Royauté n°36 oct/nov 2015
Royauté n°36 oct/nov 2015
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°36 de oct/nov 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 41,2 Mo

  • Dans ce numéro : Rania de Jordanie, l'amour d'une fille.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
44 Royauté ROYAUTÉ
Comme le veut la tradition aux Pays-Bas, le troisième mardi de septembre était synonyme de « Prinsjesdag », « Jour du prince ». Une journée spéciale pour le couple royal puisque cette journée marque l’ouverture de l’année politique, et donne lieu à une belle parade dans les rues de La Haye. C’est ainsi que le roi Willem-Alexander a prononcé le discours du trône (« Troonrede ») devant députés et sénateurs réunis en « États généraux ». Rédigé par le Premier ministre, le texte annonce ainsi la politique à venir pour cette nouvelle session parlementaire. Ainsi que le veut la coutume, le souverain a également présenté le budget pour l’année 2016, ce qui vaut à cette journée le surnom de « jour du budget ». Cette cérémonie avait ainsi lieu dans la salle des Chevaliers (« Ridderzaal ») du Binnenhof, siège du Premier ministre et du parlement néerlandais, comme la tradition l’exige depuis 1904. Une salle dont la voûte de bois et les trônes d’or des souverains impressionne par sa solennité. Très attentive aux paroles de son époux, la reine Maxima, magnifique dans sa somptueuse robe couleur champagne à manches courtes, signée du couturier néerlandais Jan Taminiau et agrémentée d’un motif de fleurs et d’oiseaux peint à la main et rebrodé, dans des tons de bleu, jaune, vert et mauve. Toujours soucieuse du moindre détail, elle dont le sens de la mode fait partie de l’ADN, avait assorti pochette, souliers et gants mauves au motif de sa tenue. Cette année, la souveraine ne portait pas de chapeau, mais un élégant chignon orné de fleurs en tissu rappelant celles de sa tenue. Le roi Willem-Alexander, très solennel, portait une jaquette noire et d’un pantalon gris à fines rayures. Plus tôt dans la journée et malgré la désagréable pluie qui tombait ce jour-là sur La Haye, le couple royal, tout sourires, a salué la foule depuis le balcon du palais Noordeinde, lieu de travail du ROYAUTÉ WILLEM-ALEXANDER ET MAXIMA DES PAYS-BAS Parade pour le Jour du prince COMME TOUS LES ANS ET SELON LA TRADITION AUX PAYS-BAS, LE TROISIÈME MARDI DE SEPTEMBRE ÉTAIT CELUI DU « JOUR DU PRINCE ». UNE JOURNÉE AU COURS DE LAQUELLE LE ROI A PU OUVRIR L’ANNÉE POLITIQUE, ET LA REINE MESURER LEUR IMMENSE POPULARITÉ. souverain à La Haye, en compagnie du prince Constantijn –le plus jeune frère du roi- et de son épouse la princesse Laurentien, tout de vert vêtue et coiffée d’un bibi crème. C’est dans le somptueux Carrosse d’or de la reine Wilhelmina que la reine Maxima et le roi Willem-Alexander des Pays-Bas ont rejoint, comme le veut la tradition, la cour du Binnenhof, saluant la goule réunie et mesurant l’immense popularité qui est la leur. Une parade qui avait lieu pour la dernière fois avant quelques années  : en effet, le « Gouden Koets » a été jugé trop fragile pour être encore utilisé en l’état, et doit faire l’objet d’une restauration complète. Une restauration légitime quand on sait que ce carrosse d’or n’est pas vraiment récent. La reine Wilhelmina –l’arrière-grand-mère de l’actuel roi Willem-Alexander- l’a reçu en cadeau du peuple d’Amsterdam pour son couronnement le 6 septembre 1898, et c’est deux ans et demi plus tard, le 7 février 1901, pour son mariage avec le prince Hendrik, qu’il a été utilisé pour la première fois ! Fait de teck et presqu’entièrement doré à la feuille, tiré par huit chevaux et conduit par un cocher, cette œuvre d’art a également beaucoup fait polémique aux Pays-Bas. En effet sur ses portières figurent des scènes peintes représentant des esclaves se prosternant devant leurs maîtres, comme une célébration évidemment très contestée du passé colonial du pays. Un peu fatigué ces dernières années, il a donc été décidé une restauration, qui devrait durer de trois à quatre ans et a été inscrite dans le budget ordinaire de la Maison royale. Les artisans se pencheront ainsi sur la restauration des sculptures et des roues, et remplaceront les sangles, cordons et glands, ainsi que les soieries de l’intérieur. En attendant que le Gouden Koets ne se fasse une petite beauté, le couple royal utilisera le Carrosse de verre de Willem Ier, datant de 1821 et récemment restauré. Royauté 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :