Revue de la gendarmerie nationale n°247 sep/oct/nov 2013
Revue de la gendarmerie nationale n°247 sep/oct/nov 2013
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°247 de sep/oct/nov 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 38,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'appropriation territoriale... l'État et la gestion des territoires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
international LES BAnDES un PHénomènE réCEnT armes…). Géographiquement, le phénomène est particulièrement prégnant en région parisienne et dans les territoires ultra-marins. Cette situation préoccupante a de quoi interpeller l’observateur, en regard des enjeux qu’elle met dans la balance. Certains îlots territoriaux, heureusement très localisés, sont confrontés à l’émergence d’une « contre-société » fondée, non pas sur les règles et les valeurs de la république, mais sur un ensemble de normes informelles qui évoquent clairement leur rejet. objectivement, cela se traduit par un recours illégitime à l’intimidation et à la violence, par un repli sur le clan et, surtout, par la volonté de substituer à l’autorité légale l’autorité de la bande. Comme l’indique maurice Cusson, ce modèle criminel, comme beaucoup d’autres, est conduit pour soutenir sa position à concevoir une « stratégie défensive » à l’égard de quiconque souhaiterait abolir ce nouvel ordonnancement (forces de sécurité, (5) maurice Cusson, La délinquance, une vie choisie, Bibliothèque québécoise, 2010, p.131-141. bandes adverses, citoyens) (5). Cette fracture profonde génère un climat de tension aux conséquences nocives, principalement la surexposition des unités d’intervention, l’exaspération des honnêtes citoyens et le risque de perversion d’une partie d’entreeux. 16 Revue de la Gendarmerie Nationale 3 e trimestre 2013 la stratégie poursuivie par la gendarmerie et les voies de progrès. À l’échelon local, excepté dans les zones de sécurité prioritaires où une méthode de travail a été définie par le Gouvernement autour d’objectifs ciblés, la lutte contre les bandes ne fait pas l’objet d’un traitement spécifique. Elle s’inscrit dans le prolongement de l’activité normale des unités et des états-majors. Au final, chacun apprécie et traite le phénomène des bandes selon ses propres référentiels. Au plan central, la situation est un peu différente. En l’absence d’un suivi historique, à l’image de celui opéré par les renseignements généraux dès les années 1990, il fallait être en mesure de poser un diagnostic précis du phénomène des bandes en ZGn et assurer l’animation et la centralisation des informations en liaison avec la Sous-direction de l’information générale (SDIG). C’est dans cet esprit qu’en mars 2010 a été créé le GnLAB, structure transversale associant trois composantes métier  : la sécurité publique, le renseignement et la police judiciaire. Depuis, cet organe a su s’enrichir des bonnes pratiques observées sur le terrain, souvent au contact des unités, et proposer une expertise assez précise de la situation. La diffusion d’un rapport annuel et de synthèses mensuelles contribue de plus à alimenter la réflexion sur le sujet, à partir de données réactualisées.
Afin de renforcer le dispositif de lutte contre un phénomène à la fois complexe, mouvant et bigarré, des voies de progrès pourraient encore être explorées. Il paraît essentiel, tout d’abord, de promouvoir le travail d’investigation judiciaire au moyen notamment des dispositions applicables à la criminalité organisée. En matière de bande, les apparences sont souvent trompeuses. Focaliser sur la réalité sensible, le trouble à l’ordre public, c’est risquer de se détourner de la réalité objective sousjacente. or, le désordre peut constituer une arme tactique pour couvrir une activité criminelle et protéger son territoire d’exercice. Le cas échéant, seule l’enquête judiciaire permettra de révéler cette réalité cachée. Cet investissement dans le temps, qui a pour but de démembrer durablement la bande voire de l’éradiquer, peut s’avérer payant pour peu qu’une stratégie opérationnelle ait été préalablement définie  : priorisation des cibles, recueil du renseignement (terrain, veille internet, interceptions de sécurité), architecture du réseau (analyse criminelle), étude patrimoniale, etc. Ensuite, pour que cette démarche soit efficace, il convient d’emporter la conviction des magistrats et des enquêteurs sur la nécessité d’investir un environnement criminel en apparence moins reluisant que celui du crime organisé traditionnel ou des « mafias ». Pour ce faire, la formation (initiale, international LES BAnDES un PHénomènE réCEnT continue, spécifique) constitue une étape incontournable. La conscience des enjeux s’acquiert en partie sur le terrain mais aussi à la lumière des connaissances théoriques qui ont le pouvoir de contourner Charybde et Sylla, le relativisme et le catastrophisme. 3 e trimestre 2013 Revue de la Gendarmerie Nationale 17 i



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 1Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 2-3Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 4-5Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 6-7Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 8-9Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 10-11Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 12-13Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 14-15Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 16-17Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 18-19Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 20-21Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 22-23Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 24-25Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 26-27Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 28-29Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 30-31Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 32-33Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 34-35Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 36-37Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 38-39Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 40-41Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 42-43Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 44-45Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 46-47Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 48-49Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 50-51Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 52-53Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 54-55Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 56-57Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 58-59Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 60-61Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 62-63Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 64-65Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 66-67Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 68-69Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 70-71Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 72-73Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 74-75Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 76-77Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 78-79Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 80-81Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 82-83Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 84-85Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 86-87Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 88-89Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 90-91Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 92-93Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 94-95Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 96-97Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 98-99Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 100-101Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 102-103Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 104-105Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 106-107Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 108-109Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 110-111Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 112-113Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 114-115Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 116-117Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 118-119Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 120-121Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 122-123Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 124-125Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 126-127Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 128-129Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 130-131Revue de la gendarmerie nationale numéro 247 sep/oct/nov 2013 Page 132