Revue de la gendarmerie nationale n°250 sep/oct/nov 2014
Revue de la gendarmerie nationale n°250 sep/oct/nov 2014
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°250 de sep/oct/nov 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 152

  • Taille du fichier PDF : 28,2 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur les perspectives judiciaires... les fichiers d'investigation criminelle en danger ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
DOSSIER oRGAnISATIonS CRImInELLES ALBAnAISES ET CAmBRIoLAGES Des petites équipes mobiles qui doivent faire l’objet d’un traitement régionalisé.commis pris isolément relève d'une criminalité dite de basse intensité pour laquelle les moyens consacrés aux investigations et la réponse pénale demeurent limités en raison de préjudices matériels peu importants. Considérés dans leur globalité dans une démarche d'analyse du renseignement criminel, les enjeux de sécurité apparaissent immédiatement de niveau national voire international. Les modes opératoires observés dans le cadre d'enquêtes portant sur les trafics de stupéfiants ou les réseaux de prostitution ont de nombreuses similitudes avec ceux des vols sériels commis, en bande organisée, dans un rayon d'action de plusieurs centaines de kilomètres à partir d'une base logistique. Ces pratiques limitent les possibilités de rapprochement judiciaire tout en démultipliant le pouvoir 66 Revue de la Gendarmerie Nationale 2 e trimestre 2014 de nuisance des auteurs. Cette criminalité suivie par Europol, dans le cadre de son fichier d'analyse CoPPER, se caractérise par son aspect pluridisciplinaire. Actuellement, les informations détenues pour des affaires de vol sont, en volume et au niveau européen, aussi importantes que celles issues d'enquêtes menées dans le cadre du trafic d'être humains, qui demeure un contentieux historique de cette criminalité. Parmi les 14 pays européens actuellement impactés par cette délinquance on trouve notamment l'Italie, la France, la Suisse, la Grande Bretagne et la Belgique. Cette dernière est d'ailleurs un des premiers pays à avoir subi cette nouvelle forme de délinquance en raison de l'implantation de nombreux réfugiés ayant fui le conflit du Kosovo. DICom GnD THoREL
En France, la communauté albanaise se répartit sur plusieurs régions, telles l'Île de France, Rhône-Alpes, Alsace, Bretagne, Pays-de-Loire, PACA et Aquitaine. Cette criminalité se singularise par plusieurs critères outre sa dimension internationale favorisée par une diaspora, une organisation non hiérarchisée et modulaire, des relations familiales ou claniques omniprésentes. on remarque également une propension à une violence interne à ce milieu qui explique l'omerta observée par les enquêteurs lors de l'interpellation de ressortissants de cette nationalité. L’intérêt porté à notre pays se concrétise surtout à compter de 2005. Cependant, la prise en compte de ce phénomène sous l'angle de la criminalité organisée est relativement récente. En effet, les faibles préjudices (bijoux, numéraire, informatique) des cambriolages, considérés d'origine locale et de manière isolée, sont longtemps restés sous un seuil de vigilance et d'alerte des services spécialisés de police judiciaire. …contre laquelle la complémentarité des unités demeure un atout majeur. Face au développement de cette nouvelle menace criminelle, l'office central de lutte contre la délinquance itinérante (oCLDI) tient un rôle majeur par sa vocation à coordonner l'action de l'ensemble des services d'enquête au plan national et par sa capacité propre à diriger des enquêtes complexes. Au regard de l'aspect international de cette délinquance, l'oCLDI, en tant que point de contact central dans les échanges internationaux, entretient des échanges opérationnels avec l'ensemble des services d'enquête européens. Cet office central dispose d'une connaissance historique des organisations criminelles originaires d'Europe de l'Est notamment de Roumanie, moldavie et de Géorgie. Il demeure un interlocuteur privilégié d'EuRoPoL et d'InTERPoL. Enfin, il participe activement au projet européen EmPACT (European Multidisciplinary PlatformAgainst Criminal Threat), codirigé par la police judiciaire fédérale Belge et l'oCLDI, qui demeure l'un des moyens essentiels destinés à organiser et à structurer la lutte contre la délinquance (1) Dirigée par la SR de Reims en cosaisine avec les groupements de gendarmerie départementale de la marne (GGD 51) et de l'Aube (GGD 10), le groupe d'intervention régional (GIR) de la région Champagne- Ardennes et l'oCLDI. L'analyse quotidienne de cette délinquance, la détection des menaces et la mise en place de dispositifs de surveillance et de contrôle dédiés ont permis aux services locaux d'interpeller 27 cambrioleurs au cours de l'enquête. Le 19 novembre 2013, une opération judiciaire coordonnée permet d'interpeller 3 suspects considérés comme les commanditaires et logisticiens du réseau. Les perquisitions réalisées amènent la saisie de 60 000  € en espèces. Deux analystes d'Europol, en charge de la criminalité albanaise en Europe, ont appuyé les enquêteurs au cours de l'opération. itinérante au niveau européen. Chargé de la conception et du suivi du plan national anti-cambriolage et vols à main armée, l'oCLDI apporte un appui considérable aux services d'enquête engagés dans cette lutte. Ce fut ainsi le cas lors de la création de la cellule nationale d'enquête dénommé oCLDI/ALBA 51 (1) en janvier 2013. 2 e trimestre 2014 Revue de la Gendarmerie Nationale DOSSIER oRGAnISATIonS CRImInELLES ALBAnAISES ET CAmBRIoLAGES 67 i



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 1Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 2-3Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 4-5Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 6-7Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 8-9Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 10-11Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 12-13Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 14-15Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 16-17Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 18-19Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 20-21Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 22-23Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 24-25Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 26-27Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 28-29Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 30-31Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 32-33Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 34-35Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 36-37Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 38-39Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 40-41Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 42-43Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 44-45Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 46-47Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 48-49Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 50-51Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 52-53Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 54-55Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 56-57Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 58-59Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 60-61Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 62-63Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 64-65Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 66-67Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 68-69Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 70-71Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 72-73Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 74-75Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 76-77Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 78-79Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 80-81Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 82-83Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 84-85Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 86-87Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 88-89Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 90-91Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 92-93Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 94-95Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 96-97Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 98-99Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 100-101Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 102-103Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 104-105Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 106-107Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 108-109Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 110-111Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 112-113Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 114-115Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 116-117Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 118-119Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 120-121Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 122-123Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 124-125Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 126-127Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 128-129Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 130-131Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 132-133Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 134-135Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 136-137Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 138-139Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 140-141Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 142-143Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 144-145Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 146-147Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 148-149Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 150-151Revue de la gendarmerie nationale numéro 250 sep/oct/nov 2014 Page 152