Safran n°8 jun à nov 2010
Safran n°8 jun à nov 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de jun à nov 2010

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Citizen Press

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : Southwest, visionnaire et conquérant... innovation permanente pour l'inventeur du low cost.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
X11111111 marchés Marchés expertise CFM : propulser… et former Avec l’ouverture du centre d’Hyderabad en Inde, CFM élargit son offre de formations en Asie. Indispensables au personnel technique, elles permettent aux compagnies de tirer le meilleur parti de leurs moteurs. E t de quatre ! Un nouveau centre de formation CFM 1 vient d’ouvrir en mars dernier à Hyderabad, en Inde. Il vient épauler ses semblables de Cincinnati(États-Unis), Montereau (France) et Chengdu (Chine). Capable d’accueillir plus de 500 personnes chaque année, le centre d’Hyderabad va former des mécaniciens et des ingénieurs indiens – dans un pays qui compte déjà plus de 320 CFM56 en service – mais aussi de régions voisines comme le Moyen-Orient, Singapour, la Malaisie ou les Philippines. CFM devrait investir 15 millions de dollars dans les dix ans à venir dans ce centre. Daniel Burlon, responsable de la formation Clients chez Snecma (groupe Safran) et président de la filiale de CFM en Inde, estime que cet investissement arrive à point nommé : « L’Inde va connaître une forte croissance de son trafic aérien dans les quinze prochaines années ; nous anticipons le mouvement. » Offre de prOXImité L’installation d’un centre CFM à proximité du client favorise son accès à la formation, tout en réduisant ses coûts et ceux de CFM. Olivier Laroche, administrateur du centre de Chengdu, estime que l’ouverture de cet établissement a permis d’offrir une réponse adaptée à la demande importante des compagnies aériennes chinoises et d’améliorer la sécurité aérienne liée à l’exploitation des moteurs CFM56 en Chine. Près de 600 mécaniciens ont été formés dès la première année d’exercice du centre de Chengdu en 1997, à la grande satisfaction de la direction de l’aviation civile (CAAC), alors que très peu de personnels chinois se rendaient dans les centres CFM de Montereau et de Cincinnati. À l’instar des autres centres de formation CFM, celui d’Hyderabad va d’abord permettre d’élargir la formation pratique dispensée par CFM : « En atelier, les stagiaires travaillent sur de vrais moteurs 26 Juin 2010 safran magazine Le nouveau centre de formation CFM a ouvert en mars 2010 à Hyderabad en Inde. et nous avons un historique complet des incidents de la flotte en service, précise Pascal Rétif, responsable du centre de formation CFM de Montereau. Nous pouvons donc orienter les cours en fonction des besoins observés sur le terrain. » Former pour antICIper Formés dans des centres CFM, les mécaniciens sont en mesure de mieux anticiper le vieillissement des systèmes tout en évitant les déposes inutiles. Dues pour la plupart à l’incertitude sur l’état des équipements, celles-ci ne sont pas toutes justifiées mais se révèlent toujours très onéreuses. « Des mécaniciens bien formés garantissent aux compagnies aériennes une disponibilité maximale de leurs appareils et la meilleure rentabilité possible », souligne Pascal Rétif. Si les centres CFM contribuent ainsi à consolider l’image d’excellence des moteurs, ils permettent aussi de tisser un réseau dont l’importance croît au
w fil des années. « Au travers des sessions offertes, les clients sont fidélisés. Faire la démonstration concrète de la qualité de notre formation se révèle être un atout supplémentaire lorsque survient l’heure des choix de moteurs pour les compagnies aériennes », poursuit Olivier Laroche. Rarement sous le feu des projecteurs, les centres CFM jouent pourtant un rôle clé dans la construction d’une image de marque unique, en permettant à chaque moteur de fournir le meilleur rendement aussi longtemps que possible. Les centaines de mécaniciens qui sortiront bientôt de leur formation au nouveau centre d’Hyderabad pourront en témoigner. 1. CFM International est un joint-venture 50/50 entre Safran et GE. w Plus d’infos Le nouveau centre de formation d’Hyderabad dans l’« Espace Médias » du site de Safran : www.safran-group.com Snecma DR w Tang Qingru Quel bilan tirez-vous de l’activité du centre ? Depuis son ouverture en 1997, nous avons déjà formé plus de 8 000 stagiaires. Pour la seule année 2009, le centre a accueilli entre 700 et 800 mécaniciens et ingénieurs. Ce chiffre est en progression constante parce que Chengdu est désormais reconnu comme une référence. Nous CFM, instructeur à Chengdu (Chine) accueillons un nombre croissant de personnes qui viennent de pays du Sud-Est asiatique comme la Corée du Sud, la Mongolie, Singapour, etc. Avez-vous observé une évolution dans les demandes de formation ? J’enseigne la maintenance sur les CFM56-3 et -7 depuis plus d’une dizaine d’années. Nous avons Philippe Stroppa/Safran réduit la durée de la formation à la maintenance en ligne et sommes passés de huit à cinq jours aujourd’hui. Nos clients souhai taient aussi des cours spécifiques sur la résolution de problèmes. Comme ce type de demande ne cesse de croître, nous sommes en train de concevoir une formation adaptée que nous prévoyons de lancer cette année. Je voudrais aussi souligner que la qualité de notre système dépasse le cadre du CFM56. Turbomeca (groupe Safran) nous a récemment contactés pour bénéficier de nos installations pour la formation à la maintenance de ses moteurs d’hélicoptères. 20 000 moteurs CFM56 vendus dans le monde. 60 cours différents dispensés aux stagiaires par CFM. 2 800 stagiaires formés chaque année par CFM. Séance de formation à Montereau. safran magazine Juin 2010 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :