On Ground) : elles doivent quitter le site de Sagem Industries dans les deux heures et arriver au plus vite chez le client, quelle que soit sa situation géographique dans le monde. safran magazine Juin 2010 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :