Royauté n°36 oct/nov 2015
Royauté n°36 oct/nov 2015
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°36 de oct/nov 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 41,2 Mo

  • Dans ce numéro : Rania de Jordanie, l'amour d'une fille.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
Lauzun Impertinent et flamboyant don Juan, Lauzun est célèbre pour ses fiançailles avec la Grande Mademoiselle, petite-fille d’Henri IV, qu’il faillit bien épouser à la stupeur générale. Colonel des dragons, capitaine des gardes du corps, commandant d’armée, gouverneur du Berry, il est un moment le favori de Louis XIV avant de payer un excès d’audace par une terrible captivité de dix ans à Pignerol. Tout autre aurait péri d’une telle disgrâce  : lui revient, se couvre de gloire en sauvant au péril de a vie la reine d’Angleterre qui fuit son pays en révolution, part vaillamment à la rescousse du malheureux Jacques II Stuart détrôné par le prince d’Orange... Quel est donc le secret de ce diable d’homme, qui recherche le panache et court les bonnes fortunes ? Le fracas de ses aventures, ses caprices, ses passions ont rempli tout un siècle – le Grand Siècle – dont Lauzun incarne à merveille la finesse et les grandeurs comme les bassesses. De Jean-Christian Petitfils. Aux édition Tempus. 387 pages, 23,50 euros. La L Seconde Guerre mondiale s’est officiellement achevée en mai 1945, mais son déchaînement de violence perdura des années. Après plus de 35 millions de morts et nombre de villes rasées, les institutions que nous considérons aujourd’hui comme acquises – police, médias, transports, gouvernements nationaux et pouvoirs locaux – étaient à reconstruire. Le taux de criminalité montait en flèche, les économies s’effondraient et la population européenne survivait au bord de la famine. Dans ce livre au souffle épique, Keith Lowe décrit un continent secoué par la violence, où de vastes segments de la population répugnent encore à accepter que la guerre soit finie. Il met l’accent sur la morale pervertie et le désir insatiable de vengeance qui furent l’héritage de ce conflit. Il dresse, enfin, le tableau du nettoyage ethnique et des guerres civiles qui déchirèrent l’existence des gens ordinaires, de la mer Baltique à la mer Méditerranée, avant l’instauration chaotique d’un nouvel ordre mondial qui finit par apporter la stabilité à une génération brisée. De Keith Lowe. Aux éditions Tempus. 488 pages, 25 euros. Les derniers jours des reines L’Europe Barbare Louis XI 66 Royauté CULTURE Comment sont mortes les souveraines les plus célèbres de l’Histoire ? Du suicide de Cléopâtre au dramatique accident d’Astrid de Belgique en passant par la décapitation de Marie Stuart et de Marie- Antoinette, l’assassinat d’Agrippine, de Sissi et d’Alexandra de Russie, ou l’agonie édifiante de Catherine de Médicis, Anne d’Autriche, Catherine II, la reine Victoria ou l’impératrice Eugénie, les meilleurs historiens et écrivains d’histoire racontent leurs derniers jours dans des textes incisifs où la limpidité du récit s’appuie sur des enquêtes puisées aux meilleures sources. « Une fresque du pouvoir suprême au féminin, de l’Antiquité au XXe siècle »  : c’est ainsi que Jean-Christophe Buisson et Jean Sévillia définissent cet ouvrage collectif de prestige qu’ils ont dirigé et qui fera date, autant par ses qualités littéraires que par le regard innovant qu’il porte sur les ultimes instants de ces femmes dont les règnes ont changé le monde. Sous la direction de J-C. Buisson et J. Sévilla. Aux éditions Perrin. 398 pages, 21 euros. Louis XI est certainement le souverain le plus important du Moyen Age tardif  : à la tête de la France pendant 22 ans, de 1461 à 1483, il laisse à ses héritiers un royaume en ordre et puissant malgré un règne ponctué par les oppositions, intérieures comme extérieures. Pourtant, le souvenir du souverain est mauvais, en partie en raison des analyses proposées jusqu’ici et issues de critères moraux. C’est ce jugement moral, souvent mâtiné de psychologie, que cette nouvelle biographie entend dépasser. Les découvertes récentes, les éclairages neufs sur l’histoire d’un règne riche en circonstances imprévisibles éclairent et rendent vivant les paradoxes d’un roi dont le pragmatisme parfois dérape, mais dont les adaptations et les accommodements sont les marques d’une politique avant tout réaliste, rendue nécessaire par l’opposition de ses plus puissants feudataires. Louis XI fut en fait l’un des grands architectes du royaume de France. De Joël Blanchard. Aux éditions Perrin. 371 pages, 23 euros.
La presse appartient à ceux qui la lisent Editeur de presse indépendant depuis 1984. Visitez nos sites  : www.entreprendre.fr www.infoetsavoir.com DES MAGAZINES QUI CHANGENT LA VIE En kiosques ou sur www.lafontpresse.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :