Revue de la gendarmerie nationale n°247 sep/oct/nov 2013
Revue de la gendarmerie nationale n°247 sep/oct/nov 2013
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°247 de sep/oct/nov 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 38,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'appropriation territoriale... l'État et la gestion des territoires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
dossier LE PLAn CHAmPAGnE  : L’EmPrEInTE DE LA GEnDArmErIE Sur Son TErrIToIrE 80 « Pour la gendarmerie, son véritable enjeu est de concevoir différemment la protection du territoire et, in fine, le rapport à la population. » gendarme ce visage familier et rassurant de nos campagnes. Aujourd’hui prospère, la filière Champagne n’a dû son essor qu’à la volonté de ses acteurs de s’organiser, de privilégier la qualité, à la quantité puis de partir à la conquête de marchés dans le monde entier. 140 coopératives, 300 maisons de champagne ont fait de l’appellation unique «champagne» une filière dynamique et ouverte sur le monde. La région génère ainsi le 1er excédent agroalimentaire de la balance commerciale française. La filière Champagne, ce sont 30 000 emplois directs, 120 000 vendangeurs, un million de visiteurs. Revue de la Gendarmerie Nationale 3 e trimestre 2013 Ancrée dans le mode rural et innervant toute l’économie de la région, cette filière est le moteur de notre appropriation territoriale, qui consiste à intégrer le tissu social, agir dans sa profondeur, en comprendre les lignes de force. Cette démarche consiste à résister à la tentation de devenir une gendarmerie «mécanique», une force appliquant des schémas stéréotypés déconnectés de son environnement et de la population qui y vit, sacrifiant aux chiffres et aux emballements médiatiques. Il s’agit aussi de s’appuyer sur ce qui a fait l’originalité de l’Arme depuis l’Ancien régime, sa territorialité et son lien particulier à la communauté qu’elle protège. Sirpa-gendarmerie - ADC F. Balsamo
Le Plan Champagne se présente sous l’aspect d’une convention signée sous l’autorité du préfet de région. Il a pour objet d’apporter un label à la filière Champagne, celui d’une sécurité comprise comme une condition du développement économique, de l’attractivité et de la compétitivité. Le fondement du Plan Champagne relève donc de l’intelligence économique. Pour la gendarmerie, son véritable enjeu est de concevoir différemment la protection du territoire et, in fine, le rapport à la population. In media res  : appropriation territoriale et sécurité La dynamique du Plan Champagne présente dès lors trois points saillants. Tout d’abord, l’aspect intelligence économique. Le Champagne est le vin de la célébration, le vin des fêtes. Dans un contexte de concurrence internationale et de crise, la préservation de son image est donc un enjeu majeur. or, la gendarmerie exécute un certain nombre de missions qui concourent directement à sécuriser l’économie de notre pays contre les escroqueries, le travail illégal, le blanchiment d’argent, les fraudes (en appui de la douane et des services fiscaux), les atteintes à l’environnement, le vol de fret, etc. C’est pourquoi le Plan Champagne organise un partenariat avec le CIVC qui vise à la prévention contre les risques, la diffusion immédiate des alertes, en un mot le développement d’une expertise judiciaire adaptée aux caractéristiques de la filière. Ensuite, le Plan Champagne participe à la protection du territoire. Ce Plan dépasse cependant ce cadre. Il s’inscrit plus largement dans une politique de sécurité qui cherche à tenir le terrain, dans l’esprit de la feuille de route du directeur général de la gendarmerie nationale  : remettre le gendarme au cœur de sa mission. L’aire d’appellation Champagne correspond en effet à l’épicentre des cambriolages et atteintes aux biens de la région. La réponse qu’apporte le Plan Champagne n’est pas d’instaurer le gardiennage de maisons ou de propriétés. Il est au contraire tourné vers la sécurité publique, vers la protection de tous les citoyens, en cherchant la visibilité, le contact, la prévention dans une logique de contrôle de zone. Tel est l’objet des patrouilles dans la profondeur du territoire pendant les vendanges, des consultations-sûreté que nous effectuons tout au long de l’année, de notre volonté de marquer les points clés du terrain et de tirer le meilleur parti de la réserve opérationnelle. La gendarmerie favorise ainsi la lutte contre les cambriolages parce qu’elle peut désormais s’appuyer sur un réseau de sociétés, de responsables, d’élus, qui adhèrent à sa démarche et la relaient. À titre d’exemple, le bassin d’épernay est celui qui a le mieux adhéré à la participation citoyenne et la solidarité de 3 e trimestre 2013 Revue de la Gendarmerie Nationale dossier LE PLAn CHAmPAGnE  : L’EmPrEInTE DE LA GEnDArmErIE Sur Son TErrIToIrE 81 i



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 1Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 2-3Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 4-5Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 6-7Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 8-9Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 10-11Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 12-13Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 14-15Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 16-17Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 18-19Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 20-21Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 22-23Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 24-25Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 26-27Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 28-29Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 30-31Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 32-33Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 34-35Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 36-37Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 38-39Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 40-41Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 42-43Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 44-45Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 46-47Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 48-49Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 50-51Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 52-53Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 54-55Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 56-57Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 58-59Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 60-61Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 62-63Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 64-65Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 66-67Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 68-69Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 70-71Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 72-73Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 74-75Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 76-77Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 78-79Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 80-81Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 82-83Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 84-85Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 86-87Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 88-89Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 90-91Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 92-93Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 94-95Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 96-97Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 98-99Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 100-101Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 102-103Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 104-105Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 106-107Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 108-109Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 110-111Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 112-113Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 114-115Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 116-117Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 118-119Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 120-121Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 122-123Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 124-125Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 126-127Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 128-129Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 130-131Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 132