Safran n°15 jan à mai 2014
Safran n°15 jan à mai 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de jan à mai 2014

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Citizen Press

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : hélicoptères... les nouveaux projets de Safran.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
I Stephane Charpentier/Safran MARCHÉS Futur TECHNOLOGIE L’ESSOR DES MICRO-CAPTEURS Que sont les MEMS et quelles sont leurs applications ? MEMS est l’acronyme anglais de Micro Electro Mechanical Systems. Ce sont des systèmes électromécaniques de très petite taille (gravure au micron, cellule de quelques millimètres), principalement utilisés comme capteurs ou actionneurs électriques. Les premiers MEMS ont été développés dans les années 1970. Ils sont aujourd’hui présents dans de nombreux secteurs comme l’automobile (surveillance du niveau de carburant, déclenchement des airbags…), la médecine (mesure de la pression artérielle), les télécommunications (téléphones portables) ou encore l’aéronautique (capteurs de pression, accéléromètres…). Quel est le positionnement de Colibrys sur ce marché ? Colibrys est une société suisse spécialisée dans la conception et la réalisation de micro-capteurs de mouvement (accélération et vibration) de haute performance utilisant la technologie MEMS silicium. Cette technologie, qui fait appel aux mêmes procédés que ceux déployés dans l’industrie micro-électronique des semi-conducteurs, permet de produire en 08 Janvier 2014 Safran Magazine Début 2013, Sagem (Safran) a racheté la société suisse Colibrys, spécialisée dans les micro-capteurs utilisant la technologie MEMS (Micro Electro Mechanical Systems). Hervé Bouaziz, directeur de la stratégie et du développement de Sagem, explique les raisons de cette acquisition. Colibrys série des MEMS compacts, performants et économiques. Colibrys est un fournisseur de longue date de Sagem, qui intègre ces composants dans certains systèmes inertiels qu’il fournit à ses clients avionneurs et hélicoptéristes (Airbus, Bombardier, Dassault Aviation, Eurocopter, HAL, etc.). La société approvisionne également d’autres secteurs comme l’énergie, la robotique, l’automobile, le ferroviaire, l’instrumentation et les infrastructures. TÉLÉCOMMUNICATION Détection de mouvement pour les smartphones'6 SANTÉ Mesure de la pression artérielle
4- AÉRONAUTIQUE Capteurs de pression, accéléromètres AUTOMOBILE Surveillance du niveau de carburant, déclenchement des airbags Qu’apporte à Sagem le rachat de Colibrys ? L’un des principaux atouts de cette société est d’avoir développé un savoir-faire et une gamme de produits reconnus mondialement. Sagem réalise depuis très longtemps des accéléromètres MEMS pour ses propres besoins, mais à partir d’une technologie à quartz. Cette dernière est aujourd’hui plus précise, mais aussi beaucoup plus coûteuse que le silicium. Or nous avons la conviction que les MEMS DÉFENSE Guidage des missiles, centrales d’attitude et de cap, centrales de navigation Comment fonctionne un accéléromètre MEMS ? en silicium, destinés tant aux accéléromètres qu’aux gyroscopes, vont monter en performance et se géné raliser dans les secteurs de l’aéronautique et de la défense. À terme, ils constitueront une technologie différenciante dans les applications liées à la navigation inertielle : guidage des missiles, centrales d’attitude et de cap, centrales de navigation… D’où l’intérêt d’acquérir une société qui maîtrise cette technologie. Quels sont les axes de développement de Colibrys ? Tout d’abord, Colibrys doit rester reconnu comme un fournisseur indépendant de MEMS. En parallèle, nous allons l’aider à monter en gamme, c’est-à-dire à produire des MEMS silicium encore plus performants, qui pourront être embarqués dans des équipements nécessitant un guidage de haute précision. Des synergies seront notamment mises en œuvre avec Sagem pour aider Colibrys à optimiser le design de ses capteurs et de l’électronique associée. Nous réfléchissons par ailleurs à la possibilité de réaliser des gyroscopes MEMS et, à plus long terme, à les intégrer dans des centrales inertielles miniatures. L’une des clés du savoir-faire de Colibrys est de parvenir à développer des accéléromètres MEMS capables de mesurer des mouvements infinitésimaux de façon précise, fiable et répétable, à un coût maîtrisé. Chaque MEMS est composé de trois plaques superposées, celle du milieu constituant un pendule maintenu en suspens entre les deux autres par un micro-ressort. Si l’accéléromètre lui-même fait quelques millimètres de côté, la distance entre la plaque suspendue et la plaque inférieure se situe quant à elle autour de deux microns ! Dès que le MEMS subit une accélération, la plaque du milieu bouge et entraîne une variation de courant, mesurée par un microcontrôleur. Le nouveau site de Colibrys à Yverdonles-Bains, en Suisse, où sont fabriqués les MEMS. Safran Magazine Janvier 2014 09 Colibrys



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :