Safran n°14 jun à déc 2013
Safran n°14 jun à déc 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de jun à déc 2013

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Citizen Press

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : Salon de l'aéronautique et de l'espace Paris le Bourget... innovation et excellence.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
Philippe Stroppa/Snecma/Safran marchés L’interview Capable de décoller comme un hélicoptère et de voler comme un avion, le convertible Bell-Boeing V-22 Osprey est équipé de trains d’atterrissage Messier-Bugatti- Dowty (Safran) et câblé par Labinal (Safran). Le moteur Silvercrest a été retenu en 2012 par Cessna pour équiper le Citation Longitude, le dernier né de sa famille de bizjets. 38 Juin 2013 safran Magazine évolution est tout à fait en phase avec notre portefeuille d’activités. Mais nous ne devons pas pour autant délaisser les marchés des États-Unis et d’Europe occidentale, qui représentent encore de très importants débouchés et sur lesquels il nous faudra continuer à faire la différence en termes d’innovation. Au final, dans les pays émergents comme pour les marchés traditionnels, nous devons non seulement vendre nos produits, mais également apporter le haut niveau de service attendu par nos clients. C’est là notre principal défi. Boeing Le moteur diesel à piston SR305 de SMA (Safran) équipe le Turbo Skylane JT-A de Cessna. La Chine est en croissance rapide, en particulier dans le secteur aéronautique. Comment votre groupe se positionne-t-il à cet égard ? S. D. : Dans le marché totalement mondialisé de l’aéronautique, la croissance chinoise représente d’énormes opportunités pour un groupe comme le nôtre : non seulement ce pays crée de la richesse, mais les besoins en moyens de transport s’y développent très rapidement. Les avions d’affaires et les hélicoptères n’y sont pas aussi nombreux qu’ils pourraient l’être dans un pays aussi vaste et économiquement dynamique. C’est pourquoi nous investissons beaucoup, aux côtés de partenaires et dans le cadre de coentreprises, pour pouvoir accéder à ces marchés et servir les clients chinois dans les meilleures conditions possible. Car si l’économie de ce pays est très porteuse, elle est aussi extrêmement concurrentielle. Textron et Safran collaborent étroitement depuis plusieurs années. Comment décririez-vous les liens qui unissent les deux groupes ? S. D. : Dans nos industries, les relations entre les constructeurs et leurs fournisseurs revêtent toujours une dimension particulièrement importante. Ainsi, une part significative des innovations technologiques et des solutions qui nous permettent de progresser
en termes de coûts et de performance nous est apportée par notre chaîne de fournisseurs et de partenaires. C’est typiquement le cas de Safran : ce groupe a développé beaucoup de technologies pouvant bénéficier à nos différentes lignes de produits en cours de développement. Le choix du moteur Silvercrest pour notre futur avion d’affaires Citation Longitude en est une excellente illustration. Que ce soit en termes de consommation, de fiabilité ou de durabilité, ce moteur présente des atouts technologiques qui comptent pour une part importante dans le vif intérêt porté par nos clients à notre appareil. On pourrait évoquer aussi les motorisations fournies par Safran pour nos avions à hélices, sans parler des projets qui ne sont pas encore annoncés… Dans quelle mesure Textron est-il intéressé par des « offres globales » ? S. D. : Pour chacun des composants technologiques clés que nous envisageons de sélectionner pour nos nouveaux produits, nous encourageons nos fournisseurs à proposer tout ce qui peut leur sembler de nature à apporter le maximum de valeur ajoutée aux projets. Lorsqu’un partenaire comme Safran s’appuie sur sa capacité à intégrer différentes technologies pour nous proposer une solution à forte valeur ajoutée, nous sommes évidemment preneurs ! Cessna Eric Drouin/Snecma/Safran w Pierre Fabre En quoi Cessna est-il un client majeur pour Snecma ? Cessna est un client à la fois nouveau et très important pour nous. Tout d’abord, il est positionné sur l’aviation d’affaires et l’aviation générale qui, bien que n’étant pas nos marchés historiques, sont au cœur de nos objectifs de croissance, que ce soit pour les jets d’affaires ou à travers notre filiale sma pour les moteurs d’avions de tourisme. Accéder au marché de la motorisation des avions d’affaires moyen-haut de gamme est depuis longtemps un des éléments de la stratégie de Snecma. Il est évident que, pour un « nouvel entrant » comme nous, voir notre moteur Silvercrest sélectionné par un acteur reconnu et renommé comme Cessna est un excellent point de départ. Il nous appartient maintenant de faire du Silvercrest un atout majeur pour le Citation Longitude et de contribuer ainsi à son succès. Il en est de même pour sma, dont le moteur sr305 a été choisi Président-directeur général de Snecma (Safran) « Cessna est un partenaire essentiel » pour motoriser le Turbo Skylane JT-A. En attribuant à SMA son premier contrat de série significatif, Cessna devient un précurseur de la motorisation diesel dans le domaine de l’aviation générale et ouvre les portes de ce marché à notre filiale. Quelles sont les relations de Snecma et de Safran avec le groupe Textron ? Même si Cessna est un nouveau client, nous sommes dans un monde connu. Nous avons en face de nous un avionneur très professionnel, avec lequel nous nous comprenons, ce qui est très important pour réussir ensemble. Bien au-delà des simples relations de travail ou contractuelles, la qualité des relations personnelles est un élément majeur du succès : que l’on soit fournisseur ou client, il faut être avant tout des partenaires. C’est le cas avec Textron, dont nous connaissons et apprécions depuis longtemps les dirigeants, puisque Scott Donnelly a fait une brillante carrière chez GE (notre partenaire dans CFM International) où il occupait le poste de président de GE Aviation, tout comme Scott Ernest, le président de Cessna, qui est également un ancien dirigeant de GE Aviation. Quels sont, selon vous, les bénéfices de ce partenariat ? Ce sont des bénéfices mutuels. Cessna est un partenaire absolument essentiel pour nous, puisque dans l’aviation d’affaires comme dans l’aviation générale, il nous donne l’opportunité de démontrer nos capacités de motoriste sur de nouveaux marchés. De notre côté, nous apportons des produits nouveaux sur ces marchés. Le Silvercrest sera de loin le turboréacteur le plus moderne et le plus performant qu’un avion d’affaires puisse intégrer. Nous pensons que ce moteur constituera un atout considérable pour les appareils qui en seront motorisés, en termes de performances, de rayon d’action et de disponibilité, grâce à ses qualités en matière de consommation, d’émissions ou de maintenance. De même, dans le domaine de l’aviation générale, le SR305 apporte des gains de consommation et de coût d’utilisation très importants qui contribueront au succès du Turbo Skylane JT-A. safran Magazine Juin 2013 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :