Rhône Métiers n°10 jun/jui/aoû 2020
Rhône Métiers n°10 jun/jui/aoû 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de jun/jui/aoû 2020

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Rhône

  • Format : (215 x 307) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : portrait, Myriam Boulay.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
dossier L’artisanat au féminin Véritable vivier de compétences et de savoir-faire, les femmes investissent désormais l’artisanat. Dans ce secteur où un actif sur quatre est une femme 1 , qu’elles soient apprenties, salariées ou cheffes d’entreprise, la part des femmes est en effet de plus en plus significative. Tour d’horizon d’un phénomène de société dont les effets dépassent la simple idée de parité. 12 - Les chiffres en témoignent, la part des femmes dans l’artisanat est en constante augmentation. Ainsi au niveau national au 1 er janvier 2020, près de 500 000 femmes sont salariées dans les TPE artisanales, soit 29 % des salariés. La parité hommes/femmes est atteinte dans les secteurs de l’alimentation et des services, alors que les femmes ne représentent qu’un quart des salariés de la fabrication et seulement 11 % du bâtiment. Du côté de l’apprentissage, l’évolution des femmes est également significative avec 38 400 apprenties formées en 2016-2017 au sein d’une entreprise artisanale, soit 27 % des effectifs 2 (23 % en Auvergne-Rhône-Alpes). Un quart des entrepRIses artisanales dirigées par des femmes C’est au niveau des dirigeants que l’augmentation est la plus tangible.
Avec aujourd’hui, 24 % de femmes au niveau régional et national à la tête d’entreprises artisanales, le nombre de dirigeantes a doublé en trente ans 2 . Une augmentation plus forte dans les entreprises de moins de 10 salariés et notamment dans les secteurs de la fabrication (35 %) et des métiers d’art. En revanche, les chiffres stagnent dans les services (42 %), l’alimentaire (21 %) et le bâtiment (3 %) 3 . Notons aussi qu’en termes dossier de formation, les dirigeantes sont plus diplômées que leurs homologues masculins : la moitié en effet a au moins le niveau bac, contre un tiers chez les hommes. Un chOIx de vie et des valeURs Quand on les interroge sur leur choix de l’entrepreneuriat, les femmes mettent en avant l’indépendance, l’épanouissement personnel, l’envie de progresser dans leur vie professionnelle et de relever un défi. Si certaines évoquent la nécessité de perpétuer l’entreprise familiale, toutes affichent la volonté d’imprimer leurs valeurs dans leurs missions de cheffe d’entreprise 4 . Si les dirigeantes reconnaissent les avantages certains de leur métier, plus de souplesse dans leur emploi du temps notamment, toutes avouent avoir moins de temps libre, davantage de stress et une charge mentale élevée en rapport avec la solitude du dirigeant. Des sentiments d’ailleurs partagés par leurs homologues masculins. Mais, à la différence des hommes, les femmes dirigeantes évoquent souvent la nécessité de travailler plus pour être reconnues et pour s’affranchir des barrières mentales qui perdurent dans certains secteurs d’activité. Enfin, l’Index Women Equity 2019 axé sur l’analyse des performances des TPE et PME dirigées par des femmes révèle que leurs entreprises affichent des performances économiques supérieures (+ 2,6 %) à celles des hommes. Un constat confirmé par l’enquête menée en 2020 par la Banque de France sur l’entrepreneuriat en Auvergne- Rhône-Alpes et qui, selon Women Equity, s’explique principalement par la sélection sévère dont souffrent les femmes. Leurs sociétés sont en effet sousfinancées par rapport à celles des hommes mais, face à l’adversité, les femmes démontrent leur capacité à se battre pour atteindre leurs objectifs et font preuve d’une réelle agilité. CMA France met les femmes en lumière Organisée en partenariat avec AG2R La Mondiale, le concours national Madame Artisanat a pour objectif de valoriser la place des femmes cheffes d’entreprise artisanale et apprenties et l’importance de leur contribution à l’économie de proximité. Le trophée Madame Artisanat récompense une femme qui est cheffe d’entreprise depuis au moins trois ans ou toute entrepreneuse ayant finalisé le rachat d’une entreprise ; le trophée Mademoiselle Artisanat récompense une apprentie en formation dans un CFA du réseau des CMA ; le trophée Madame Engagée valorise des projets audacieux, porteurs de l’économie de demain dans des domaines tels que l’innovation, le numérique, l’économie sociale et solidaire, ou ayant un impact positif sur leur territoire. La 2 ème édition de ce concours est prévue pour 2020. Les femmes investissent tOUs les métiers Communément masculine, l’image attachée à l’artisanat évolue elle aussi depuis les dix dernières années. Là encore, qu’elles soient dirigeantes, conjointes collaboratrices, salariées ou apprenties, l’étude des chiffres - 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :