Safran n°4 sep 08 à jan 2009
Safran n°4 sep 08 à jan 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de sep 08 à jan 2009

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Citizen Press

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : aéronautique civile et militaire, sécurité... Safran en Amérique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
marchés Avionique. Avec sa gamme d’écrans multifonction ICDS pour cockpits d’avions et d’hélicoptères, Sagem Avionics se développe sur le marché international. Cockpits : la révolution numérique B eaucoup d’évolutions aéronautiques actuelles concernent les cockpits. Le pilotage à vue et les cadrans à aiguilles ont laissé place à la numérisation et aux écrans intuitifs qui apportent sécurité, confort et simplicité d’utilisation aux pilotes. Dans ce domaine, Sagem Avionics, filiale de Sagem Défense Sécurité (Groupe Safran), bénéficie d’une visibilité internationale avec ses nouveaux écrans ICDS (Integrated Cockpit Display System). La gamme se veut complète et adaptée aussi bien à l’équipement standard des aéronefs neufs qu’à la modernisation des cockpits d’appareils plus anciens. « Avec les écrans ICDS, nous disposons d’une offre qui séduit nos clients prospectifs, surtout sur le marché du retrofit, explique Thierry Sieg, responsable commercial chez Sagem Défense Sécurité. La planche de bord que nous proposons par exemple pour la modernisation des hélicoptères comprend de un à six écrans ICDS multifonction de 10, 8 ou 6 pouces de diagonale. Ces écrans permettent l’affichage de plusieurs types d’informations, depuis les paramètres moteurs jusqu’aux aides à la navigation, en passant par l’imagerie numérique obtenue par des capteurs extérieurs et les systèmes de vision synthétique. Un même écran peut également combiner l’affichage simultané de l’instrumentation de bord et d’une image vidéo. C’est l’idéal pour des machines « monopilote », un créneau en forte expansion. » Marché du retrofit en plein essor « Les acheteurs d’hélicoptères neufs doivent faire face à de longs délais de livrai­ Septembre 2008 safran magazine Les hélicoptères AS 350 de la police de Los Angeles (motorisés par Turbomeca) sont équipés des planches de bord de Sagem Avionics.
GlennGrossman son, explique Jean Baudin, président et CEO de Sagem Avionics. Pour satisfaire une demande croissante, la solution alternative consiste à revaloriser d’anciennes cellules. C’est à ce moment qu’intervient Sagem Avionics. » Le marché potentiel du retrofit de planches de bord est estimé à plusieurs milliers d’appareils sur environ dix ans, pour les seuls hélicoptères. Ainsi, Sagem Avionics est déjà en charge de la modernisation des douze AS350 Écureuil du Los Angeles Police Department (LAPD). Parmi les autres succès, citons le contrat d’équipement de 36 hélicoptères EC120 remporté avec Hélidax, société qui aura pour mission de former tous les pilotes d’hélicoptère des armées françaises au sein de l’École d’application de l’aviation légère de l’armée de terre (EAALAT) à Dax. Côté avions, Sagem Avionics assure le retrofit des bimoteurs EMB-121 Xingu de l’école du transport aérien de l’armée de l’air et de la marine d’Avord pour EADS Socata. La société a aussi signé un accord de modernisation des biréacteurs d’affaires Gulfstream GII, marché majeur pour lequel une certification STC (Supplemental Type Certificate) est attendue prochainement. Au final, Sagem Avionics propose des solutions de retrofit ICDS pour de nombreux appareils : Robinson R-44, Eurocopter EC 120 et AS 350, Bell 205, 212, Huey, 206 et 407, AgustaWestland 28-29 139, Sikorsky S-61 et S-64. « Nous estimons que Sagem Avionics pourrait obtenir une part significative de ce marché de rénovation », conclut Jean Baudin. Des solutions modernes et sécurisantes « L’instrumentation numérique actuelle est plus fiable et nécessite moins d’entretien ; c’est l’avantage de notre solution ICDS », souligne Thierry Sieg. À titre d’exemple, il est possible d’enregistrer sur mémoire statique une cinquantaine de paramètres pour les lire ensuite sur un ordinateur ou directement sur les écrans de la planche de bord. Ainsi, une indication de surrégime qui aurait échappé au pilote sera visible sur les enregistrements. Il est également possible de faire de la recherche de panne au sol, en affichant en temps réel la mesure des capteurs : il s’agit d’une véritable MCDU (Multifunction Control Display Unit). Autre avantage offert par les écrans ICDS, la flexibilité : l’accès aux différentes pages se fait par un simple clic. Un bouton peut être installé sur la commande de pas cyclique, permettant au pilote de faire varier les affichages sans lâcher les commandes. Les couleurs et la taille des instruments moteurs représentés sont modulables, tandis que l’affichage peut être vertical ou horizontal selon la configuration initiale de la planche de bord. Des solutions pour le xxi e siècle en somme ! Sagem Avionics dispose d’un Gulfstream II pour réaliser les essais de ses équipements pour avions d’affaires. safran magazine Septembre 2008 Emmy Ansinelli/Sagem Avionics



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :