Safran n°6 jun à déc 2009
Safran n°6 jun à déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de jun à déc 2009

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Citizen Press

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : Superjet 100, dernier-né de Sukhoi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
marchés Airbus - EIAI Données de vol sous contrôle Outre Messier-Dowty (groupe Safran) pour les trains d’atterrissage principaux de l’appareil choisie en 2007, Sagem a aussi été retenue comme fournisseur sur l’Airbus A350 XWB en 2008. La société du groupe Safran fournit le système d’acquisition et de sécurisation des données de vol de l’avion. Celui-ci s’organise autour de deux composantes principales : le CDAU (Centralized Data Acquisition Unit) et le SCI (Secure Communication Interface). Le CDAU assurera les fonctions d’acquisition, de traitement, de surveillance, d’affichage et d’enregistrement des données disponibles sur avion, à des fins de surveillance des systèmes, de maintenance et de sûreté des vols. Juin 2009 safran magazine Niveau de vibration, consommation d’huile et autres paramètres seront ainsi analysés. Si un écart par rapport à des conditions standard est enregistré, le CDAU mémorise l’information, réalise un historique de l’événement et l’envoie aux équipes de maintenance au sol. Le SCI réalisera la passerelle sécurisée entre le cœur avionique de l’avion (très sécurisé et critique) et les réseaux d’information et de communication ouverts, en liaison avec la vie de la cabine et de l’équipage (climatisation, distractions, etc.). Par ailleurs, Sagem est également en charge de la manette des gaz de l’appareil. C’est la première fois qu’un avion d’Airbus volera avec un équipement de « cockpit control » signé Safran. La manette des gaz et certains équipements avioniques de l’A350 XWB seront fournis par Sagem. t Jean Souètre. Notamment la version A350-1000 qui dispose d’un atterrisseur principal à douze roues (contre huit pour les autres versions) et de tailles de pneus différentes. Pour Messier-Bugatti, l’Airbus A350 XWB constitue un programme majeur. « Nous étions déjà présents sur le Boeing 787. Avec l’Airbus A350 XWB, nous équipons désormais les deux futures plates-formes long-courriers de chacun des deux grands avionneurs », conclut Olivier Le Merrer, directeur de l’activité Roues et freins de Messier-Bugatti. Un « work package » important pour Labinal En janvier dernier, Labinal a été officiellement choisie comme Risk Sharing Part ner pour le programme A350 XWB. La société a été retenue pour plusieurs
,rrrrrrorr,r,rir'/,',w Ja/systèmes électriques complets. Elle sera ainsi responsable de la conception et de l’installation de l’EWIS (Electrical Wiring Interconnect System) pour l’ensemble du fuselage et la partie mâts moteurs de l’avion (le système qui permet l’accrochage des réacteurs sous les ailes). Forte de son savoir-faire et de son expérience, Labinal apporte des solutions technologiques comme la « ségrégation » du câblage et la protection électromagnétique des câbles. De plus, Labinal dispose d’outils et de process performants qui permettent de passer rapidement d’un monde fonctionnel (connecter les systèmes de l’avion) à un monde physique réel (installation des harnais). Ce programme marque une étape importante dans l’évolution de la stratégie de Labinal vers une offre plus globale. « Aujourd’hui, nous possédons un savoirfaire de conception, installation et fabrication. Nous adaptons notre modèle au plus près des demandes des clients afin de leur offrir une réponse personnalisée. Ceci permet aux avionneurs de se concentrer sur leur cœur de métier, explique Henri Griguère, vice-président Ventes et marketing chez Labinal. Pour l’Airbus A350 XWB, nous avons travaillé en amont pour comprendre les besoins d’Airbus, ce qui nous a permis d’affiner notre proposition et de présenter rapidement un système mature. » Avec ces deux nouveaux contrats, le programme A350 XWB représente au total pour Safran un chiffre d’affaires de plus de 11 milliards d’euros. K plus d’infos Pour en savoir plus sur la présence de Safran sur l’A350, rendez-vous sur le nouveau portail internet de Safran, www.safran-group.com Le programme A350 XWB représente un chiffre d’affaires de 11 milliards d’euros pour Safran. Des freins plus écologiques 26-27 Le frein carbone proposé par Messier-Bugatti pour l’Airbus A350 XWB est éco-conçu et éco-produit. Il ne comporte ni chrome – il s’agit du premier frein « zéro chrome » –, ni amiante, présente une forte réduction d’autres métaux lourds tels que le cadmium, et utilise des peintures hydrodiluables. « Cette démarche, initiée par Messier-Bugatti, correspond aujourd’hui à une demande des avionneurs et du marché », souligne Jean Souètre, directeur des programmes Roues et freins chez Messier-Bugatti. safran magazine Juin 2009 Airbus - Fixion



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :