Revue de la gendarmerie nationale n°247 sep/oct/nov 2013
Revue de la gendarmerie nationale n°247 sep/oct/nov 2013
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°247 de sep/oct/nov 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 38,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'appropriation territoriale... l'État et la gestion des territoires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
dossier LES ESPACES PérIurBAInS, DYnAmIQuE mIGrAToIrE ET EnJEuX DE SéCurITé 62 La faiblesse du tissu relationnel pèse aussi dans la lutte contre les délits d’appropriation. enregistrée dans la périphérie des grandes villes, souvent saturée, mais dans les communes de 5 000 à 20 000 habitants, proches des zones boisées et échangeurs routiers où le quotidien de ces nouveaux (2) martin Vanier, Emmanuel roux, La péri-urbanisation, problématiques et perspectives, La documentation française, 2011. Situé entre 1,3 et 1,5% par an, le taux de croissance de la population rurale est trois fois supérieur à celui de la population urbaine de 1999 à 2005 en raison de soldes naturels et migratoires positifs en zone péri-urbaine. Cf. rapport d’information n°468 (2007- 2008) de mm. Jean-François Poncet et Claude Belot, fait au nom de la délégation à l’aménagement du territoire, déposé le 15 juillet 2008. venus s’organise par rapport à la ville centre (2). La péri-urbanité regroupe ainsi en France une grande variété de situations. La péri-urbanisation n’est plus limitée à une urbanisation autour des villes. Elle se poursuit partout en périphérie mais surtout en zone rurale, le territoire national se prêtant à l’étalement résidentiel pour prendre la forme groupée du lotissement ou celle plus diffuse du pavillon isolé. Plus qu’un modèle concentrique sous lequel Revue de la Gendarmerie Nationale 3 e trimestre 2013 elle est souvent perçue, la dynamique de péri-urbanisation se traduit aujourd’hui (3) éric Charmes, La vie périurbaine face à la menace des gated communities, L’Harmattan, 2005. davantage par un « émiettement urbain » (3) et un développement réticulaire. Ce processus produit des comportements nouveaux, souvent caractérisés par un individualisme et un repli plus marqués. L’arrivée rapide et massive d’une population nouvelle, parfois plus jeune, aux mentalités davantage urbaines, a en effet une influence sur les équilibres relationnels en place et développe d’autres rapports entre les habitants mais aussi avec les forces de l’ordre. Il impose d’autres modes d’action pour garder un lien avec une population, ni vraiment rurale ni vraiment urbaine, mais dont les attentes en matière de sécurité demeurent fortes au nom d’un droit à la tranquillité revendiqué. Sirpa-gendarmerie ADC F. Balsamo
de l’idéal pavillonnaire au repli sur soi Le choix de s’installer à distance des grandes villes résulte de plusieurs facteurs. Les désirs conjugués de vivre en maison individuelle, d’offrir un environnement de qualité à ses enfants comme le rejet de l’agitation urbaine et de ses contraintes (circulation, pollution, etc.), la pression du marché immobilier dans les centres urbains expliquent en grande partie cette attractivité des communes périurbaines. Le milieu y est perçu comme plus favorable à la vie familiale et la vie en lotissement devient l’idéal entre « une ville où l’on s’amuse mais où la vie est chère et fatigante. Et une campagne, saine et reposante, mais terriblement (4) Ebenezer Howard, urbaniste anglais de la fin du XIX e siècle, à l’origine du concept des cités jardins. Destinés à endiguer une urbanisation non maîtrisée, ces cités devaient permettre de vivre en périphérie des villes tout en profitant de la nature. ennuyeuse » (4). Les couples avec enfants représentent de fait une part importante des arrivants. Cette urbanisation de l’espace rural est aussi favorisée par la fiscalité qui encourage la délocalisation de sièges sociaux, de sites de production, l’implantation de plateformes logistiques en dehors des villes ou encore l’intercommunalité qui font naître des «centralités» nouvelles. La contrepartie de cet éloignement est qu’il impose une mobilité quotidienne à ses habitants, essentiellement par l’usage de l’automobile. Cette situation choisie pour les résidents plus favorisés des premières couronnes représente en revanche une charge pour le budget des foyers modestes que la pression foncière relègue dans des communes plus éloignées. Les mouvements pendulaires entre le domicile et le lieu de travail rythment le quotidien des périurbains, concentrant le trafic sur les voies d’accès principales en début et en fin de journée. Le temps consacré aux transports est parfois conséquent d’autant qu’aux trajets domicile-travail, s’ajoutent les déplacements causés par l’absence d’aménités proches. Il faut également prendre son véhicule pour satisfaire les besoins du foyer comme les loisirs. Le temps passé au domicile s’en trouve d’autant plus réduit et prend une valeur particulière que ces ménages cherchent à préserver. Le problème de ce mode de vie est qu’il concourt à une faible sociabilité de ses occupants. Cette situation a été fréquemment décrite. L’absence en journée et la vie en pavillon isolent de l’extérieur. Les relations de voisinage se trouvent (5) éric Charmes, La vie périurbaine face à la menace des gated communities, L’Harmattan, 2005. parfois réduites à la « cordiale ignorance » (5) relatée par le chercheur éric Charmes  : on reste en bons termes avec son voisin dès lors qu’il ne se mêle pas de votre vie privée, le terrain qui entoure le domicile concourant à cette mise à distance. mais cet isolement est aussi alimenté par les clivages qui naissent à l’arrivée de populations urbaines dont les préoccupations diffèrent de celles des habitants installés depuis plus longtemps. Il en résulte que « les périurbains n’ont qu’un usage très limité de l’espace qui entoure leur maison  : chaque ménage semblant vouloir vivre replié sur un domicile qu’il ne quitte qu’au volant de sa (6) Ibid. 3 e trimestre 2013 Revue de la Gendarmerie Nationale dossier LES ESPACES PérIurBAInS, DYnAmIQuE mIGrAToIrE ET EnJEuX DE SéCurITé 63 i



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 1Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 2-3Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 4-5Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 6-7Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 8-9Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 10-11Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 12-13Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 14-15Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 16-17Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 18-19Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 20-21Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 22-23Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 24-25Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 26-27Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 28-29Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 30-31Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 32-33Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 34-35Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 36-37Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 38-39Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 40-41Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 42-43Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 44-45Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 46-47Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 48-49Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 50-51Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 52-53Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 54-55Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 56-57Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 58-59Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 60-61Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 62-63Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 64-65Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 66-67Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 68-69Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 70-71Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 72-73Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 74-75Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 76-77Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 78-79Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 80-81Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 82-83Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 84-85Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 86-87Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 88-89Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 90-91Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 92-93Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 94-95Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 96-97Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 98-99Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 100-101Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 102-103Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 104-105Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 106-107Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 108-109Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 110-111Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 112-113Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 114-115Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 116-117Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 118-119Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 120-121Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 122-123Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 124-125Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 126-127Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 128-129Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 130-131Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 132